Msr Freelite 1 Bivouac > Tentes

stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 25 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Note 4,0/5

Marque : MSR

Modèle : Freelite 1

Couleur : Vert ou Gris

Poids : 1090

Dimensions : 218 x 76 cm

Année : 2016

Prix indicatif : 339,00 €

Matériaux :

  • 1 arceau en aluminium de série 7000
  • Double-toit : nylon ripstop enduit Durashield15 deniers, 1200 mm à l'indice Schmerber
  • Toile intérieure : nylon micromesh 10 deniers
  • Sol : nylon ripstop enduit Durashield 15 deniers, 1500 mm à l'indice Schmerber

La tente MSR Freelite 1 est une tente autoportante, ultra-légère, 3 saisons pour une personne. Cette tente est idéale pour les aventures en solo : elle est facile à monter et pèse tout juste 1090 grammes.

Testé par
stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 25 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Note du test 4/5

Conditions de test

Cyclo randonnée de la frontière suisse à La Rochelle et randonnée pédestre sur le massif du Jura.

Cette année avec la gamme Freelite (déclinée en 1, 2 ou 3 places), MSR, fabricant rarement en reste dans le domaine de l'innovation, propose des tentes autoportantes 3 saisons poids-plume. Beaucoup de pratiquants associent l'ultra léger à la mobilité et en font un atout incontournable de leurs projets de plein-air. Pour d'autres, l'esprit ultralight rime trop souvent avec fonctionnalité à perfectionner, concessions sur le confort ou longévité réduite. Reste à savoir où se situe la Freelite.

tente-msr-freelite-1.jpgTente Freelite 1 de Msr

Le modèle testé est la Freelite 1, soit une tente d'un poids tout compris de 1 kg. Un argument des plus alléchants dès le premier abord ! En tant que possesseur d'une Hubba Hubba, le montage de la Freelite n'est pas déroutant puisqu'on retrouve l'arceau unique à plusieurs ramifications. L'assemblage tente intérieure/arceau est très rapide avec l'ajustement de 3 brins au niveau du sol que l'on complète avec l'ancrage de 4 sardines. Comme avec la Hubba Hubba, le brin supérieur de l'arceau, combiné à des crochets cousus sur la tente pour lui donner de la tension, permet de donner le volume intérieur de la tente.

tente-msr-freelite-1_02.jpgUn arceau unique

tente-msr-freelite-1_03.jpgUn arceau unique à plusieurs ramifications

L'installation au sol de la Freelite 1 se caractérise par un sens d'utilisation. En effet, une partie plus spacieuse est aménagée pour le buste de l'utilisateur (tension donnée par 2 brins de l'arceau et 3 crochets) alors qu'à l'autre extrémité, la partie pour les pieds est plus effilée (1 brin et 2 crochets). Avant d'installer la Freelite 1, il convient donc d'anticiper un peu son implantation pour un maximum de confort.

tente-msr-freelite-1_05.jpgUn montage rapide avec 3 brins

La mise en place de la tente extérieure ne pose pas plus de problème. L'ajustement se fait d'abord sur l'arceau : au niveau du sol avec les 2 brins de la partie destinée au buste et, spécificité MSR, avec le brin supérieur qui donne cette silhouette si particulière. Le montage se termine par une mise sous tension de l'ensemble tout à fait traditionnelle grâce à l'ancrage sur les 4 sardines. Au final, un montage simple, rapide et efficace très appréciable en conditions ventées ou pluvieuses.

tente-msr-freelite-1_06.jpgSystème de tension du double-toît

tente-msr-freelite-1_07.jpgUn montage simple, rapide et efficace

On peut imaginer que la contrainte exercée par les extrémités du brin supérieur sur la tente extérieure pourrait constituer, malgré les empiècements de renfort, un point faible et finir par user, voire percer le tissu. Hors, après plusieurs saisons d'utilisation d'une Hubba Hubba qui est équipée du même dispositif, aucune usure n'est à constater. À suivre sur la Freelite 1.

tente-msr-freelite-1_08.jpgLa tension du brin supérieur

tente-msr-freelite-1_09.jpgPièce de renfort sur la toile extérieure

Petit mesquinerie qui est devenue commune à de plus en plus de fabricants, c'est à l'utilisateur de compléter deux points d'ancrage par ses propres haubans et ses sardines... Il n'en reste pas moins que les matériaux, les coutures et les finitions sont irréprochables. En plus d'être fonctionnel au montage, l'ensemble respire vraiment la fiabilité. Rien ne semble avoir été conçu à la légère si ce n'est le poids.

