Pulka plastique bleu Snowsled Pulkas

par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

Note : 3,0 / 5

Test pulka Snowsled
Prononcer le mot « pulka » éveille inévitablement la curiosité du non initié. Pour présenter le traîneau des neiges, il suffit d’évoquer quelques épopées d’explorateurs polaires. Faire allusion au grand blanc est une invitation au voyage et à l’aventure.

Testé
par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

Entre « experts », nos bavardages se résument presque toujours au type de modèle « Fjellpulken » que nous possédons. Fjellpulken se traduit en norvégien par « luge des montagnes ». C’est surtout la marque la plus distribuée en France à ce jour.

Le concurrent britannique Snowsled vend des pulkas en France. Nous avons sauté sur l’occasion pour tester, en Norvège, le modèle « Ice blue plastic pulk». Notre retour d’expérience…

pulka_blue_snowsled_pulk_12.JPG

Caractéristique technique :
fleche_droite.gif Marque : Snowsled
fleche_droite.gif Modèle : ice blue plastic pulk
fleche_droite.gif Prix public conseillé : 499 euros (ensemble coque, brancard, harnais, sac de transport).

Coque plastique :
fleche_droite.gif Matière : polyethylene haute densité
fleche_droite.gif Dimensions : longueur 147 cm, largeur 40 cm, hauteur 16 cm.
fleche_droite.gif Coloris : bleu
fleche_droite.gif Poids 2.2 Kg
fleche_droite.gif Charge maximale : 60 Kg
Le front de la pulka est arrondi. La coque en plastique, conçue sous presse, intègre 4 rainures sous la luge qui font office de patins. Les 6 trous pré-percés seront utilisés soit pour fixer le brancard, soit pour fixer les cordes de traction. Sangles de serrage : 4 sangles en nylon sont visées sur les rebords du traîneau. Elles permettent de harnacher et de maintenir le chargement.

pulka_blue_snowsled_pulk_06.JPG

Planche en bois :
Planche de contre-plaqué en bouleau de 6 mm d’épaisseur (rebords arrondis). Elle permet de stabiliser la pulka sur des terrains instables. Elle apporte de la rigidité à la structure plastique. Possibilité d’utiliser le traîneau sans cette planche. Le bois est traité avec de l’huile de lin.
fleche_droite.gif Poids : 1,75 kg

pulka_blue_snowsled_pulk_05.JPG

Sac de transport :
fleche_droite.gif Matière : nylon PU étanchéifié
fleche_droite.gif Coloris : gris et rouge.
fleche_droite.gif Poids : 1 kg
Le sac amovible est fabriqué avec un tissu résistant aux déchirures. Un large zip en plastique permet d’accéder au chargement. Cette fermeture éclair centrale s’ouvre sur toute la longueur du sac. Le fond du sac est en plastique souple imperméable. Pour porter le sac, 2 poignées ont été cousues aux extrémités du sac (2 sangles en nylon).

pulka_blue_snowsled_pulk_04.JPG

Brancard / arbre de traction :
fleche_droite.gif Le brancard rigide et démontable est composé de 4 tubes en aluminium. Ils intègrent des pièces en plastique permettant de se fixer sur la pulka et sur le harnais.
fleche_droite.gif 1 axe double T se fixe entre les deux tiges de traction : il permet d’éviter la torsion ces dernières. Cet axe se fixe à l’aide de 4 velcros.
fleche_droite.gif 2 pièces plates en plastique pour fixer l’arbre de traction sur la pulka (plastique résistant à des températures de -40°C et aux UVs).
fleche_droite.gif 1 sangle en nylon
fleche_droite.gif boulons et visserie
fleche_droite.gif Poids : 1,55 kg

pulka_blue_snowsled_pulk.JPG

Corde de traction :
fleche_droite.gif Corde de 8 mm rouge tressée en polypropylène (qui flotte), et comprend un amortisseur en boucle de 9 mm.
fleche_droite.gif Poids : 220 g

