A quand le boom du nordique en France ?

Je trouve que ton exemple est un peu particulier Bernard, dans la mesure où tu parles d'activités se déroulant sur une période plus longue de l'année que l'hiver (donc avec une plus grande dilution de la fréquentation) et d'un site protégé et labellisé avec tout ce que ça suppose de contraintes mais aussi de protection contre un développement anarchique.
Lais tous les massifs ne sont pas couverts de PNR, de réserves ou de Zone Natura 2000. Loin de là.
Par contre, ils sont tous gérés avec des logiques touristiques, économiques et de développement local qui se résument souvent (en schématisant à peine) à "fréquentation = développement = profils".
Et là, il me semble que les promoteurs locaux ne sont pas toujours regardant sur la qualité et la quantité des moyens mis en oeuvre pour rentabiliser des hivers de plus en plus courts.
Modifié il y a 11 ans
Moi je parlais seulement de la question que tu as soulevée et que je pourrais aussi formuler comme ça : « comment protéger la faune et la flore sans en interdire l'accès à tout le monde ». Dans ce cas, oui, les deux situations sont tout-à-fait comparables. Je prends un seul exemple. Quand on permet à tout le monde de sortir des chemins en forêt avec son chien, on dérange les chevreuils dont la population régresse. Quand on fait du ski de randonnée nordique à travers tout, on dérange les tétras dont la population régresse. Qu’est-ce qu’on fait pour empêcher cela ? On va légaliser ? On va "canaliser" ? Vous, vous semblez suggérer que faire de la rétention d’information §(faire le moins possible de topos) serait une solution ! Je trouve ça un peu bizarre comme réaction. Normalement quand on aime quelque chose, on aime le partager avec d'autres. :-(

Et de toute façon, si la faune et la flore disparaissent, je ne pense pas que ce soit à cause du "hors piste" ou de l'abondance d etopoguides, comme tu le dis, c'est à cause de nos buldozer économiques qui réduisent en peau de chagrin les biotopes naturels. Et pour arrêter ça… :-(

(ouf… je m'égare, je pense, quelle était la question encore ? :lol: )
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 11 ans
BernardF a écrit:
Je trouve ça un peu bizarre comme réaction. Normalement quand on aime quelque chose, on aime le partager avec d'autres. :-(



Je pense être plus nuancé que ça : je participe avec plaisir et conviction à ce forum mais je me méfie et critique les battages tout azimut, les plans médias qui visent à rabattre un max de personne.
Modifié il y a 11 ans
Alors on est bien d'accord, j'ai horreur de ça aussi ! :-)
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 11 ans
Stef :
tous les massifs ne sont pas couverts de PNR, de réserves ou de Zone Natura 2000.

"Natura2000" et "Parc Naturel Régional" ne veulent pas dire qu'il y a une forcément une réglementation particulière de protection de l'environnement.
Ce sont des classements qui permettent la mise en place de mesures de protection (et d'obtenir des subventions pour cela).

BernardF :
Vous, vous semblez suggérer que faire de la rétention d’information (faire le moins possible de topos) serait une solution ! Je trouve ça un peu bizarre comme réaction. Normalement quand on aime quelque chose, on aime le partager avec d'autres.

Moi j'aime être autonome, aborder une montagne sans savoir à l'avance par où je vais passer et ce que je vais trouver…
Et comme j'aime partager ces plaisirs, je m'abstiens de raconter à tout le monde où je suis allé.
Modifié il y a 11 ans
MNi a écrit:
[
"Natura2000" et "Parc Naturel Régional" ne veulent pas dire qu'il y a une forcément une réglementation particulière de protection de l'environnement.
Ce sont des classements qui permettent la mise en place de mesures de protection (et d'obtenir des subventions pour cela).

.

Ce que je veux sous-entendre c'est que ce sont des cadres qui permettent une vraie concertation entre pas mal d'acteurs locaux (autres que les OT , chambres de commerce ou d'agriculture…smile et qui souvent permettent de faire valoir d'autres logiques et d'autres alternatives de développement que ce soit au niveau touristique, sportif, économique ou écologique.
Modifié il y a 11 ans
MNi a écrit:
Moi j'aime être autonome, aborder une montagne sans savoir à l'avance par où je vais passer et ce que je vais trouver…
Et comme j'aime partager ces plaisirs, je m'abstiens de raconter à tout le monde où je suis allé.
Si un jour tu passe par ma forêt, eh ben je ne te dirai pas non plus mes chemins secrets, na ! :-D
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 11 ans
BernardF a écrit:
MNi a écrit:
Moi j'aime être autonome, aborder une montagne sans savoir à l'avance par où je vais passer et ce que je vais trouver…
Et comme j'aime partager ces plaisirs, je m'abstiens de raconter à tout le monde où je suis allé.
Si un jour tu passe par ma forêt, eh ben je ne te dirai pas non plus mes chemins secrets, na ! :-D


Je partage l'opinion de MNi. Je pense que l'on la chance de partiquer encore une des dernieres activité sportive de pleine air qui ne soit pas regie par des lois et des réglements. Nous sommes tous d'accords sur le fait que nous sommes que des invités de Dame Nature . Ne lui prenons pas plus que se qu'on lui à deja pris ! Il y deja des jalons et dameuses sur les perifs des routes, le reste doit resté calme!
Editer des topos à tout va serait une erreure et puis faire sa trace c'est tout de même bon .
Tes chemins secrets , à force de curiosité , je les trouverai sans en avoir l'intention, mais avec le sentiment d'etre le seul à les connaitre!
Alors , on fait un BOOM ?
Olivier
Modifié il y a 11 ans
En gros, je suis d'accord avec vous, j'ai dit "en gros", parce qu'en pratique, je pense que tous ici nous avons eu ou aurons recours aux topos. Question : pour faire la petite balade nordique qu'il est en train de faire, Régis a-t-il utilisé des "topoguides"… :-D De même, Christophe va-t-il se priver de l'usage de topos (fussent-ils GR10) pour sa traversée des Pyrénées ? Vous-même, n'en avez-vous jamais utilisé ? Laissez-moi rire, je ne vous crois pas plus catholiques que le pape… :-x

(question subsidiaire: qu'est ce qu'on appelle un "topoguide" ?)
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 11 ans
BernardF a écrit:
De même, Christophe va-t-il se priver de l'usage de topos (fussent-ils GR10) pour sa traversée des Pyrénées ? ..
OUI, euh, bon, euh, mouais, euh, ……..
Bon si on considère un GR comme un topo, oui j'en utilise.

En fait pour les Pyrénées, je me suis servi du GR10 de base, ensuite j'ai acheté toutes les cartes IGN au 25 000ème, je me suis servit de rando que j'ai déjà faites dans les Pyrénées et …. de certains topoguides (mais TRES peu). En fait, à part le GR, et 2 topos, le trajet est du "home made".

Mais j'avoue que dans un endroit du parcours, un topo m'a bien aidé pour éviter une grosse difficulté.

OUI j'en utilise, j'en ai utilisé, et j'en utiliserais peut-être encore. :-D

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans