Fabrication maison ski de randonnée nordique

Bonjour à tous,

Je suis un petit nouveau dans le forum.
Voilà adepte du home made, je voudrais fabriquer mon propre SRN du type EPOCH ou EON.
Venant du ski de rando alpin et du ski de fond skating, je ne connais pas vraiment les caractéristiques mécaniques d'un SRN.
Ainsi, je voudrais savoir comment vos skis réagissent dans la neige:
- niveau de rigidité , flex
- cambre…
En gros heureux est-ce qu'un ski backountry est plutôt souple ou plutôt rigide, est ce qu'il y a une sensation de renvoit en descente ou non….
Par ailleurs pour une pratique plus typée "traversée", même questions, qu'elles sont les caractéristiques mécaniques?

Les Madshuss sont en noyau bois Paulownia, un bois bon marché chinois, il est tout à fait possible de trouver une essence française aux caractéristique équivalente.

Cela fait beaucoup de questions et j'en suis désolé, mais je ne connais pas ce type de skis, et quoi de mieux que le retour de pratiquants aguerris.


Merci de vos retours d'expériences et de vos conseils.
Modifié il y a 7 ans
Les skis de SRN sont très souples en spatule et en talon. Un rocker peut-être un plus et favorisera l'accroche des écailles en neige douce. :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Merci Talon Libre pour ta réponse. C"'est une bonne chose à savoir.
J'en déduis donc qu'il y a une certaine rigidité, élasticité au patin pour favoriser un certains rebond?
Pour ce qui est des écailles, ça me parait impossible à réaliser, je pense plutôt à une demi peau synthétique sous le patin intégré dans la semelle.
Mais est-ce que la glisse sera plus altérée qu'avec des écailles?

Merci pour vos retours.

Modifié il y a 7 ans
Mes Annum sont souples au patin et manque cruellement à mon avis de rigidité en torsion, ce qui serait pourtant une bonne piste à exploiter en cas de fabrication sur mesure.

Ta peau intégrée éliminera la glisse, ce qui me parait dommage.

D'après un ami ébéniste, les écailles sont tout à fait réalisables.

J'espère un jour réaliser mes propres planches.

Bon courage. :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Bonjour et bienvenu à toi

adepte aussi du homemade, je travail un peu le bois mais je n'en suis encore pas à la fabrication des mes propres skis, même si l'idée me trotte dans la tête depuis un moment…

Je suis très curieux de l'avancement de ton projet. Pour ce qui est de mon ressenti, je ski sur des Epoch et je trouve aussi qu'un peu plus rigidité ne nuirait pas (mais juste un poil !)

En tout cas, si tu as besoin de faire tester tes productions, n’hésite pas, nous sommes là ! :-D
Modifié il y a 7 ans
bienvenu, mais alors, bienvenu à toi,
ton projet m'intéresse particulièrement,
bidouilleur plus que bricoleur, l'envie de concevoir mes propres skis me chatouille déjà depuis qq temps.
concernant les écailles, j'ai des pistes

pour les caractéristiques :
cambré, mais pas trop,
spatules assez souples
légèrement paraboliques, mais pas trop, pour plus de polyvalence

sinon, un ski typé entre le e99 et le 109 pour les traversées, et un typé epoch annum pour s'amuser le plus souvent possible.
Modifié il y a 7 ans
C'est un sacré projet que de se faire son propre matos … :-)

La réponse à Grandsteak sur le type de skis est la plus proche de la vérité.

Tes skis sont très paraboliques et en neige poudreuse ou humide molle, c'est un régal, mais sur la glace … 0 :-(

Tes skis sont à bord un peu plus parallèles, c'est moins bien en neige souple mais en traversée sur de la neige dure, ça va très bien.

Je pense que le compromis me semble très difficile, un peu comme en vélo :

Tu as le vélo de route, super sur route.

Le VTT, super sur chemin.

Et le VTC, qui "débarrasse" sur route et sur chemin sans vraiment être au top.