Harnais :
fleche_droite.gif Snowsled propose en fonction de la morphologie un harnais de traction disponible en trois dimensions :
- Small : 81-89 cm
- Medium : 92—104 cm
- Large : 107—117 cm
fleche_droite.gif Coloris : rouge et noir
fleche_droite.gif Poids : 500 g
fleche_droite.gif Le harnais permet d’accrocher :
- soit un brancard rigide (fixations prévues),
- soit un système de cordes avec mousquetons.
fleche_droite.gif Matière : sangles dos en nylon de 50 mm, ceinture garnie de mousse et protection en cordura.

pulka_blue_snowsled_pulk_13.JPG

Notre avis :
Avant, Pulka voulait dire Fjellpulken = environ 500 euros. Nous savons que Fjellpulken est LA référence : leurs produits sont bien conçus et répondent aux exigences des aventuriers, mais en tant que pratiquant et consommateur averti, nous souhaitons avoir le choix.

Nous avons testé la pulka bleu en plastique dans les conditions suivantes :
fleche_droite.gif 7 jours de raid en Norvège,
fleche_droite.gif Nuitées en refuge,
fleche_droite.gif Chargement d’une vingtaine de kilogrammes,
fleche_droite.gif Parcours de 100 kms sur terrains variés : montées, descentes, traversées de lacs, dévers, tout types de neiges…
fleche_droite.gif Utilisation de la pulka, du sac de transport, du harnais et du brancard Snowled.

pulka_blue_snowsled_pulk_02.JPG

Nous nous répétons ; notre seule référence était Fjellpulken (modèle 118 et 154). Avant le départ sur les terres enneigées, il faut assembler le brancard. Une clé de 10, un tournevis cruciforme… et quelques dizaines de minutes plus tard, le tour est joué. (En cas de transport par avion, il est préférable d’effectuer le montage sur place : les fixations en plastique dépassent de la coque et pourraient être endommagées.)

Coque plastique :
Elle est résistante aux chocs. La luge est sensible aux rayures mais le frottement avec les cailloux ne trouent pas la coque, ce qui est souvent le cas avec une coque en polyester – fibres de verre. 4 sangles de serrage, facilement réparables permettent d’arrimer le chargement. Elles sont très utiles pour glisser une paire de bâtons supplémentaires sur la pulka.
Pour des raisons de stabilité, la coque plastique fait 16 cm de haut, ce qui peut paraître peu élevé mais qui sur le terrain est satisfaisant. Le volume de la luge est suffisant pour un raid d’une dizaine de jours. Lorsqu’il pleut, on peut entreposer la coque n’importe où sans se soucier du sac qui est transportable. Ce n’est pas le cas des modèles Fjellpulken qui intègrent de manière définitive une housse de protection en tissu.

pulka_blue_snowsled_pulk_10.JPG

Planche de bois :
Elle permet de stabiliser l’ensemble du chargement sur des zones difficiles. Cette planche est simplement posée sur la coque. En cas de non-utilisation, on économisera 1,75 kg. En bivouac hivernal, elle s’avère très pratique pour cuisiner. Le réchaud ne s’enfonce pas dans la neige !

Sac de transport :
Snowsled a eu la bonne idée de fabriquer un sac renforcé et résistant. Le zip central est facilement utilisable avec des moufles. Ce sac est à la taille de la coque plastique. Il n’y a plus besoin d’emporter le sien ! Le tissu rouge est légèrement déperlant. Le fond est enduit d’une membrane waterproof. A l’intérieur, le chargement devra être protégé par des poches en plastique.

pulka_blue_snowsled_pulk_03.JPG

Brancard :
Nous n’avons pas utilisé la corde de traction conçue pour les terrains plats. Le brancard en aluminium se monte facilement. Attention à bien respecter le sens de montage (notice fournie). Le brancard, une fois déplié, mesure 197 cm (contre 210 cm pour un brancard Fjellpulken). Avec des skis de 189 cm, il est arrivé quelques fois (5 fois peut-être…), en soulevant le ski, de venir butter contre l’avant de la coque plastique.

