Bon c'est la saison des trails (qui permettent pour certains de garder la forme pour etre d'attaque aux premières neiges
;-) ), ce coureur de l'UTMB (Ultra Trail du Mont-Blanc) non sans humour, raconte l'épilogue de cet UTMB quelque peu écourté :oops: :-? :

Le départ de l' UTMB 2010 avait été donné comme d'habitude vers 18H30 à Chamonix. On y avait même entendu les hymnes des pays traversés (Italie, Suisse et France) puisque maintenant l'identité nationale se doit d'être présente dans les manifestations sportives qui par ailleurs se vantent d'être sans frontières ;-)

Mr Bachelard, président de l'association qui organise l' UTMB (et ancien général) avait aussi fait une vanne sur l'équipe de France de football (va-t-on coupler ces vannes avec l'hymne ? Ceux qui n'aiment pas rugir contre les féroces soldats qui viennent éventrer nos fils et nos compagnes aimeraient peut-être des paroles qui fustigent les joueurs de foot ;-)).

A un balcon dont on se demande si il va tenir, les maires, vice-maires et tutti frutti (dont Jason Lamy-Chapuis) des communes traversées. Pas de ministre des sports au grand dam de René Bachelard (mais on comprend que ça ne serait pas bon pour l'image de Rama Yade de venir dans le bled où Eric Woerth passe ses vacances ;-)).

AU passage, à 78 ans, Mr Bachelard allait courir l' UTMB avec des airs de "c'est le dernier" et il en était le doyen (bravo car vouloir passer certains endroits du parcours à 78 ans, c'est vraiment "fort" pour reprendre une expression en vogue dans le monde du trail).

Le monde du trail parlons-en !

Comme d'habitude aussi, blablabla au départ sur l'aide, la fraternité alors que les visages des 2300 partants sont fermés et que ceux qui sont assis au départ depuis 2 heures gardent férocement leurs places. Gare à celui (celle ça passe mieux) qui essaie d'enjamber pour bien se placer au départ. Les gens ne sont pas vraiment "friendly" même si Bachelard (le héros de ce départ en fait) appelle les "trailers" à se tourner les uns vers les autres pour se serrer la main..

Tiens d'ailleurs, au moment des hymnes, tout le monde est invité à se lever et c'est l'occasion pour certains se se faufiler dans les "bonnes" places du départ pendant que fratelli d'Italia ou le très sérieux hymne suisse retentissent. Difficile pour ceux qui sont déjà en place de refuser la présence nouvelle d'un nouveau corps chaud pendant dans l'endroit qu'on croyait réservé à ses batons non ? ;-)

A 30 minutes du départ, un rappeur vient à l'invitation du speaker dire quelques mots .. Selon le speaker, les paroles du gars signifient bien ce qu'est l' utmb ;-)) Le gars dit avec l'accent des banlieues (inévitable visiblement pour le rap; vous savez cette façon de parler en accentuant certains mots comme si ils révélaient un secret interstellaire). Les paroles du rap ? Un truc du genre "on ne vit qu'une fois la vie est courte faut faire les choses à fond et autres mots qu'on peut trouver sur les paquets de corn-flakes. La fille qui est invitée à traduire aux anglo-saxons ne s'y trompe pas et résume le tout en "on ne vit qu'une fois" .. live.. … once et c'est plié.

Miss Poletti se réjouit de voir des casquettes car "vous ne aurez besoin à cause de la pluie, du vent que vous allez avoir .. Ceux qui passeront de l'autre côté auront vraiment du mérite…. "

Prémonitoire cette pensée ;-))

A 18H20, les maillots jaunes qui font le parcours avec des handicapés partent. Bravo à eux (on en reparlera).

A 18H30, après l'inévitable musique de l' UTMB qui rend dingue tous les gens autour du départ et de l'arrivée et un U..T…M…B les 2300 trailers s'ébranlent.

Comme d'hab encore certains veulent courir dès le départ dans la rue de chamonix et comme d'hab certains tiennent leurs batons comme dans une course de chars romains où l'essentiel serait de faire tomber / blesser les autres.

Comme d'hab, certains perdent gobelets ou autres gadgets indispensables au trailer discipliné ne sachant pas attacher ses choses.

