Bricolages

Si tu fais référence à mon scan et aux posts suivants, effectivement, je pense que l'intérêt réside surtout dans le bricolage :-D

Après, n'ayant que peu pratiqué le SRN, je ne peux pas argumenter… Surtout que ma seule expérience était avec du nnnbc, et je n'ai pas un très bon souvenir des descentes.

Donc, question de bleu pour rebondir sur ton post et mon scan : à quoi peut bien servir une telle fixation si l'intérêt est comme tu le soulignes dans le talon libre ?! Par exemple, lors d'une descente typée alpin, cela est-il utile, ou le 75 câblé suffit-il ? Cette fixation correspond-elle à un réel besoin ou plutôt à une époque (avis aux connaisseurs de l"historique du srn).

Bref, je ne vais pas bricoler ce système, mais je trouvais la chose astucieuse :-)
Modifié il y a 8 ans
Ben a mon age, on ne plie plus le genoux avec précision très longtemps ( t'as du t'en rendre compte , non ? )
La technique alpine n'est pas forcément plus facile , mais
comme elle ne fait pas travailler tout a fait les mème muscles, la possibilité de passer de l'une a l'autre n'est
pas nécessairement une mauvaise chose . J'ai trouvé ce bénéfice a une occasion : J'avais crapahuté toute la matinée dans les bois de l'Arselle sous Chamrousse avec mes skis raquette et j'avais eu envie de monter à la croix pour la vue naturellement fallait redescendre par les pistes , or la neige était plutot dégeulasse et je me suis trouvé assez rapidement HS . et mon télémark déja très approximatif en temps normal dans une bonne neige est devenu catastrophique . J'ai donc bloqué les fix et suis redescendu en alpin sans aucun problème en esperant que personne ne me remarquerait ! Cela dit c'est un bricolage
que je ne propose absolument pas : il n'y a aucune sécurité .
Ca peut se tolerer sur des skis ultra courts, ceux que j'avais à cette occasion font 1m40 , mais au dela , faudrait un système de déclenchement en cas de chute .
Je ferai sans doute un essai d'un système un peu plus élaboré avec mes Epoch . Ils sont sans doute plus longs ( 175) mais j'ai posé dessus des Voilé 75 mmm avec sécurité
Modifié il y a 8 ans
en ce qui concerne le "heel locator", j'en ai fait la découverte dans le bouquin de steve barnett, "cross country downhill".
il en avait placé sur des chaussures norme 75 en cuir costaud, mais également sur des chaussures tiges basses très légères comme à la bonne époque (ressemblant plutôt à des pointes d'athlétisme qu'à des chaussures de ski de fond)

ce que je retiens de l'affaire, c'est que cela permet peut être une meilleure tenue du pied sur le ski externe, je dis ça, je dis rien.
Modifié il y a 8 ans