Baujus de tous pays unissez-vous ! Et filmez-vous...

S'il vous prend l'idée de remplacer les étoiles de la bannière par les multiples fromages de nos montagnes, c'est l'incident diplomatique assuré, le soutient des producteurs, et la Une du Journal de 20 h ! smile
Un sacré coup de pub pour le SRN…smile et un embargo sur les Vector smile
De sources bien informées, un scénario va bientôt être posté ici pour le bonifier avec votre créativité smile

Vous avez intérêt d'être à la hauteur smile
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 5 ans
Les sources disaient vraies ! Les services secrets baujus sont décidément au courant de tout ici bas…
On s'est fait un joyeux brainstorming (saloperie d'anglicisme !) sur les cailloux pistes du Margériaz ce matin avec Mika. La neigé était rare mais les idées fusaient !

Voici, grosso modo l'idée de base :
Un homme arrive dans un gros pick-up, un Dodge Ram sûrement, sur un parking. Il se gare juste à côté d'une toute petite auto (Fiat 126 ?), c'est le départ d'une rando, pied de montagne. Il coupe l'hymne américain qui résonne dans son autoradio, et s'approche du coffre. Il est coiffé d'une casquette aux couleurs de son pays natal, les USA, et est habillé très "montagne de luxe". Doudoune North Face, fuseau Dynafit, lunettes de soleil Oakley, il est prêt pour la performance ! Il sort ses skis Voilé Charger BC, les pose à la vertical contre le coffre pour y faire un signe de croix, les pose dans la neige, chausse : c'est parti !!
Un plan large nous le montre dans l'effort, la pente est raide, il donne tout. La cadre reprend l'horizontalité normale, et on se rend compte qu'en réalité il est quasiment sur du plat. Un skateur le double alors à vive allure… Il prend alors une frite dans la pochette qu'il a attaché à la sans de son sac à dos.
Il arrive finalement en haut, ruisselant de sueur, rouge comme son drapeau, à bout de souffle. À l'arrivée picniquent des français. Ils font un BBQ sur lequel grillent des diots. Enfin assis, il sort alors un hot-dog de son sac et le porte à sa bouche. Un français le regarde tout en mordant dans un sandwich au diot, l'air incrédule. Il sort alors le livre des Mormons pour se recueillir, mais il voit un petit livre à côté d'un homme seul, à l'écart du groupe. Il est l'image du bauju typique : tarte sur la tête, gilet de laine épaisse sur une chemise à carreau, chaussettes qui remontent sur son pantalon trop court en velours côtelé. Le BAUJU prend son livre, l'ouvre et en sort une flasque dont il prend une grande rasade. Il la tend à l'AMÉRICAIN qui décline poliment. L'AMÉRICAIN se sent de moins en moins à sa place et rechausse ses Charger. Il entame une descente plutôt hasardeuse. Un enfant en luge le double. Le BAUJU chausse alors ses Vector BC 2015. Il remonte ses chaussettes, ajuste sa tarte, empoigne son alpenstuck : il s'élance. Dans un style impeccable il rattrape vite le RICAIN à qui il fait coucou. Après une belle descente digne des meilleurs jours, il arrive à un parking. Il ouvre le coffre de sa FIAT 126 dans lequel il met ses skis. Le hayon ne peux plus fermer, il reste ouvert. Marche arrière, il dépasse la gros pick-up et s'éloigne sur la route de montagne.
Slogan (à vos méninges) Propositions : "Voilé, you make it. We ride it". "Voilé, American for French mountains" (directement en lien avec la vidéo de Voilé)
Le BAUJU est dans son atelier, skis à l'envers sur l'établi. Il étale au fer à farter de la tomme des Bauges sur ses skis. Il regarde la caméra et lance un clin d'oeil complice.


Voilà, on attend vos idées suggestions, invitations à manger !!
On lance aussi du coup un appel à volontariat, histoire de voir qui serait motivé pour participer de près ou de loin, sachant qu'il y a un BBQ à organiser, ça peut motiver smile Il nous faudra un "casting", des accessoires, enfin plein de trucs drôles et décalés pour qu'on rigole bien et qu'on fasse une belle vidéo smile
Arvi !
Haut les talons !
Pour ceux qui ne l'aurait pas vue, voici l'ignoble provocation qui a mis le feu aux poudres et qui a sonné le réveil du peuple Bauju, touché au plus profond de son orgueil.


