Balise personnelle Fast Find 210 Accessoires > Balises

par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

Note : 3,0 / 5

Pour vous donner notre avis au sujet de cette balise, il faudrait l’avoir testée. Or, nous n’avons pas eu l’occasion, par bonheur, de subir une situation de détresse vitale.

Testé
par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

En cas d’urgence, cette Radio-balise Individuelle de Repérage (PLB) permet d’être repéré n’importe où dans le monde, grâce à son signal basé sur la fréquence internationale de détresse 406 Mhz.
Cette fréquence est relayé par satellite (COSPAS-SARSAT) et stations terrestres jusqu’au centre de coordination des recherches le plus proche de l’accident. Elle permet, à tout moment, l’identification et la localisation du porteur grâce à l’identifiant unique de la balise (Enregistrement préalable de la balise avant son utilisation).

La seconde fréquence de radio-guidage (121,5 Mhz) transmet des signaux pouvant être reçus par des avions et des hélicoptères. Elle permet d’affiner la position du porteur et d’accélérer la localisation.

balise_fast_find_210_07.JPG

La Fast Find, l’arme absolue pour la survie ?
Le fabricant McMurdo frappe fort en offrant, aux futurs acquéreurs, une balise ultra compacte de seulement 150 grammes ! La Fast Find 210 est à peine plus volumineuse qu’un téléphone portable et coûte 350 euros. Ceci constitue une mini-révolution dans l’univers de la PLB. Le prix moyen d’une balise de détresse est de 800 euros…

L’autre point fort : le modèle 210 est équipé d’un GPS intégré qui sert à affiner la position transmise aux satellites. Le temps de recherche sera ainsi diminué. La Fast Find dispose d’un voyant lumineux (led) : le Flash SOS émet un faisceau lumineux repérable de nuit. La lumière produit un message en morse qui est répété 4 fois à chaque pression du bouton.

balise_fast_find_210_02.JPG

Caractéristiques techniques :
fleche_droite.gif Dimensions : 34 x 47 x 106 mm
fleche_droite.gif Poids : 150g
fleche_droite.gif Coloris : jaune sécurité
fleche_droite.gif Étanchéité : 5 minutes à 10 m de profondeur (ne flotte pas)
fleche_droite.gif Températures de fonctionnement : (classe 2) – 20°C, + 55°C
fleche_droite.gif Altitude : 10000 pieds
fleche_droite.gif Batterie : 6V au lithium manganèse (LiMN02)
fleche_droite.gif Auto-test : émetteurs 406 et 121,5 Mhz, piles et LED
fleche_droite.gif Lumière flash SOS : code morse SOS (Max. de 30 cycles de 4 « …—… » autorisés).
fleche_droite.gif Transmet pendant 24 heures deux signaux de détresse sur les fréquences :
- Fréquence 406,037 Mhz : +/- 1KHz, 5W +/-2dB
- Fréquence 121,5 Mhz : +/- 3KHz, 50W +/-3dB PERP
fleche_droite.gif GPS 50 canaux intégrés pour une meilleure transmission de votre position, même dans des conditions « limites » (immeuble, épaisse couverture végétale).
fleche_droite.gif Antenne flexible qui doit être maintenue en position verticale.
fleche_droite.gif Programmation par liaison optique infra-rouge.
fleche_droite.gif Durée de vie des piles de 5 ans (remplaçables par l’utilisateur)
fleche_droite.gif Prix public conseillé : 349 euros

balise_fast_find_210_03.JPG

A quoi sert-elle ?
Lorsqu’on se trouve dans un endroit reculé, sans aucune autre forme de communication, la radio-balise personnelle de repérage (PLB) Fastfind peut lancer un appel de secours. Elle sert de protection, « en dernier recours », en cas d’incident grave, n’importe où dans le monde.

balise_fast_find_210_04.JPG

Pour qui ?
Aviateurs, explorateurs, professionnels, guides de montagne, voyageurs…
Evidemment, cette balise ne sera actionnée qu’en cas d’extrême urgence… Malgré le fait qu’elle soit « grand public », elle est clairement destinée aux aventures engagées.

balise_fast_find_210_05.JPG

Comment fonctionne-t-elle ?
L’activation manuelle sécurisée se déroule en 3 étapes :
1) Relever la manette rouge et retirer le cache de l’antenne
2) Dépliez l’antenne jusqu’à ce qu’elle soit dressée à la verticale
3) Appuyer sur le bouton ON

balise_fast_find_210_08.JPG

La transmission du premier message commence 50 secondes après l’activation de la balise. Il est possible, en cas d’erreur, d’arrêter, avant ce laps de temps, le signal d’alerte.