Comme d'hab, quelques concurrents s'arrêtent dès la sortie de Chamonix pour faire pipi. Le public semble plus nombreux que d'habitude dans la "forêt" qui suit la ville.

Dans cette forêt, on rejoint les maillots jaunes qui courent par groupe et se relaient pour tirer, pousser le chariot de la personne handicapée. Le comportement humain est étrange. Si on dépasse sans rien dire, personne ne dit rien. Si on dépasse en disant "bravo" ou "allez les gars", alors tout le monde y va de son "bravo" ou de la tape amicale sur l'épaule de celui qui tire le chariot (le pauvre gars doit en avoir marre des dizaines de c.. qui rajoutent du mal à son effort physique déjà important ;-)

Traversée d'une route et direction "les Houches" avec les premières montées et donc la fin de la course de masse.

La pluie a déjà commencé à tomber dans le bois suivant Chamonix et elle continue, soit tranquillement pour rafraichir les trailer soit à seaux.

Si on a mis une quelconque crème anti échauffement aux endroit sensibles, elle est déjà passée sur les jambes ;-)

14 km Delevret et premier classement. Ensuite la descente vers St-Gervais.

Perso, pas compris où est Delevret. Le début de la descente vers St-Gervais c'est l'enclos à cochon qui surgit sur la gauche. La descente est dure car c'est de l'herbe boue glissante. Dans les premiers ça passe. Dans quel état est cette patinoire pour les 1000 derniers ??

Arrivée magnifique à St-Gervais, beaucoup de gens et surtout de l'eau, du coca etc.. La pluie a beau être là, on a soif !

St-Gervais, c'est aussi un escalier métallique à monter et à descendre en pleine rue pour passer de l'autre côté. Ce truc craint sous la pluie.

Ensuite direction les Contamines et là, en pleine montée de sentier, voici quelques coureurs qui sont dans l'autre sens ?!? Quoi déjà des abandons ? Enfin un parle (les gens ne parlent pas sur l' UTMB, ils sont là pour en ch.. ou pour gagner des places par rapport à leur dernière fois mais rarement ils conversent gaiement avec leurs voisins ;-)): la course est annulée, arrêtée, il y a des coulées de boue dans les cols.

Etrangement aussi, la plupart des gens continuent de marcher, le visage renfermé en pensant à une blague ;-))

Au détour d'un sentier, 2 bénévoles confirment l'info mais les gens continuent. Aux Contamines il y aura des bus pour ramener le monde à Chamonix.

L'allure s'est ralentie même si certains continuent de jouer le jeu et de courir sur les plats ou les petites montées.

Aux Contamines, ballet de bus et monde énorme au ravitaillement. Faut-il finir les gateaux du ravito avant d'aller à Chamonix en bus. Les bus sont au rond-point à côté du cimetière ;-)

Sous la tente du ravitaillement, les gens parlent et on apprend que des bruits courent: "en fait, les organisateurs savaient déjà que la course ne pourrait pas passer et ont quand même fait le départ pour éviter de devoir rembourser les participants".. Hou là là mais quel scandale ..

Ouais bof, si jamais les organisateurs ont fait ça, tant mieux parce que rembourser tous les participants aurait été la banqueroute assurée.

Et puis d'ailleurs, être en train d'en ch.. sur des sentiers de montagne avec tout à coup une intervention de Dieu qui met fin à ça à 30 bornes du début, c'est aussi une grande joie ;-)) Pense-t-on pendant l' UTMB que les souffrances vont prendre fin pour tout le monde par une intervention divine ? Hein ?? Jamais..

Merci au réchauffement climatique qui permet de geler une course ;-)) Froid, pluie et vent, déchaînement des éléments sur les sommets.. Vive le réchauffement climatique ! ;-)

Dans les bus, ambiance pas si morose en fait. Certains décrochent leurs téléphones pour demander à leur femme de les inscrire sur un autre trail. Y a vraiment des drogués dans les montagnes ;-)

Arrivée à la piscine de Chamonix où les sacs coureurs qu'on devait récupérer à Courmayeur sont là (un argument de plus pour ceux qui disent que les organisateurs savaient que la course allait s'arrêter: pourquoi les sacs sont encore là ? .. Par ailleurs, c'est bizarre tous ces bus mis en place si rapidement; soit la logistique de l' UTMB est vraiment costaude soit tout était prévu: avoir des bus si rapidement aux Contamines et à Saint-Gervais pour ramener les gens c'est impressionnant).