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Si pour le casting vous avez besoin d'un vieux, je peux proposer mes services…et éviter les frais de maquilleuse smile
Par contre, suivant ce qu'il y aura à faire sur les skis, faudra p'têt prévoir une doublure :'(
Et pour ceux qui ne sont pas allés à l'école trop longtemps, un court résumé de ce qui est dit dans la vidéo, siouplè !smile
 
Modifié il y a 6 mois
Je verrais bien un quil de rouge qui dépasse d'une musette, ou d'un sac à dos d'époque smile
Et pour trouver un Dodge Ram  ! …voir même une Fiat 126, il vous en reste encore !

Ce qui me chagrine (avec mes excuses), c'est la façon de manger les diots en le découpant avec les dents dans un sandwich !
Ce ne serait pas plus typique avec un Opinel (ben ouais :angelsmile une bonne tourte de pain bien en vue posée quelque part (sur une serviette à carreaux rouge et blanc par exemple), pour faire baver les ricains smile, et dans l'autre main le diot découpé amoureusement par le fil de l'Opinel smile.

Vous allez pas taper le Conseil Général de la Savoie pour ramasser des thunes !  Tome des Bauges, Opinel, vin de Savoie…enfin manque Salomonsmile
Un film destiné au public US, ça se monnaye ! smilesmilesmile
Modifié il y a 5 ans
Telemark73
Le BAUJU est dans son atelier, skis à l'envers sur l'établi. Il étale au fer à farter de la tomme des Bauges sur ses skis. Il regarde la caméra et lance un clin d'oeil complice.
Mieux que la tomme, du vacherin des Bauges smile

Gedryg
Franchement bien vu !  Notre "potion magique" locale, le vin chaud, ne pourrait-elle pas avoir une place dans votre scénario …
On avait pensé mettre dans la flasque du génépi ou de la chartreuse, mais ça peut aussi jouer avec du vin chaud !

N_75
Je verrais bien un quil de rouge qui dépasse d'une musette, ou d'un sac à dos d'époque
Et pour trouver un Dodge Ram  ! …voir même une Fiat 126, il vous en reste encore !
C'était tout prévu ça, et on a déjà tous ces accessoires, pas d'inquiétude smile

N_75
Ce qui me chagrine (avec mes excuses), c'est la façon de manger les diots en le découpant avec les dents dans un sandwich !
Ce ne serait pas plus typique avec un Opinel (ben ouais :angel une bonne tourte bien en vue posée quelque part, pour faire baver les ricains , et dans l'autre main le diot découpé amoureusement par le fil de l'Opinel .
En effet, tu fais bien de le rappeler, car cela été oublié dans la première version du scénario, et c'est indispensable !

0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 5 ans
Tout en mangeant ma soupe, je réfléchissais au vin chaud, pour montrer que le vin chauffe ! smile
Mettre la marmite à chauffer dans l'atelier !
Ou alors, sur un feu de bois pendant la diots-party ! smile
Est ce qu'il n'y a pas matière à forcer un peu plus le trait, sur les arts de la table à la française:
avec une arrivée au sommet où on trouverait une vraie belle table et des bancs en neige, éventuellement dressée avec des peaux de vaches aux couleurs locales et ou belle nappe à carreaux rouge comme évoqué par N_75,  histoire de se poser confortablement pour un bon repas de diots et autres produits de terroir, préparés sur un vrai chaudron ,par un druide, qui arrose de sa louche de potion magique nos skieurs. S'il est toujours partant,  N_75 dans le rôle du druide sans trop de maquillage, ça serait le bon sage, garant des valeurs de savoir vivre de part chez nous
Enfin bref, un truc qu'on ne prend pas forcément assez le temps de faire dans nos sorties en montagne, mais qui n'est pas si difficile à mettre en place. Et qui permet d'illustrer l'intérêt qu'on peu avoir, à partager une pause conviviale, autour d'un bon repas autre qu'un bout de hot dog avalé à la va vite.
On pourrait toujours convier l'américain à venir se joindre au groupe, il pourrait venir y partager un bon moment, avant de repartir devant, pressé d'attaquer la descente avant les autres, pour finir par quand même se faire rattraper.