chariot de Christophe, version "light and cheap"

ça me rappelle une autre discussion ailleurs sur le forum…
Le brancard à l'envers sur le Tour des Gastlosen

EDIT:
Le fameux coup du brancard monté à l'envers, pour LUGICAP j'ai aussi été surpris en voyant les photos. J'ai cru à une contrainte due au sac à dos accroché sur l'avant. J'ai même imaginé que ça pouvait être une cause de la casse des accroches. Mais une cause minuscule parce que quand j'ai vu la bête chargée, waouh le volume au-dessus de la ligne de flottaison, je me suis dit qu'avec ça, si je l'avais versée ou tenté un tourné sur route j'aurais aussi tout explosé.

L'équipe Lugicap a mon énorme respect pour le raid accompli, tout près de chez nous, dans de superbes conditions hivernales (quand on aime ça). Impressionnant, l'exploit sportif. Sportif dérivé de "super et fort" ou "super effort", ça dépend de la prononciation… Ca me rappelle une pub pour chaussures de trek: "Sur la planète Reebook les êtres ont des dos pour porter et des pieds qui s'amusent bien". Là c'était des dos balèzes pour tirer-pousser et une pulka qui s'amuse bien derrière…

PS J'ai contacté Sylvain pour savoir sur quelle planète il était quand il a monté le brancard à l'envers. Il m'a répondu "Sûr qu'c'est pas moi. C'est déjà pas possible pour le transporter: t'as déjà essayé de replier le brancard sous la pulka quand il est à l'envers?"
Modifié il y a 13 ans
derniers essais en date du chariot sur terrain boueux , puis caillouteux avec skis dessus tout à fait satisfaisants, pulka
chargée à 31 kg.
Dans la boue épaisse , les roues plantent, mais reviennent en place avec une traction douce grâce aux sandows.
Sans les pneus et avec un matériau antidérapant ( qu'il faut fixer aux cotés de la pulka pour ne pas le perdre si les tiges quittent le fond de la pulka ) , ça marche aussi .

voir autre photo :
http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=621&start=0#forumpost3596
Modifié il y a 13 ans
Eh bien c'est tout beau ça ! ;-)
Modifié il y a 13 ans
suite à un post récent dans RL, voici les premiers essais de la version été dudit chariot ;-)
Modifié il y a 13 ans
J'en retiens qu'au final, le chariot de [d]Christophe[/d], Oups, de Lynx18, rajoute 2700 g à sa pulka.
Comparer avec un chariot à kayak :
Mon Eckla pèse 3090 g avec sa housse agrandie, autour de ses roues de 260 x 85. Ajouter deux sangles textiles.
Prix : acheté par eBay en Allemagne, ce qui revient au même prix que le prix D4, quand toutefois D4 est approvisionné (c'est rare).

Pourquoi agrandir le sac ?
J'ai vite eu des inquiétudes en voyant le système de moyeu : jante en polyéthylène, large de 75 mm, sur un tube alu de 20 mm.
J'ai voulu limiter l'usure, en insérant un coussinet graissé (et réserve de graisse) entre les deux.
Première idée : un gros tissu de nylon très aéré.
Premier ennui, au roulage le tissu graissé est extrudé hors du palier.
Il fallait donc une rigidité intrinsèque du palier. Donc un carton à huiler. Selon le jeu, le carton de rouleau de PQ fait l'affaire, ou un carton plus mince et plus dur. A découper soigneusement à la bonne largeur, à la bonne circonférence. Au 3e ou 4 essai, ça rentre bien, ça reste en place. Bien gorger d'huile pour que l'eau ensuite ne pénètre pas la cellulose.

Bon, du coup, on ne démonte plus les roues avant l'hivernage, d'où le besoin d'un sac agrandi.

On ne rentre plus non plus le chariot dans le kayak. Pas trop grave, car je m'en suis en réalité servi pour transporter gonflé mon youyou de 40 kg. Et pour le kayak, Wayland m'a livré un chariot d'étrave, qui divise par 2 le poids à porter, et qui rentre bien démonté par le panneau arrière.

On trouve aussi des roues similaires, même moyeu de 20 mm, mais avec roulements. Je les attends. Cela devrait permettre de renoncer à ma généreuse graisse, et retourner aux habitudes de démontage du chariot dès qu'il ne sert plus. J'espère.

Donc voilà : sauf si vous arrivez avec des pneus neige au spot même où vous allez poser la pulka sur la neige, et que vous reviendrez au même point, le chariot est indispensable à la pulka.
Qu'avez-vous contre les chariots à kayaks du commerce ?
Modifié il y a 12 ans
Qu'avez-vous contre les chariots à kayaks du commerce ?

Rien mais je préfère quand même mon chariot à pulka car il ne fait que 1.5 kg au final !
Modifié il y a 12 ans
Jacques a écrit:
Qu'avez-vous contre les chariots à kayaks du commerce ?
Rien, mais c'est moins fun puisque c'est déjà tout fait. ;-)

J'ai aussi un Eckla avec des roues de 260, que j'utilise de la même façon que le Décathlon, à savoir avec une dégaine prise dans le brancard et accrochée au bas du sac à dos.
Le Décathlon est plus encombrant mais plus haut donc plus agréable pour "rouler" sur des routes.

Lynx, ça te fait quoi de rouler avec un Ca**ix bien moins cher ! :-D
Modifié il y a 12 ans
:-D :-D

Je ne suis pas mécontente des essais de cet été, depuis ces photos, j’ai amélioré l’arrimage.
Le souci c’est le temps mis pour aller d’un sentier de forêt vers un point de bivouac bien caché pour monter le hamac, c’est quand même plus long qu’avec un gros sac ( à cause des petites roues ), mais bon, on peut prendre son temps .

Bon, je ne pense pas aller aux LOFOTEN comme Manu avec, mais pour des randos en plaine, peut être bien …

Le chariot de Manu ( lui le tient à la main …pas de tendinite, il a eu de la chance )
Modifié il y a 12 ans
Léger le chariot de Manu.
Pas mal en été, mais en hiver ….

Sinon, pour la version été de ton chariot, tu t'es servie des bras du caddie que tu avais coupé ?
Modifié il y a 12 ans
oui, j'ai "enfilé" les tubes de manche à balai dessus, ils sont retenus verticalement par les sandows latéraux, dont on règle la tension par des nœuds ; ça tient sauf gros obstacles bloquant les roues; si on tire trop ils coulissent et sortent sans dégât des tubes recoupés du chariot .

avec l'habitude on repère l'obstacle qui risque de les déboîter, soit on essaie de l'éviter , soit on maintient les tubes en place en les stabilisant à la main, les deux mains dirigées vers l'arrière, en conservant les bâtons de marche au poignet si possible ( j'utilise des bâtons de marche nordique le + svt ) et en tenant le tout.

j'ai remplacé le socle orange trop fragile par une planche fine de contre plaqué recouverte de tissu aéré anti glisse, découpée assez juste sur l'insertion basse des manches à balai, ce qui fait que , bien sanglé avec mes sangles de hamac, le gros sac D4 ne bouge pas et exerce une certaine pression sur les tubes, les retenant également.

J'ai peint à la bombe noire le fond beige du sac qui était trop salissant ( encore une conception de sac curieuse.. )

Le dit sac est maintenu en forme de cylindre par mon isolation de fond de hamac ( une sous couche de parquet flottant de chez St MACLOU, avec une face alu, idéale pour recouper à la taille du hamac, assez légère mais encombrante, il est difficile de la faire tenir dans un sac à dos )
Modifié il y a 12 ans