Evolution du ski de randonnée et internet...

Vu chez nos amis de skitour, un billet d'humeur de aubrac sur l'évolution du ski de randonnée, et du nombre de pratiquants (donc de ce qui en découle…smile, par internet…
Bon en SRN on en est pas encore là :-D :-D :-D

2015 : à raison de +20% par an de pratiquants l’activité devient franchement populaire et se massifie rapidement. Les grands groupes commerciaux sportifs développent des gammes d’habillement, les matériels de ski et de sécurité sont de plus en plus performants et permettent à tout un chacun de pratiquer tout type de pente.
2016 : C2C et Skitour sont débordés par leur succès, plus un sommet, plus une face, plus une combe, plus une pente ni contrepente qui ne soient dans les bases de données, tout est répertorier, gépéiser, photographié.
2017 : Une avalanche monstre dans le massif de belledone tue 27 skieurs qui faisaient la queue pour monter la grande lance de domène. La polémique éclate, qui sont les responsables. Des familles attaquent Jéroen et sont équipe de modo, en effet, parmis les participants certains s’étaient décidés à faire la grande lance après avoir lu un compte rendu enthousiaste sur le site skitour.
2018 : Un évolution technologique prometteuse : le GPCon (Géographic Positioning Contact), un bijou technologique vous guidant au mètre près lors de vos sortie, continuellement connecté aux nouvelles bases de donnés météo France permettant la détections des zones avalancheuses au mètre près, et permettant de vous localiser à tout instant. Possibilité de vous connecté in vivo à Skitour et de faire votre CR de sortie en direct. Baisse immédiate de la mortalité en montagne chez les utilisateurs, faut-il le rendre obligatoire ?
2020 : Jéroen perd son procès et doit vendre Skitour pour payer les dommages et intérêts aux familles, un grand groupe de vêtements et matériels sportif rachète à un bon prix. Skitour devient Décastour. Lui et les modos doivent aussi vendre leurs skis.
2022 : Le ski de randonné compte plus d’adeptes que le ski alpin. La législation évolue. Pour avoir le droit de faire du ski de rando il faut passer un brevet (règles de sécurité, connaissance de la législation, règle de comportement et de politesse en montagne, technique de ski, interdiction formelle de déraper dans les couloirs, etc.) et obtenir un permis à point (avec obligation de port du GPCon permettant de vous localiser en toute sécurité à tout instant et de vous secourir dans les 20 mn si nécessaire). Le Président de la république dit dans sont discours de fin d’année : « tolérance 0 morts en montagne pour 2024.
2024 : La réalisation d’une course en montagne passe la l’inscription sur les listes d’attentes couplées aux topos de Décastour . Une redevance Ski de rando est instituée. Il y a encore des morts en montagne : apparament des suicides de marginaux et antisociaux déviants.
2028 : Les premiers canons à neige sont installés sur les principaux itinéraires, 70 % des itinéraires sécurisés. Ils sont financés par le célèbre mécène la firme Décastour.

Allez juste histoire de rigoler et reflechir un peu, je vous laisse écrire la suite et mettre en place l’histoire alternative
A lire sur skitour
Modifié il y a 11 ans
Le manque de "sauvagerie", la "surpopulation" me font délaisser le ski de rando au profit du SRN.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 11 ans
Oui, mêmes motivations, trop de monde partout, en tout temps. Alors j'invente mes itinéraires, trop plats pour les alpins, trop long pour les marcheurs. Et en fait, comme cela, il y a encore un peu de place.
Modifié il y a 11 ans