A Chamonix, on explique que certains pourront dormir si ils n'ont pas d'hébergement sur place. Pour les puces et la caution, voir demain car par d'argent dispo pour rendre les cautions pendant la nuit. SI on doit partir, ça se fera par courrier.

Ah oui puis en sortant des bus, certains trailers ont mal aux jambes ;-) Les bus sont pires que le Col du Bonhomme ou la descente vers Courmayeur ;-)

Pendant ce temps, les premiers de la CCC arrivent. La première femme est contente d'avoir fait la CCC puisqu'elle voulait faire l' UTMB et que celui-ci a été annulé finalement ;-)

Dans les rues de Chamonix, les UTMBers montrent bien leurs sacs jaunes pour bien montrer qu'ils ne sont pas des abandons de la CCC non mais.

7H30 du matin, samedi 28 août: 2 sms de l'organisation qui disent que la TDS n'est pas partie, que la CCC a été stoppée à 4h du matin et qu'un départ commun TDS UTMB est prévu à 10 h à Courmayeur pour une course de remplacement. Des bus peuvent emmener les gens de Chamonix à partir de 6h30 (les bus sont les vrais trailer en 2010 à l' UTMB ;-))

Repartir ? Short, slip et tee-shirt sont encore mouillés .. Un tour sur l'ordi et sur le sitr livre utmb.. Je suis considéré comme arrêté aux Contamines.. Pas glorieux.. Ah mais Jornet et Sherpa aussi ;-)) Et Olmo n'a pas pris le départ .. Bon on va réfléchir en écrivant cette note sur l' UTMB 2010 et ce qui s'est vraiment passé de l'intérieur (oh là une ambition sur ce blog de nain porte quoi ? Non c'était une blague).

Toujours assis sur les toilettes à écrire ces conneries il est 8H22: trop tard sans doute pour aller prendre un bus pour Courmayeur..

Finalement pourquoi pas la CCC en 2011 ? ;-)

Maj: sabotage sur l' UTMB. Autres bruits ce matin: le col du bonhomme aurait été débalisé.. Vandalisme ou le bonhomme s'est réveillé ? Les Poletti auraient-il des ennemis ? La CIME (confédération internationale des marmottes extra-terrestres) aurait-elle signé sur l' UTMB son premier coup d'éclat ? On entend aussi qu'un hélico aurait été envoyé là bas ? (avec pluie vent et autres bien sûr ;-))

Autre info: Jornet et d'autres se sont barrés sur une autre course en Italie ("parce que là-bas ils ont des itinéraires de repli"smile. Où sont les 100 japonais annoncés et les stars américaines ? On voit quelques japonais à Chamonix mais pas 100.. Ont-ils été prendre le soleil levant à Courmayeur ?

Sinon: est-ce que la réutilisation en 2011 des vestes "finisher" non distribuées cette année à l' UTMB compensera-t-elle les pertes en nourriture ? Où finiront tous les trucs à manger non consommés ? Dans l'herbe ? Dans les ruisseaux ? Chez les cochons ? Chez les paysans du coin ?ENcore quelque chose qu'on ne saura jamais .. (penser à vérifier le ventre des organisateurs en 2011 ;-))

Comme prévu, ce matin à Chamonix, entre Police, Téléphone et Queen, on entend le lieu commun habituel "la montagne a parlé, il faut l'écouter" et surtout "des décisions ont été prises".. Finalement, le monde du trail, c'est en 2010 en communication comme la politique. D'ailleurs, les Poletti devront faire de la politique si ils veulent conserver leur leadership du trail (on ne sait même plus combien de trails il y a et l' UTMB n'est plus, semble-t-il dans les conversations tenues dans les bus, LA référence; il doit même exister dans le délire actuel des courses de 10000000 km avec 1 million de dénivelé ou des courses où on doit courir avec un rat affamé sur la tête ou sans lampe ou en poussant une roue de vélo).

Fantastique phrase "Des décision ont été prises" et là adopter un air grave et opiner de la tête ou du bonnet à cause du vent (sans bénéfices pour les couteaux Opinel).
Article
Modifié il y a 11 ans