le ski de l'avenir ?

Nicolas Masson a écrit :

Tu n'as jamais entendu parler de la Vasaloppet ?
Löppet. Vasalöppet.
Aucun lien avec "lopette".
Prononcé en français, cela ferait "leupette".
Signifie "course", tout simplement.
Modifié il y a 9 ans
si, bien sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ski_de_fond


voir le passage sur les compétitions .

Cela ne change rien a mon propos . Si le texte de loi
fait une distinction entre le ski de fond et les loisirs
de neige non motorisés , c'est bien parce que le ski de
fond ( si les mots ont un sens ) est entendu comme discipline sportive c.a.d. avec une fédération, des règles précises et des compétitions réglementées . Ca me semble définir l'étendue de la taille des stades de fond que peuvent creer les communes …sauf a abuser . Les épreuves que tu cites sont des manifestations exeptionnelles de promotion de ce sport ( que , du reste , j'aime bien ! ) mais ça ne sont pas des disciplines olympiques .
Modifié il y a 9 ans
Robert a écrit :
Les épreuves que tu cites sont des manifestations exeptionnelles de promotion de ce sport ( que , du reste , j'aime bien ! ) mais ça ne sont pas des disciplines olympiques .

Donc, si je résume ta pensée, si ce n'est pas une épreuve olympique, ça n'est pas vraiment un sport ?

Sous prétexte que le rugby n'est pas olympique (il se joue sur un terrain plus grand que le football) il faudrait limiter la taille des stades ?
Modifié il y a 9 ans
L'article que j'ai cité du Code des Collectivités Territoriales, issu de la loi Montagne est un texte
restrictif d'une liberté fondamentale, celle d'aller
et venir . Le législateur permet aux communes de restreindre l'accès à certaines parties de leur territoire,
notamment a des voies normalement ouvertes à la circulation
publique .

S'agissant d'un texte restrictif d'une liberté publique
son interpretation ne peut ètre vague ou approximative :
Devant un tel texte on ne peut pas se dire " oh si la loi
permet ça ou ça aux communes , elle leur permet bien sans doute également ceci ou cela …."
Tout au contraire on ne peut que retenir en cas de doute sur le sens d'un mot d'une telle disposition légale que l'interpretation de ce mot la moins restrictive de la liberté publique concernée .
C'est un peu comparable avec l'interpretation des textes
pénaux .
En l'occurence le raisonnement que je tiens est de constater que le texte prévoit deux cas : un sport , le
ski de fond et des activités de loisir .
S'agissant tout particulièrement du ski de fond
je crois que le principe que j'ai évoqué plus haut
ne permet pas de dire sous prétexte qu'il existe des
manifestations de ski de fond sur très longues distance
que la loi a permis aux communes de creer des parcours
gigantesques sur leur territoire . Si je me réfère à
des distances allant jusqu'à 50 km c'est parce que ça
corespond aux épreuves définies par la fédération de
ski de Fond ( cf le lien que j'ai cité )
En fait , bien évidemment le sens de mes remarques n'est
pas de dire qu'il faut calibrer les choses à ce point
Tout ce que j'observe c'est que façon certaine le texte
de la loi montagne ne permet pas aux communes de
"prendre tout le lit "
Plus généralement je remarque qu'on jette assez facilement
l'opprobe sur les stations de ski alpin qui comme pollueuses
se posent un peu là , mais que ça ne devrait pas nous
empècher de nous poser des questions sur les stations
de ski de fond tant en ce qui concerne l'utilisation des
canons a neige que l'envahisement des espaces dits "naturels"

Pour un exemple de neige artificielle " en conserve "….

http://www.leprogres.fr/fr/region/le-jura/jura/article/2089023,181/Le-Jura-invente-la-neige-eternelle.html
Modifié il y a 9 ans
Robert, tu skies où pour que le ski de fond te tape autant sur le système? En corée du nord? ;-)

Les forêts de téléphérique et cie, des pylônes et lignes électrique, les câbles, les pistes de 50m de larges tailles aux tracto pelles et la dynamite, des centaines de canons à neiges avec leur millions de m3 d'eau par an,les lacs artificiels, du bruit, des d'odeurs de frites, la sono qui braillent dans les snows park et autre halfpipe, les immeubles de 7 étages de partout, les quads, les 4X4, les parcours de motoneige, l'Heliski etc etc le tout bien sûr sur une montagne vierge le plus souvent sans arbre me choquent plus que 100km de pistes le plus souvent utilisées par l'exploitation forestière l’été dans la forêt avec 4 panneaux signalisation aux carrefours.