pulka_blue_snowsled_pulk_07.JPG

Quelques centimètres de plus permettraient de ne plus venir butter sur la pulka. Lors de la traction, malgré le fait que le brancard soit démontable, il s’avère suffisamment rigide. Il est sans doute moins maniable qu’un brancard d’un seul tenant. Nous avons légèrement tordu un tube en aluminium, mais ceci n’altère pas son utilisation.

pulka_blue_snowsled_pulk_08.JPG

Les passages en dévers sur neige glacée :
Ils n’ont pas toujours été faciles à négocier : la pulka s’est retournée à plusieurs reprises. Dans les dévers, elle a tendance à glisser vers le bas. Cela est dû au poids du chargement, à la souplesse du brancard, ou aux « patins intégrés » qui ne retiennent pas le chargement sur ce type de neige. Nous n’avons toutefois pas pu comparer au même endroit avec une pulka concurrente.

Harnais :
Le harnais est bien conçu. Il peut se porter sous ou sur les vêtements de protection. Le système de fixation du brancard au harnais est astucieux et relativement facile à fixer avec des moufles. Deux boucles sur la ceinture permettent d’accrocher des mousquetons ou des cordes de traction.

pulka_blue_snowsled_pulk_09.JPG

Points faibles :
fleche_droite.gif devoir monter le brancard avant utilisation – ce n’est pas toujours facile au départ d’un raid,
fleche_droite.gif devoir emporter une clé de 10 et un tournevis est un poids supplémentaire,
fleche_droite.gif en dévers le fond plastique est moins stable qu’un fond sur patins,
fleche_droite.gif fragilité du brancard ?

Points forts :
fleche_droite.gif le prix,
fleche_droite.gif le poids de l’ensemble : pulka + sac + brancard rigide = 6,45 kg. (contre 7,8 kg pour une Fjellpulken 144 – hors sac de transport…).
fleche_droite.gif le sac amovible est très pratique. Il permet de prendre en « une fois » le chargement et de le glisser dans la tente ou dans le refuge.
fleche_droite.gif lors des transports (aériens par exemple), le brancard démontable se glisse facilement au fond de la pulka et ne risque pas d’être endommagé par les manipulations.
fleche_droite.gif la coque plastique est résistante aux chocs (notamment lors des transports…

pulka_blue_snowsled_pulk_14.JPG

Pour qui – pour où ?
Enfin, une pulka à un prix abordable !
Disponible en France sur simple commande….
Lors de votre achat : vous pouvez acheter la coque en plastique seule ou l’ensemble : coque + planche + sac + harnais. A notre avis, il est préférable de prendre la totalité. Nous déconseillons l’utilisation de cordes de traction hors des terrains plats. Les dévers sont ingérables sans brancard fixe.

Pour qui ?
fleche_droite.gif Pour les pratiquants qui souhaitent partir en raid en France ou à l’étranger.
fleche_droite.gif Pour les magasins qui souhaitent mettre en location une pulka résistante ne nécessitant pas un investissement et un entretien important. A notre connaissance, 3 magasins louent ce modèle de pulka : Clavel à Grenoble, Altiplano à Villards de Lans (Vercors), Pecoud Sport à Mouthe (Jura).

Cette pulka constitue une alternative intéressante qui est beaucoup plus performante qu’une luge bricolée. Le fabricant propose des roues permettant un transport aisé de la pulka dans les aéroports ou les chemins forestiers.

fleche_droite.gif Consultez l'avis de Michael Charavin qui a traversé le Groenland avec une pulka Snowsled.

Plus d'informations :
fleche_droite.gif Vente et distribution en France :
- Magasin Aventure Nordique (Tél : 04 76 39 79 67)

fleche_droite.gif Location en France :
- Magasin Altiplano à Villard-de-Lans (Tél : 04 76 46 15 81)
- Magasin Pecoud Sport à Mouthe (Tél : 03 81 69 10 46)

fleche_droite.gif Notice de montage en téléchargement ici
fleche_droite.gif Site web Snowsled : www.snowsled.com

Note du test 3 / 5

17 commentaires

par lynx18
lynx18 avatar
 

merci pour ton test Régis .
je n'ai pas compris ce que représente l'avant dernière photo : pourrais tu nous la détailler ?

par yannoux
yannoux avatar
 

Voilà un test qui m'intéresse au plus haut point…
Investissement limité pour mon usage exclusivement français pour l'instant et le fait que je sois loin des plateaux enneigés me paraît pas mal du tout!!
Cela améliorerait mon bricolage luge et cordelettes… tellement pénible!
Régis, connais tu un revendeur de confiance en France ou faut-il commander via web chez le fabricant?

