Le SRN, ça casse les genoux ?

Il n'y a pas que les genoux …
Il y a 15 jours, chute sur une neige très gelée, vitesse moyenne : entorse du pouce gauche par la dragonne.

Pas mal sur le coup, mais douleurs en sollicitant l'articulation quelques jours après.

Je porte une attelle mais aucune amélioration depuis.

Bonne trace
JMC
Modifié il y a 5 ans
Le coup du pouce de Ducky est un grand classique qui prête rarement à conséquence. Ce n'est pas souvent qu'il y ait besoin d'une atèle ou même d'un strap, mais c'est le genre de petit trauma qu'on retrouve souvent chez les skieurs qui commencent un peu à attaquer.
Modifié il y a 5 ans
Enlever la dragonne pour les descentes limite bien le problème.
Talon libre et mains libres !
Modifié il y a 5 ans
N_75 a écrit :
( HS @Geoff
Tu dis que le skating ça travaille, mais c'est peut-être bien parce que tu ne t'y es mis que depuis 15 jours.
Pour en avoir pas mal fait quand j'étais plus jeune, je ne trouvais pas ça plus dur que du vélo ou VTT que je pratiquais également à l'époque, avec la possibilité en plat ou faux plat montant de jouer uniquement sur la glisse.
Après, pour viser un marathon en 2 heures (ce qui n'est pas ton cas je suppose), bien sûr ça travaille ! )

(Réponse HS : effectivement, au début c'était bien dû à mon apprentissage, où je forçais plus qu'autre chose !! Maintenant que j'ai bien assimilé les choses, le travail physique n'est plus du tout le même et moins fatiguant. Par contre, je travaille plus qu'à vélo, vtt ou tout autre sport que j'ai pratiqué - mais c’est sûrement dû à la manière dont je pratique tout ça. Je sens que c'est l'ensemble du corps qui travail, et bien souvent des muscles que je n'ai pas souvent utilisés :-D Bon après, on y va fort, puisque l'on skie minimum 3h de manière très intense).
Modifié il y a 5 ans
J'aime me lancer en télémark dans les pentes digne de ce nom avec mes SRN. j'ai mis 2 ans à apprendre sur le tas, donc Je suis tombé très souvent.

de mon point de vu, ou j'ai de la chance, ou c'est que le SRN ne présente pas de risque majeur.

seul cas posant problème c'est quand le ski reste bloquer…
- branche, tronc,
- neige très très lourde
-
là ça tire et peu faire mal…

Fisher 875/ski large à écailles type annum
Modifié il y a 5 ans
Mon avis de débutant (1an de pratique) lourd (103 kg) et mauvais skieur de piste mais pratiquant le nordique skating et gros marcheur nordique :
Côté risques pour les rotules, hanches et chevilles , le srn est bien moins risqué que le ski nordique sportif, tant que la pratique est celle historiquement définie, à savoir un ski de déplacement sur des reliefs moyens tant en montée qu'en descente, au delà rien ne vaut les équipements sra. Le skieur progresse en glissant ce qui fait qu'il n'y a pas de chocs sur les articulations. Une mauvaise technique bâtons est à considérer aussi, la rotation dorsale peut entrainer des traumas lorsque les efforts ne sont pas correctement appliqués (merci aux tech. Marche rando nord).
Côté charge physique, à moins d'un niveau technique exceptionnel en ski nordique, le srn demande bien moin de capacité que le ski skating. L'image que je me donne est la suivante : 1heure de ski skating = 3 h srn = 5h mn = 3h vtt avec 500 m d+

Passez une bonne bascule d'an
POL
BC70, Fish BX6, Gar Dakota
Nanosonic skating madshus
Acadia skating peltonen
Modifié il y a 5 ans
POL a écrit :
tant que la pratique est celle historiquement définie, à savoir un ski de déplacement sur des reliefs moyens tant en montée qu'en descente, au delà rien ne vaut les équipements sra.

C'est à mon avis restreindre considérablement les possibilités offertes par le srn…

Modifié il y a 5 ans
Peut etre.
En realité seul le skieur decide de son itineraire.Mais si une pratique plus alpine que celle dont parle Pol venait a se generaliser il ne faudrait pas s'etonner a ce que les loueurs fassent signer des decharges.
Le srn s'adresse au plus grand nombre le seul prérequis est le chasse neige.
Il faudrait un fil specifique sur ce point ,désolé pour le hors sujet.
Modifié il y a 5 ans
Je ne vois pas trop en quoi la maîtrise du chasse-neige devrait être un pré-requis pour pratiquer le SRN.
Si j'avais mon mot à dire dans les programmes péda de l'ENSA ou du CNSNMM, je dirais qu'une à deux heures de SRN devrait être un pré-requis avant de débuter en ski alpin ou en ski de fond.
Le matériel de SRN est d'un point de vue équilibration: deux fois moins exigeant que le ski de fond.
Le matos de SRN permet à un débutant qui veut évoluer vers le ski alpin: de découvrir les premières sensations de glisse sans être perturbé par un pack matériel qui le prive de tout ses repères liés à sa motricité naturelle.
Modifié il y a 5 ans
Mais le chasse-neige, c'est super exigeant physiquement : ça casse les pattes :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans