L’ancre à neige, l’arme absolue du bivouac hivernal Bivouac > Ancres à neige

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 75 commentaires
  • 419 messages

Note 3,0/5

Ancre à neige

Planter sa tente dans la neige est une expérience exaltante. Le trekkeur des neiges le sait bien. D’ailleurs, pour en profiter pleinement, il redouble d’ingéniosité pour lutter contre son pire ennemi : le vent.
Le campeur hivernal est un être averti ; il ne sort jamais sans son arme : l’ancre à neige.

Testé par

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 75 commentaires
  • 419 messages

Note du test 3/5

L’ancre à neige : la sardine ou le piquet des neiges

Le bivouac hivernal est un art régi par des règles incontournables. L’étape n°1 consiste à s’équiper d’une tente 4 saisons de type géodésique ou tunnel. La 2nd étape est de choisir le bon emplacement, si possible le moins exposé au vent. Enfin, est venu le temps de monter sa tente et de l’harnacher solidement dans la neige. Plusieurs systèmes d’ancrages existent :

ancres_a_neige_07.JPG Ancres à neige : sardines à neige, poids mort, pieu

fleche_droite.png Les skis & bâtons : ce sont les pièces maitresse de l’ancrage : 2 skis & 2 bâtons par personne !
Points forts :
- très facile à mettre en place,
- s’enfonce particulièrement bien dans la poudreuse.
Points faibles :
- une fois installé, on est assigné à résidence,
- le système n’est pas très pratique par manque de neige ou par sol dur.

ancres_a_neige_06.JPG Ancrage avec skis & bâtons
fleche_droite.png Les cornières : très utilisées en alpinisme, elles sont efficaces dans la neige compacte.
fleche_droite.png Le pieu à neige : un outil redoutable dans une neige dure.

ancres_a_neige_11.JPG Pieu à neige Snowtube 55 - Petzl

fleche_droite.png Les sardines des neiges : ce sont des piquets ajourés, en alliage léger, ayant une forme de demi-lune.

ancres_a_neige_09.JPG Cornière à neige

fleche_droite.png Les « corps morts » ou « poids morts » : le principe consiste à fixer un objet aux cordelettes de la tente puis de l’enterrer dans la neige.

ancres_a_neige_08.JPG Ancre à neige "maison"

- Le sac plastique : facile à trouver, il a l’avantage d’être léger et très compact. L’inconvénient : il est très fragile, ce qui peut poser un problème lors d’un raid prolongé.
- Les sacs de vos anciens équipements : ce sont les housses et les sacs que vous récupérez et que vous utilisez comme poids morts. Ils sont souvent munis d’une sangle de serrage permettant de les fixer aux cordelettes de la tente.
- Les ancres à neige faites maison : c’est l’un des meilleurs systèmes d’ancrage. Il s’agit généralement d’un sac en en toile léger et résistant aux basses températures et aux éventuels coups de pelle du matin.

ancres_a_neige_03.jpg Bivouac hivernal Vercors - Photo Anthony Nicolazzi

En bivouac hivernal, combien d’ancres à neige ?
La réponse dépend du nombre de skieurs et des conditions météo annoncées. 7 à 12 ancrages paraissent suffisants pour lutter efficacement contre les bourrasques.
Exemple :
1 skieur / tente Mountain 25 (The North Face)
fleche_droite.png 4 angles de tente = 2 skis + 2 bâtons
fleche_droite.png 3 ancres pour le vestibule avant et la fermeture à l’arrière de la tente.
fleche_droite.png 2 ancres au niveau latéral.
Ce montage est suffisant pour résister aux assauts répétés du vent. En cas de tempête, prévoir des poids mords supplémentaires.

ancres_a_neige.jpg Le principe du poids mort - Photo Anthony Nicolazzi

——-

Fabriquer son ancre à neige
Conception : Mticlin

Caractéristiques techniques : ancre à neige à réaliser en forme de cube arrondi :
fleche_droite.png ancre munie de poignées pour vider en une seule fois la neige du sac,
fleche_droite.png volume de 30 litres par sac,
fleche_droite.png format très résistante au remplissage,
fleche_droite.png remplissage aisé avec une pelle à neige,
fleche_droite.png poids final de 100 gr / sac
fleche_droite.png taille pliée : 15x15cm sur 1 cm d'épaisseur
fleche_droite.png ancre munie de 2 sangles de longueur différentes permettant d'attacher les sacs à plus d'un mètre de la tente.
fleche_droite.png système d’accroche par boucle rapide en métal.

ancres_a_neige_05.jpg Ancre à neige maison

Matières premières :
fleche_droite.png tissu résistant aux déchirures. Ex : tissu pour le tapis de sol de tente (prix mètre linéaire - large de 1,5 m => 12,5 euros).
fleche_droite.png 1 sangle de 25 mm de large pour sangler le sac
fleche_droite.png 1 sangle de 25 mm pour renforcer le haut du sac et créer deux poignées
fleche_droite.png 1 boucle PVC pour sangle de 25 mm
fleche_droite.png 1 machine à coudre avec du fil en polyester de simple épaisseur, et un pied de 110 pour la machine à coudre (identique à celui pour coudre de la toile de jean).

ancres_a_neige_04.jpg Sacs en toile à enterrer dans la neige

Étapes de fabrication :
fleche_droite.png Conception :
Au préalable, il faut réaliser un patron. Ce sera plus pratique pour dessiner sur les tissus le tracé de la découpe. Découpez un grand rectangle et deux petits rectangles qui seront recoupés pour obtenir un arrondi.
fleche_droite.png Découpe
- deux pièces en tissu pour les deux côtés => dimension : 60 cm x 35 cm.
- une pièce en tissu pour le fond => dimensions : 120 cm x 35 cm.

ancres_a_neige_10.JPG Poids mort en toile léger et résistant

fleche_droite.png Couture :
Coudre le fond avec un côté à l’envers. De cette façon, on suit le bord du tissu et à la fin on retourne le sac. Laisser un centimètre de tissu entre la piqûre et le bord du tissu. Pour plus de solidité, doublez les coutures, ou faire une piqûre en zigzag. Après avoir cousu les deux cotés, enrouler le haut du tissu avec un bout de sangle et le repiquer à la machine. Enfin, coudre la sangle de serrage
fleche_droite.png Temps de réalisation par sac : 1 heure

——-

Ancre à neige « maison »
Conception : jda

ancre-a-neige.jpg Ancres à neige "maison"

Pour ancrer sa tente tunnel, Jda, utilise ses skis ou 5 sardines en aluminium (50 cm) + 6 ancres à neige « maison ». (Modèles testés en Laponie et dans le Jura).

Explications :
« J'utilise des paniers de bâton de ski (modèle formé d'un disque plastique de 15 cm de diamètre et 2,5 cm de large avec des sangles nylon en croix. Dans le trou central, je passe une sangle en nylon de 35 cm terminée par un mousqueton léger). Après avoir creusé un trou de 30 cm de profondeur, j’enterre le disque plastique dans la neige. Après avoir tassé la neige, seul le mousqueton reste à la surface. Je laisse reposer une vingtaine de minutes et le tour est joué : l’ancrage est comme du béton ! Le matin il suffit de découper à la pelle un cylindre autour des ancres pour les récupérer rapidement. »

snow-anchorage.jpg
ancre_a_neige.jpg

Retrouvez sur sélection d'ancres à neige chez Aventure Nordique.

3 commentaires

Nathalie

Nathalie

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 5 commentaires
  • 21 messages

Bonjour,
Une petite contribution complémentaire pour la fabrication maison d'ancres ou corps morts, testé et approuvés.
A la place des paniers ou rondelles de batons de skis, les couvercles de pot de confiture, cornichons et autres font très bien l'affaire et sont super costauds. J'y fais deux trous à la perceuse et passe une ficelle, fait un noeud pour fermer la ficelle et une seconde boucle à l'autre bout de la ficelle pour pouvoir faire une tête d'alouette directement sur le hauban de la tente ou y mettre un petit mousqueton !
Cout dérisoire et c'est solide !
Nathalie

txominola

txominola

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 109 messages

il y a aussi les sacs à provisions des grandes surfaces. Pour avoir testé, très solide et elles sont déjà munies des sangles pour l'arrimage, les poignées de transport. Grande ouverture pour vider la neige.

pipo21

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 3 commentaires
  • 3 messages

Voila deux hivers (Vercors et Jura) que nous utilisons mon amie et moi les ancres à neige proposées par Jda alors un petit retour d'expérience pour ceux ou celles que cela intéresse.
Tout d'abord merci à Jean Daniel car ça marche très bien !
Nous avons testé avec différentes tailles de rondelles de bâtons de ski et bien évidemment selon la neige les constats ne sont pas les mêmes:
Avec une neige lourde et humide de petites rondelles (6cm de diamètre) suffisent largement et nous évitons alors de tasser excessivement la neige autour des ancres car sinon le lendemain c'est un gros bloc de glace qu'il faut dégager pour libérer les rondelles. Il nous est même arriver de raccourcir la longueur des sangles, voire de ne pas les enterrer du tout tellement le point d'ancrage était solide avec la seule rondelle dans la neige.
Au contraire, avec une neige "sèche" et légère, de grosses rondelles (10 cm de diamètre) offrent une accroche bien plus importante et il nous faut alors tasser soigneusement la neige autour de l'ancrage.
Enfin, lorsqu'on a la chance d'évoluer en milieu boisé (comme ce fut le cas pour nous), de simples bâtons de bois mort plantés dans la neige (à l'image d'un pieu à neige) remplacent avantageusement nos ancres à neige. L'intérêt étant bien sûr de ne pas immobiliser skis ou bâtons, des bouts de bois morts se trouvent facilement au pied des arbres en hiver et au matin on gagne un temps important lors du démontage de la tente :-) .
Bon ski à tous !
Till