Combien coûte-t-elle ?
Le prix public conseillé est de 350 euros. (349 euros chez www.sierraecho.fr ) La balise dispose d’un service d’enregistrement et d’alerte gratuit. Il n’y a ni abonnement, ni frais de communication à payer.

balise_fast_find_210_06.JPG

En savoir plus :

Précautions : la balise doit être programmée en fonction de la nationalité de l’utilisateur et enregistrée auprès des autorités compétentes (identité, type de mobile, contact à prévenir en cas d’urgence).

Fonctionnement :
La balise transmet un identifiant d’urgence unique au système satellitaire Cospas Sarsat, qui pourra alors déterminer votre localisation n’importe où sur la surface de la planète. Dans la plupart des cas, l’alerte d’urgence est reçue dans un délai de 5 minutes à compter de l’activation, mais en fonction de la couverture satellitaire ce délai peut parfois aller jusqu’à 45 minutes. Lorsque le message d’alerte d’urgence est reçu par un centre de coordination de sauvetage (RCC) il est comparé à vos coordonnées d’inscription en utilisant l’identifiant unique (souvent appelé Hex ID). Les détails de l’alerte sont alors transmis aux équipes de recherche et de sauvetage (SAR) locales.

balise_fast_find_210_09.JPG

Liens utiles :
fleche_droite.gif www.cospas-sarsat.com
fleche_droite.gif Site web du fabricant : www.fastfindplb.com
fleche_droite.gif Site web du distributeur France : www.sierraecho.fr

Note du test 3 / 5

3 commentaires

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

Changement de la pile :
Cette tâche doit être laissée à un spécialiste de balises Sarsat.
Pourquoi?
- la pile se remplace tous les 5 à 7 ans (en fonction des préconisations du fabricant qui doit démontrer qu'avec des piles en fin de potentiel, la balise est capable de fonctionner pendant 24 heures à -20°C).
- ne JAMAIS acheter un pack de pile "compatible" assemblé par un sous-traitant quelconque. On n'est pas certain que la technologie de pile utilisée est conforme à la certification de la balise.
- le "self-test" obligatoire sur une balise cospas-sarsat ne concerne pas l'ensemble des paramètres de la balise si bien que, seul un test sur banc (avec un outillage très spécifique et assez onéreux) permet de vérifier son bon fonctionnement.
- tous les fabricants recommandent ce test sur banc lors du changement de pile (obligatoire pour les balises aéronautiques et maritimes dans certains pays).
- le changement de pile nécessite un démontage de la balise… et donc le remplacement du joint et d'autres pièces qui font partie du kit de changement de piles.
Pour toutes ces raisons, si l'utilisateur change lui-même sa pile, il ne sera pas assuré du bon fonctionnement de la balise après le remplacement…
Il est indiqué que l'utilisateur peut changer lui même les piles mais c'est fortement déconseillé !

par N_75
avatar par défaut
 

Bonjour à tous !
Est-ce que quelqu'un utiliserait cette balise, ou tout au moyen de se faire repérer en cas de pépin ?
Jusqu'à il y a peu, je ne pensais absolument pas à l'accident, puis il y a deux ans quelqu'un m'a éveillé sur le fait qu'une chute à ski peut avoir des conséquences dramatiques si on est seul comme je le suis très souvent, et m'a encouragé à acquérir un téléphone portable, d'autant plus que personne ne s'inquiéterait de mon absence avant plusieurs jours, et qu'il faudra un sacré flair pour me récupérer dans le congélateur des Monts du Forez que je parcours l'hiver !
Evidemment que près des stations de ski alpestres un téléphone portable est efficace, mais dans les coins reculés du Massif Central je me suis rapidement aperçu que cet appareil est une véritable daube bien incapable d'effectuer le boulot pour lequel je l'ai acquis !
Comment feriez-vous s'il vous est impossible de signaler votre départ, et de communiquer en gros votre itinéraire…ce qui revient implicitement à dire "si je ne suis pas rentré, c'est qu'il y a un problème !"

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

Hello N75,
Je déconseille vivement d'utiliser ce type de balise pour un usage régulier. Une balise de secours et de détresse doit-être utilisée pour des expés, des "sorties" engagées, mais pas pour nos virées du week-end, même dans des secteurs isolés.
Lorsqu'on appuie sur le bouton à l'aide, c'est tout une organisation des secours qui est mis en place et qui doit être réservée pour les situations d’extrême urgence.
Mais cela ne règle pas ton problème.
Ceci étant, tu as sans doute quelques points à faire :
- prévenir tes proches avant ton départ : de ton lieu de randonnée, de la durée, etc..
- de prendre avec toi un tel portable : même si on ne peut pas téléphoner, souvent le signal est suffisant pour appeler les secours (112). Le téléphone l'indique "appel en urgence uniquement".
- Après il y a les balises de tracking de type Spot, mais pour des courtes sorties, ça me parait un peu démesurée.
- Accepter le risque et faire attention…
Les avantages et les inconvénients de faire de la montagne seul, sur terrain enneigés !
@+
Régis

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.