Le SRN, ça casse les genoux ?

sancho a écrit :

…. va falloir que je songe à le récupérer ce "ski de fond magazine" :-D


Ton adresse par MP . Mais il s'appelle "reviens " mon exemplaire : c'est un cadeau d'un ami .

Sur le reste : j'ai observé comme toi une sacré évolution dans les idées autour du nordique .
Tu as reperé un mouvement chez certaines instances : ce ne sont sans doute pas les seules : je pense au CAF par exemple … Certaines stations évoluent aussi tout doucement .
Pour les années qui viennent , je suis tout a fait optimiste.
Une des raisons est précisément contenue dans ce sujet :
Non ! Le SRN ça casse pas les genoux …Ca casse rien du tout , c'est pas violent, c'est modeste , sympa , ça ne vise qu'à amener du plaisir , sans frime , sans compétitions , sans hélico-hosto toutes les 5 minutes .
Bien sur , on peut avoir une pratique plus engagée , le matériel le permet largement , mais le " cœur" de la pratique, c'est la ballade au grand air , les petites combes à découvrir etc …Bref , le plaisir à l'état pur .
Evidemment, les gens qui composent les instances dont tu parles ont certaines contraintes a respecter, notamment en matière d'enseignement et d'encadrement : il y a aussi les contraintes économiques des stations , mais ce sont des gens intelligents qui savent très bien que la donnée essentielle c'est de procurer du plaisir aux gens .
Modifié il y a 5 ans
Merci Robert pour ta proposition sur le ski de fond magazine, mais je dois pouvoir le récupérer pas trop loin de la maison.
Le CAF fait partie des membres du CNDN, mais ils ne sont pas dans la catégorie "immobiliste".
Je dirais même que le volume de sorties organisées par le CAF pour faire découvrir et partager du SRN, dépasse de très loin la somme des sorties proposées par des professionnels.
Ce qui me fatigue c'est que d'un point de vue instance, le SRN ça intéresse tout le monde sauf les principaux concernés qui auraient un rôle facile à jouer pour permettre la démocratisation de cette activité.
Pour le CNSNMM, le SNMSF ou la FFS: à part l'élitisme dans le ski il n'y a pas grand chose qui vaille.
Quand le monde du ski nordique est en crise ce sont eux qui sont en première ligne, mais ils sont incapables de faire une auto-critique.
Ils obtiennent des fonds du ministère pour analyser la crise et tenter de l'enrayer. Ça se chiffre en million d'euros d'argent public pour sortir le nordique de la mouise: des études marketing, des plans de communication, des aménagements de sites… Franchement c'est très bien tout ça, mais une des principales cause du problème du ski nordique en France, à mon sens, c'est que les moniteurs de ski ne sont vraiment pas intéressants pour redonner un côté populaire à l'activité. Ils sont sélectionnés uniquement sur des performances sportives et techniques, et ils sont formés à coup de bourrage de crâne élitiste. Ça donnera encore des médailles aux jeux, mais c'est pas avec ça qu'on pourra redonner un côté populaire au ski nordique.
Modifié il y a 5 ans
Je trouve vraiment dommage que le sujet initial ait dévié sur cette très intéressante discussion…!!

Dommage parce que ceux qui s'intéressent à leurs genoux perdront l'info qu'ils recherchent, et surtout vraiment dommage de dissimuler ce super sujet du devenir du SRN, sur lequel je viens de tomber par hasard… :-D


Sancho est tombé dans la marmite il y a longtemps, trouve toujours de chouettes arguments, et il possède une grande connaissance des fondements de nos activités de glisse.

Même si fondamentalement, je fais mon sauvage, et n'adhère pas spécialement au développement et à la démocratisation du SRN (la nature n'a pas besoin d'une surfréquentation), les mesures mises en oeuvre pour redynamiser le ski nordique sont intéressantes à connaitre.

En tous cas, merci Sancho pour tous ces éclairages pertinents…

Et sinon, mes genoux vont plutôt pas mal. :-D :-D
Modifié il y a 5 ans