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

@Lynx18 : il s'agit d'une pièce en plastique à l'extrémité du brancard rigide. Cette pièce en plastique se fixe au niveau des hanches sur le harnais. Cette pièce se clipse au niveau de la dernière photo… Est-ce clair ?
@yannoux :
Pour l'achat d'une pulka, tu peux prendre contact avec Altiplano à Villard-de-Lans (Vercors).
Tu peux contacter Yoann (directeur du magasin) au 04 76 46 15 81.
Dans quelques jours/semaine, un autre test va paraître au sujet de cette même pulka…
Un avis complémentaire bien intéressant et testé sur d'autres terrains et dans des conditions délicates ! Suspens….

par yannoux
yannoux avatar
 

Merci Régis pour le réactivité!!
Je suis en haleine quant au prochain test à venir, souhaitant qu'il n'arrive pas trop tard avant un achat prévu pour la fin de l'année…

par lynx18
lynx18 avatar
 

merci Régis,
la planche ne sert que d'arrière plan à la photo .
La prolongation de l'anneau métallique vient prendre le morceau de plastique blanc qui est fixé sur le bout du timon , un peu comme une épingle à cheveux ?
Il faut dire que je n'ai pas bien les yeux en face des trous ce midi ..
Une petite photo de l'assemblage ?

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

@Yannoux :
L'avis est quasiment prêt… il faut le mettre en forme, choisir les photos et le publier…
Dans max 3 semaines, il sort ! Du coup c'est moins réactif !
@Lynx18
Bien vu !
Je suppose que tu as regardé la notice de montage que j'ai rajouté à la fin de l'article.
Dès que je peux, je fais une photo. Effectivement la planche ne sert à rien. Mais regarde la notice et imagine….

par lynx18
lynx18 avatar
 

non, c'est l'inverse , Régis, j'ai d'abord regardé la notice sans bien comprendre, et j'ai ensuite posé la question!!!
(mode ch….se ON) :
par contre sur la notice, on voit ces fameuses pièces en T qui semblent interressantes : est ce que ce montage avec les velcros tient en cas de pirouette de la pulka ?
puisque tu fais d'autres photos, pourrais tu également les prendre de près ?
(mode ch….se OFF)
merci ;-)

par chrisb
chrisb avatar
 

Bonsoir Régis,
Merci pour ce test très intéressant!
Saurais-tu me dire si le bac snowsled entre dans une pulka Fjellpulken X-plorer 154cm?
Pour ne pas devoir payer 2 suppléments pulkas lors de nos prochains vols, je serai intéressé à savoir si l'une peut sans autre être mise dans l'autre?
Merci d'avance,
Christophe

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

@Lynx18
Dès que possible…. mais je n'ai pas la pulk sous la main.
@chrisb
Je n'ai pas la pulka sous la main, mais elles n'ont pas la même forme. J'ai pas de réponse !
Dès que possible, je prendrais quelques mesures.
Astuce 1 : faire passer la pulka bleu pour un surf et comme ça tu ne payes pas de suppléments.
Astuce 2 : prendre 2 pulkas bleus et tu pourras les empiler. C'est d'ailleurs ce que vous pourrez lire lors du prochain test de ce modèle.

par Christophe
Christophe avatar
 

Ah ben quand même, on l'a le test ! :-D
Bon, c'est vrai que dans les "pulka plastiques pas chères" Snowsled a un catalogue d'accessoires bien plus fourni que celui de PARIS (l'Expedition orange).
Entre les deux, voilà de quoi se promener à un tarif raisonnable. ;-)

par polpulka
avatar par défaut
 

Merci pour le test. Seule inquiétude c’est l'espace entre le sac et la coque : idéale pour les kilos de neige et aquarium en cas de la pluie (ça arrive même en Laponie…)
Polpulka

par reg
avatar par défaut
 

Salut à tous,
La philosophie ski rando nordique me branche pas mal. Cette fameuse pulka plastique bleu me semble un bon compromis pour le debutant que je suis. Mais pour l’acheter on fait comment ? J’ai rien trouve sur Grenoble. Et rien trouve sur internet en français. :-(
En vous remerciant pour l'info.
Reg

