N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Le ski de randonnée nordique au 20h de TF1

erreur de manip, voir  message précédent ! smile
Modifié il y a 2 ans
Je les trouve très sympathiques ces photos d'anciennes promenades…

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 2 ans
Mais qui est ce beau jeune homme en tenue presque d'Adam, smile du moins d'un Adam équipé pour l'hiver et éviter ainsi de geler son précieux appareils sans lequel l'Humanité était foutue smile
Serait-ce Odin,smile le Dieu des dieux de la mythologie scandinave, qui nous a amené comme bienfait … Le SKI !smile
J'aime bien les bretelles du slip, pas vous ?
ce qui prouve d'ailleurs qu'il s'agit bien d'un slip d'hiver, assurément doublé en polaire et de part le métier de notre personnage, bourré de copeau pour isoler smilesmilesmilesmile
C'est ce qu'on appelait à l'époque le ski de printemps smile
JMC
talonlibre
Beaucoup de skieurs jurassiens continuent leurs randonnées avec du matériel de ski de fond… c'est un moyen économique de courir la montagne car pour beaucoup le matériel de SRN moderne représente un bel investissement.
Le but de mettre ces photos était justement de corroborer ce qu'écrit Talon Libre !
Pour 150 euros aujourd'hui en skis, chaussures, bâtons, on a probablement du matériel plus performant que ce que nous avions avec le copain à l'époque, et nous n'avions encore jamais écouté prononcer ou lu le mot Telemark. Les skis étaient longs et fins, étaient loin d'être aussi faciles et grisants en descente, par contre filaient bien au plat, et leur poids léger était du bonheur en montée.
Le plaisir de la découverte était le même, voir supérieur, car nous n'étions pas guidé par ce qu'on aurait pu lire sur un écran ! … il fallait avoir du flair pour deviner que du bonheur se nichait au fond de ce vallon ! smile 
Modifié il y a 2 ans
N_75
Le plaisir de la découverte était le même, voir supérieur, car nous n'étions pas guidé par ce qu'on aurait pu lire sur un écran ! … il fallait avoir du flair pour deviner que du bonheur se nichait au fond de ce vallon !
Ça, très cher N75, cela mériterait un long débat et l'ouverture d'un post dédié sur le forum… Faut-il brûler les écrans et les topo-guides pour retrouver le flair qui ouvre les portes  des vallons secrets et poudreux… smile

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Je suis d'accord avec vous, amis nordiqueurs.. Les topos sont faits pour donner envie (au coin du feu) et une fois sur le terrain, il ne faut pas hésiter à changer d'avis et partir à l'aventure. Mais quand on randonne seul comme moi, les béquilles numériques portables sont bien utiles en cas de besoin. A condition quelles aient été préparées (batteries chargées, way-point, cartes hors connexions …smile  Comme le dit JC/TL, ça mériterai un fil de discussion à par entière ! Tu lances le sujet ???
JMC
Modifié il y a 2 ans
jmc63
Mais quand on randonne seul comme moi, les béquilles numériques portables sont bien utiles en cas de besoin.
ben heuuu, je vois pas pourquoi ces béquilles (j'adore l'expression ! ) sont plus utiles seul ou à plusieurs ? Par contre, randonnant également seul, le truc moderne qui me fait bien kiffer, c'est la balise PLB. J'en ai d'ailleurs causé par ailleurs…mais le prix fait mal, d'autant plus que la batterie a une durée de vie limitée à 5 ou 6 ans.
Et pour revenir à nos spatules, je trouve même que seul on est plus à même de suivre son flair pour dénicher la combe secrète, le passage en forêt caché, qui va nous faire rêver pendant des années, et qui sera de plus en plus belle/beau au fur et à mesure que le souvenir s'estompera. A plusieurs, on a plus tendance à suivre un itinéraire établi d'un commun accord.
Je pense, (mais c'est juste mon opinion et je la partagesmile qu'en groupe, y'en aura au moins 1 qui saura s'orienter, alors que seul, tu ne peux compter que sur tes propres ressources.
JMC
Modifié il y a 2 ans
N_75
Au temps où les skis se choisissaient bras levé et à la hauteur du poignet, de la chaussure en caoutchouc, de la pellicule photo, que TSL n'avait pas mis ses moules en route, que l'info ne parvenait pas d'un coup de clic
C'était la belle époque, où on craquait son slip, sur le côté fantastique du plastique, on partait faire les barbaux avec une paire d'allumettes aux pieds, une fois qu'on avait le cuir rapé, et que les allumettes étaient dédoublées, on pouvait les mettre au feu, on avait certes pas sorti un virage, mais la fumée noire qui sortait du poêle nous réchauffait les cœurs

Alors oui N75 c'est important de resituer la genèse du concept, c'est à mon sens important d'admettre que le ski nordique s'est sans doute égaré dans des concepts bien farfelus, qu'on a nommé progrès. Et ça me semble important de rendre aux anciens, leur bon sens paysans, avec leurs skis larges et paraboliques. Car je ne suis pas certain qu'Amundsen aurait survécu à ses explorations avec les magnifiques baguettes qui ont fait la joie de beaucoup dans les seventies. Et c'est bien mon avis qu'on ne fait aujourd'hui que ressortir le fil à couper le beurre. Ceci dit avec son bon sens paysan, je ne pense pas qu'Amundsen aurait tenté l'aventure avec des skis dits modernes dans les seventies: modernes dans le sens où ils n'étaient réfléchis que pour les besoins de la compétition en ski de fond, sur des tracés damés et comme tu le soulignes peu pentus.
D'ailleurs ce n'est pas pour rien que dans les Hautes Alpes ils sont si en avance, sur le développement du SRN, car ils ont eu tôt fait de s'apercevoir, que leurs montagnes penchaient un peu trop fort pour faire du ski de fond, et qu'on pouvait continuer à envisager la pratique du ski nordique plus sereinement avec un matériel plus adapté. Mais faut aussi admettre que le ski nordique ne se limite pas à une pratique sur des terrains de foot. Car c'est bien les skis fins qui enfermaient la pratique dans des terrains plats.
Et pour finir sur le coup de gueule, au bout d'un moment ça devient presque fatiguant d'entendre rabâcher des anciens qui te disent que de leur temps, ils avaient inventé le ski nordique, et que les skis étaient fins et qu'ils allaient très bien. C'est fatiguant, parce que en tant que professionnel du ski nordique, je suis intimement convaincu, que si le ski nordique se porte aussi mal aujourd'hui, c'est bien parce qu'on a tenté de le développer avec un matériel inadapté à une pratique de loisir pour des vacanciers qui n'avaient et ont toujours guère plus d'une semaine de vacances à la neige. C'est fatiguant car des beaux vrais ski de rando nordique en bois, on en trouve en déco dans tous les bons restos de montagne, mais on fait semblant de croire que c'était des skis alpins. Et c'est fatiguant également d'entendre des gens s'approprier un concept de ski nordique qui existe depuis plus de 10000 ans en s'accordant sur le fait que le ski nordique a été inventé par eux dans les trente glorieuses.
Désolé de rabacher du fatiguant, à toutes les lignes, mais vu l'heure et le nombre de lignes posées sur ce forum depuis plus de 6 ans, pour tenter de démystifier ce soit disant concept exclusivement commercial, qui te fais craquer ton porte monnaie pour des skis larges alors que des fins sont suffisants: il arrive un moment où la suffisance dans l'ouverture d'esprit sur le ski large devient plus pesante que le poids peut être trop lourd d'un ski large.