Pour juger et apprécier la surface au sol et le volume habitable, il est incontournable d'admettre le postulat qui veut que la Freelite 1 est une monoplace ! L'espace utile est donc certes réduit mais sans pour autant être exigu. Les mouvements de l'utilisateur ainsi que la gestion du matériel propre au bivouac doivent forcément s'adapter à cet espace restreint.

tente-msr-freelite-1_10.jpgUn espace utile avec un sens d'utilisation. Restreint tout en étant fonctionnel.

tente-msr-freelite-1_11.jpg

Avec un peu d'organisation et de rigueur ça fonctionne très bien. D'autant plus que la hauteur de la tente intérieure permet la position assise (ce qui sera à coup sûr discutable pour les utilisateurs mesurant plus de 1m80...) et que sa longueur d'un peu plus de 2m15, permet de dégager de la place à la tête et au pied de l'utilisateur pour y mettre un peu de matériel. Une poche filet au niveau de la tête et 3 petites boucles pour accrocher du matériel en hauteur permettent d'optimiser encore un peu plus l'organisation à l'intérieur de la tente.

La fonctionnalité de la Freelite est surtout renforcée par une abside aux dimensions des plus copieuses. L'ensemble de mon matériel nécessaire à deux itinérances en autonomie, l'une à vélo l'autre à pied, y a trouvé une place, tout en laissant libre l'accès à la « chambre ».

tente-msr-freelite-1_12.jpgUn très bon ratio entre l'abside, « la chambre » et la surface au sol de l'ensemble.

tente-msr-freelite-1_13.jpg

L'étanchéité de la tente extérieure et celle du tapis de sol n'a pas été mise à l’épreuve par les conditions estivales. Un tapis de sol spécifique à la Freelite 1 est proposé par le fabricant pour une protection supplémentaire contre l'eau et l'usure. La tenue au vent de l'ensemble s'est révélée très bonne. Quant à la ventilation assurée par une grande surface de micromesh, elle est convenable, sans plus.

Points faibles

  • Incertitudes quant à la durabilité du matériel ultralight.

Points forts

  • un très bon ratio poids/volume/espace utile
  • une abside digne de ce nom pour une monoplace
  • rapidité, simplicité et fiabilité du montage / démontage
  • faible emprise au sol qui peut parfois faciliter l'installation en terrain difficile (moraine, devers, sol cahotique etc...)
  • matériaux et finitions de qualité
  • le double toit et le tapis de sol amovible peuvent s'assembler sans utiliser la tente intérieure pour encore gagner en volume et en poids.

 

Conclusion

La Freelite illustre assez bien le fait que les dernières innovations technologiques et les progrès dans les matériaux ont permis aux fabricants de tentes de proposer des produits très aboutis : espace vitale confortable, bonne résistance, fonctionnalité irréprochable tout en avoisinant la barrière symbolique de 1Kg.

Dans le cadre d'une itinérance, l'utilisation d'une telle tente doit forcément s'intégrer dans un esprit global plutôt minimaliste voir dépouillé quant au choix du matériel dont on va se charger. Certaines concessions seront même à faire sur le confort si la notion d'espace vitale de l'utilisateur, sa gestion du matériel ne souffrent pas ou peu de restriction. Avec une monoplace, à plus forte raison fut-elle ultra-légère comme la Freelite 1, il serait de toute façon incohérent de ne pas se retreindre au minimum de matériel et de ne pas se dispenser du superflu. Et c'est effectivement dans cette logique que la Freelite 1 donne le meilleur d'elle-même : la protection indispensable qu'elle offre à son utilisateur est inversement proportionnelle à son poids et à son encombrement. Une vraie réussite.

Commentaires

Aucun commentaire