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

Salut reg,
Tu peux la trouver à louer chez Clavel à Grenoble - Cours Jean Jaurès (ça te permettra d'essayer)…
Après contactes moi sur contact at skirandonnenordique.com

par polpulka
avatar par défaut
 

Salut à tous,
Après 19 jours d’activité sur la Kungsleden (et aux alentours) en Suède je peux dire que ma pulka Ice Blue de SNOWSLED a pleinement confirmé ces avantages. Elle est spacieuse : assez de place pour un raid de 2-3 semaines en pleine autonomie. Son profil du nez lui permet de sortir très facilement de la poudreuse et elle glisse très bien (à mon avis mieux que les pulkas de Fjellpulken). Je lui ai ajouté des carres anti-dérapage (amovibles) qui se sont montrés utiles sur les devers. Le sac amovible est très pratique car sous lui on peut charger la tente sans trop la plier ainsi qu’une réserve d’essence pour la séparer des autres affaires. Grâce aux 4 sangles on peut sécher le sac de couchage en l’accrochant par-dessus. La planche de l’intérieur ne me semble pas être utile – sans elle pulka gagne en souplesse. Un autre avantage qu’on peut la commander en configuration voulue (pièce par pièce) directement chez le producteur. Seul inconvénient c’est le PVC qui se raye facilement.
Polpulka

par jean
avatar par défaut
 

il est vrai que cette snowsled est très intéressante . pour son poids, son prix et son bon coefficient de glisse. néanmoins un petit bémol au niveau des brancards. en effet l'assemblage de ceux ci se fait par un petit picot rétractable.celui ci nous as lâchés et cela sur 2 pulkas a un jour d'intervalle. je préconise de faire sauter celui ci de percer a diamètre 7 et de mettre des goupilles identiques a celles qui fixent les brancards a la pulka.
nota seul les goupilles diamètre 7 sont trouvables en France dans les magasins espaces verts (tondeuses, tracteurs)
suite a cette modification elles sont indestructibles,quoique………

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

Tu n'as pas pu récupérer "les picots" pour les remettre en place ? Merci pour le retour, j'en parlerais à Snowsled, sachant que chaque année les modèles évoluent et subissent des améliorations.
Merci Jean et bonjour à toute ton équipe de potes !

par JWChalopin
avatar par défaut
 

Pulka utilisée sur une sortie de trois jours en France et une semaine sur le Hardanger… quelques sensations "presque" à chaud
- très gros volume grâce au sac, je pouvais avoir toutes mes affaires et celle de ma femme (tente, sac couchage etc.), et une semaine d'autonomie sans problème…
- on a eu de la pluie une journée, il y avait de l'eau au fond du bac, mais le sac est resté complètement étanche
- le brancard à l'air bien solide : je ne suis pas bon skieur et j'ai pris plusieurs gamelles, il n'en a pas souffert
- on utilisait la planche en bois comme tablette dans le auvent de la tente (auvent décaissé sur +ou- 40 cm, tablette posée au niveau du sol extérieur…) c'est super pratique pour poser des affaires
- harnais confortable (pour ce que j'ai pu en juger avec ma charge de 40/45 kg, pulka et brancard compris)
seul tout petit bémol : les goupilles de fixation brancard-harnais on tendance à accrocher la veste de temps en temps, plusieurs fois, j'ai vérifié si je n'avais pas fait un trou… avant de partir pour une semaine, j'ai scotché la partie arrière de la goupille, qui de ce fait rentre moins dans le trou (elle s'arrête au premier resserrement)et dépasse moins
- grâce au brancard, on a un bon contrôle dans les dévers et les descentes…
Bref, un achat dont je suis pleinement satisfait

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.