Sinon je suis d'accord pour l'utilisation des canons sur les domaines de fond (et d'alpin) soit une bêtise.
Modifié il y a 9 ans
Bonjour,

pour en revenir à la paire de skis présentée en début de sujet, effectivement, c'est bien lourd…
Il existe plus près de chez nous des skis comme le Hagan Off Limits, dont les cotes sont certes un poil moins généreuses, mais qui restent dans le trip "courts et larges", et qui au final, sont sans doute moins chers… et surtout plus légers!

Sidecut: 130-90-110
Poids: 1375gr par ski (130cm)

http://www.sport-conrad.com/page/product-detail/__/shop/prod/1812?sid=bbc3ac384840473501291ae0654906c2&sid=218ea43895eb1d8501bb0aac2e5968d1
Modifié il y a 9 ans
piquepique a écrit :
le Hagan Off Limits, dont les cotes sont certes un poil moins généreuses, mais qui restent dans le trip "courts et larges", et qui au final
Sidecut: 130-90-110
Poids: 1375gr par ski (130cm)
C'est avec écailles ce ski? :?:
Modifié il y a 9 ans
GdR : Partout ou on me demande de " faire la coutume "
pour poursuivre mon chemin, ça m'agace !
J'aime pas quand ça me rappelle l'autoroute, pas du tout !
L'exemple le plus frappant est La Feclaz en savoie ….

Ca occupe tout le plateau …T'es obligé de mettre
tes gros sabots sur la jolie moquette ….
En fait, je veux pas leur mort aux stations de fond, je dis simplement :
lisez les textes et ne vous laissez pas "avoir" par les
idées reçues : La raquette par exemple …Plein de gens
s'imaginent qu'ils sont obligés de payer parcequ'ils ont
des raquettes aux pieds et qu'ils se trouvent dans une
station de ski de fond . C'est FAUX . On n'est obligé de payer une redevance que si on emprunte une piste spécialement aménagée et dammée pour la raquette ( cf la loi ) C'est une très bonne chose que les stations puissent faire cegenre d'aménagement sécurisé et tout : On y croise des tas de personnes agées et c'est très bien qu'elles puissent profiter du grand air en toute sécurité . Mais pour le reste les gens ont le droit d'accéder librement (c'est a dire sans "faire la coutume" )avec l'équipement de leur choix ( raquette , ski de rando , à pied , en SRN ) aux espaces naturels …pour peu qu'ils puissent trouver leur chemin a travers toutes les pistes de fond !

Cyrille C'a a l'air de bonnes lattes en comparaison des
machins tout plastoc . La solution s'ils n'ont pas d'écailles serait de leur fixer des peaux permanentes .
Le problème est que la solution des Karhu n'est pas
transposable : Pour éviter que les peaux ne se décollent,
ils avaient évidé la semelle .
des peaux "permanentes"
Modifié il y a 9 ans
Cyrille M a écrit :

C'est avec écailles se ski? :?:

Ce ski? :-D

Non, pas d'écailles.
M'enfin, vu la longueur réduite, un petit coup de Kickwax,
ou au pire des demi-peaux devraient résoudre le problème.
Les écailles, ca déconcentre en descente :-D

Piquepique, in love with Swix V40 8-)
Modifié il y a 9 ans
Bon, ça m'a titillé un peu cette histoire de peaux permanentes sous la semelle des Karhu . Je me suis
demandé si en fait je ne pourrais pas adapter des
peaux permanentes sous mes ski-raquettes que j'ai
déja présenté sur ce site :



http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?start=30&topic_id=738&viewmode=flat&order=ASC&type=&mode=0

La solution Karhu à savoir des peaux collées sous la semelle
elle-mème creusée de quelques mm était inapplicable ( j'ai pas l'outillage pour ) Comme il fallait bien un système pour éviter que la peau ne se décolle sur l'avant , j'ai
opté pour le système " brutal " de notre ami Bernard : Un
trou dans la semelle pour fixer une plaque d'acier qui
coince la peau et empèche la neige de la décoller .
Voir les photos qui suivent :
Modifié il y a 9 ans