N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Fabrication pulka enfant

Bonjour à tous,

L’hiver dernier , on (mon père et ma belle-mère essentiellement) a aménagé une pulka en pulka enfant, pour pouvoir faire du ski ou des promenades sur la neige avec notre fils. Comme j’ai vu sur le net que plusieurs personnes ont présenté leurs bricolages, je me suis dit que certains bricoleurs du forum pouvaient être intéressés.

Pourquoi en bricoler une? Les pulkas enfant neuves sont horriblement chères : quelle que soit la marque, ça va taper dans les 800€ (d’ailleurs bossa nova distribue pleins de marques et est très sympa). En plus, je n’ai pas vraiment réussi à en trouver une d’occasion à un prix raisonnable. Enfin, les fjellpulken (les seules que l’on trouve d’occasion) n’ont pas d’habitacle, contrairement aux baby glider ou aux Wilderness Engineering.

Le principe : j’ai acheté une vieille fjellpulken en bon état. On a fait sauter les rivets qui fixent la toile de protection à la coque. On avait donc la coque nue.
Il fallait y fixer un siège, puis construire un habitacle et enfin recouvrir tout ça avec une capote.

Pour le siège : il est conçu en contreplaqué marine. Une planche, en fond de coque, sert d’assise. Le dossier est réalisé avec une autre planche. Les deux sont reliées avec une charnière, pour permettre d’avoir une position assise et une couchée. Les sangles de chaque coté et au dos du siège permettent de régler l’inclinaison. On rajoute un harnais en sangles et de l’isolant en sous face (pour isoler et éviter d’abimer la coque aux points de frottement) et à l’arrière. Pour la fixation : au fond de la coque, étaient rivetés 4 boucles métalliques qui servent à sangler le matériel : on a fait des trous dans l’assise et on a sanglé le siège.

Pour l’ossature de l’habitacle : il est réalisé en acier, galvanisé à la bombe. Les tiges sont soudées entre elles et fixées au siège (ça évite de les fixer sur la coque et donc de la faire travailler).

Pour la capote : elle est faite en cordura très (trop) épais et en matériau pour fenêtre de tente (je ne me souviens plus du nom). En 2 parties : l’arrière, avec une fermeture éclair pour accéder au compartiment derrière le siège, et l’avant, avec la visière. Une sangle est cousue tout autour et boulonnée sur le pourtour de la coque.

On rajoute à tout ça un petit duvet et des vêtements chauds et c’est parti !

Avantages : le bambin est bien protégé du froid et du vent. La visière capte bien de soleil. En cas de retournement, l’ossature métallique évitera les chocs.
Inconvénients : ça prend de la place dans un coffre !! Le siège n’est pas incurvé : il faut des coussins pour centrer et caler l’enfant. Le harnais est un vieux modèle sans amortisseur : ça donne quelques à-coups, pas très confortable pour le gamin. Il faudra modifier ça pour cet hiver.

Si vous avez des commentaires, des questions ou des idées d’amélioration, n’hésitez surtout pas.
Arluk

PS: sur les photos, le siège est en cours de construction.
Modifié il y a 7 ans
Bravo !
( C'est fou à quel point la venue de petits n'enfants peut
déchainer la fibre bricoleuse des grand'parents …smile
Très solide la cage à bébé …Il risque pas de s'échapper
ni d'atrapper des gnons …Je me serais moins embèté avec
des soudures et j'aurais utilisé des profilés d'alu rivetés
Ca aurait plié un peu en cas de choc , mais je pense que
ça aurait été suffisant comme protection .
As tu replaçé des rivets pour fixer la toile ?Sur la pulk
que j'ai retapé, j'ai été aussi obligé de retirer la bache
pour la recoudre , mais je l'ai remise en place sans rivet
avec de simples attaches parisiennes . Ca tiens tout aussi bien et ça permet d'envisager d'utiliser la pulk avec une
autre toile " normale " pour une rando sans gamin .
Comme le baquet est celui d'une pulk " normale" une 144 si
j'ai bien vu , tu n'as ni la hauteur , ni la largeur d'une
pluk "enfant " . La hauteur , c'est pas un problème majeur,
par contre l'étroitesse de l'engin la rend sans doute un
poil instable : tu devrais essayer de poser des stabilisateurs . Le truc le plus simple, trouvé sur ce site c'est d'utiliser des nouilles de piscine : tu sais ces gros machins multicolores en plastique ultra légers avec lesquels les gosses jouent dans l'eau . Tu en coupes une
en deux et tu fixes les deux moitiés de part et d'autre
de la pulk . Simple et efficace .

Modifié il y a 7 ans
Je me serais moins embèté avec des soudures et j'aurais utilisé des profilés d'alu rivetés Ca aurait plié un peu en cas de choc , mais je pense que ça aurait été suffisant comme protection .

Oui, tu as sans doute raison, mais on avait ça sous la main. ça nous a évité d'acheter du matériel.

As tu replaçé des rivets pour fixer la toile ?Sur la pulk que j'ai retapé, j'ai été aussi obligé de retirer la bache pour la recoudre , mais je l'ai remise en place sans rivet avec de simples attaches parisiennes . Ca tiens tout aussi bien et ça permet d'envisager d'utiliser la pulk avec une autre toile " normale " pour une rando sans gamin .

En fait, ce sont des boulons à tête ronde. Comme ça, la capote peut s'enlever facilement. Par contre, la jupe pour la version transport est un peu longue à reboulonner (beaucoup plus de boulons), mais je ne fais pas non plus la conversion tous les jours.

Comme le baquet est celui d'une pulk " normale" une 144 si j'ai bien vu , tu n'as ni la hauteur , ni la largeur d'une pluk "enfant " .

C'est une 118. Elle est effectivement 5 cm plus étroite qu'une coque "enfant". Pour la stabilité, ça me semble plutôt bien, mais je ne suis pas allé bien vite, la cargaison est précieuse! :-D Pour de la ballade sur piste et de la descente en maitrisant bien son chasse-neige, sincèrement, je pense qu'il n'y a pas de risques.

Mon plus gros problème, c'est de bricoler un système d'amortisseur, pour éviter les à-coups. Si tu as des idées, je suis preneur!

Modifié il y a 7 ans