Je crois que deux paires de skis suivant la neige et le lieu de pratique ne me semble pas une hérésie.

Alors à ta varlope camarade boisilou ! :lol:
Modifié il y a 7 ans
Bienvenu et chapeau pour le projet!
juste une petite question, que comptes tu utiliser comme chaussures / fixations avec ces skis?
Il s'agit d'un ensemble.

Personnellement je ne comprend pas l'association des fixations du genre NNNBC ou XADV et chaussures type gore-tex avec des skis larges et/ou paraboliques. ça n'est agréable que lors de faibles descentes dans une poudreuse magique. Sur neige dure comme en traversée un ski fin et droit ira mieux.

En revanche si tu optes pour des 75mm, la largeur de même que le "parabolisme" des skis ne sont plus gênants. C'est franchement pas avec les pentes qu'on rencontre en SRN qu'un ski parabolique va devenir problématique en dévers, pour peu que les fixations et les chaussures soient en accord avec les côtes des skis. En revanche le matériel sera plus rigide, un peu moins directionnel et un peu moins "efficace" en traversée, mais bien plus polyvalent.
Modifié il y a 7 ans
Merci à tous pour vos encouragements, ça me motive d'autant plus. Imaginez, un beau ski avec son noyau bois apparent, estampillé "Made in Jura", j'en rêve!!!!!!!

J'ai bien pris en note tous vos bons conseils.
Alors en ce qui concerne les chaussures, ce sera du norme 75mm type Svartisen pour la stabilité et être en accord avec le ski qui sera "relativement" large. (Bon ce ne sera pas un Fat freeride rando-nordique (même si la tentation est là, mais ce serait handicapant et inutile dans bien des circonstances)).

Par contre je reste méfiant vis à vis des écailles, une mauvaise expérience dans le Vercors avec des Salomon X-Adv qu'un loueur n'avait pas pris la peine de proposer avec des peaux de phoques à fait tourner la sortie en grosse bavante (et ce sur du terrain peu vallonnée).
Mais peut-être le matériel à t'il évoluer depuis, est sans doute la souplesse au niveau du patin à toute son importance pour que les écailles mordent bien.

Et quelles-sont les autres alternatives aux écailles: une peau permanente incrusté du type ski Alati Hok, une demi peau qui pose la contrainte d'être retiré au moindre petit relief, ou , et cette solution m'intrigue, quelque chose du type Asnes Amundsen nécessitant, il semblerait du fart anti recul et une peau pour les pentes importantes.
Je ne connais pas l'efficacité de l'anti-recul, je reste assez perplexe, mais cette solution parait sur le papier assez efficace et moins contraignante, non?

Cela fait encore beaucoup d'interrogation. :-(

Merci et bon W.E à tous.
Modifié il y a 7 ans
As tu fais le tour de tes fournisseurs éventuels ?
Jusqu'ici je ne vois pas de difficultés insurmontables : bois , fibre de verre, colle , carres , tout ça se trouve , pas facilement …mais ça se trouve . De la semelle , ça me parait déjà plus difficile …De la semelle avec écaille , ça doit ètre très difficile a trouver…A mon avis , les constructeurs doivent commander de la semelle thermoformée selon leurs propres spécifications et tu risques de ne pas pouvoir en trouver de petites quantités …
Reste la solution de faire toi même des écailles ; c'est pas simple et réalisable seulement sur certains types de semelles. Demande conseil aux frères Vandel . Ils ont conservé l'outil spécifique . Cela dit la meilleure solution hors la semelle lisse + fart , ca me semble l'inclusion de peau , mais le top serait une peau susceptible d'ètre remplaçée en cas d'usure et non une peau collée " définitivement" . Incluse dans la semelle et collée avec une colle repositionnable , la peau ne se décollera pas par l'effet du glissement . Si tu as la possibilité de la changer facilement tu pourras ultérieurement modifier le type de peau employé selon les qualités de glisse ou d'accroche que tu rechercheras
Modifié il y a 7 ans