Harnais pour pulka

exemple
Modifié il y a 10 ans
Bonjour quelques photos sur un harnais de pulka fabrication maison:
Modifié il y a 10 ans
Très belle réalisation. Pour autant quelques explications ne nuiraient pas:

- Deux parties du harnais se recouvrent sur lez ventre, y a-t-il un scratch entre ces deux parties ?

- Comment les branches du brancard se montent-elles dans le harnais ?

- Apparemment, il n'y a pas d'amortisseur ?

- Quid des avantages et inconvénients d'un brancard mono-brin ?

- Autres ?

Cordialement.

Pierre
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,

Oui, je tout à fait d’accord, quelques explications ne nuises pas à la compréhension.

Les principales pièces composants la ceinture sont décrites ci-dessous :

1) Une mousse des anciens tapis de sol, forte densité de 10mm d’épaisseur (que l’on ne trouve d’ailleurs plus maintenant, en effet on ne trouve que des tapis de sol ‘’MOU’’, si quelqu’un connait ou l’on peut se procurer ces anciens tapis de sol, je suis preneur).
2) Cette mousse de 8cm de largeur est maintenu cousue en sandwich entre une toile polyamide 380g/m2 cousu sous forme de gaine dans lequel la mousse est glissée.
3) La zone ventrale sur la photo pulka N°1 caractérisé par une zone de couture en X, correspond à la couture d’un scratch permettant de maintenir fermé la sangle après l’avoir réglé en fonction du tour de taille.
4) Le verrouillage de la position de la sangle ventrale se fait par la fermeture des clips noirs visibles sur la photo N°2.
5) Une sangle de 50mm de large et 2mm d’épaisseur (violette) est cousue sur la toile polyamide 380g/m2 sur toute la périphérie de la sangle (traverser le tapis de sol de 10mm, les 4 épaisseurs de toile polyamide 380g/m2 et l’épaisseur de 2mm de sangle était difficilement réalisable avec ma machine à coudre, cf photo N°4).
6) Le système de maintient des tube aluminium est composé par un repli de la sangle de 2mm (violette). Afin d’assurer une durabilité importante de la zone cousue, la couture à été reprise deux fois sur toute la longueur er trois fois sur les 8mm devant et derrière l’extrémité de la sangle violette (cf photo N°4) aux niveaux des points d’arrêts. L’extrémité de la sangle violette à été fondu sans surépaisseur de polyamide fondu afin d’éviter que cette erreur de réalisation ne favorise la rupture de la sangle à l’endroit de la zone fondue lors des diverses manipulations.
7) La sangle de tension (en noir) est d’environ 1,2mm d’épaisseur en polyamide et de 25mm de largeur. Elle set cousue sur la sangle violette avec une couture en croix reprise deux fois sur la longueur et reprise trois fois aux niveaux des points d’arrêts (cf photo N°4). Cette sangle est inclinée pour respecter l’angle naturel que forment les deux tubes d’alu qui sont reliés à la pulka.
smile Des sangles verticales (noir 1,2mm d’épaisseur et 25mm de largeur) permettent de fixer tout autour de la ceinture d’un certain nombre d’équipement (cf photos N° 3 et 4) : mousquetons, gants, bonets etc.

Pour fixer la pulka à la ceinture ventrale on introduit le tube alu cintré (cintre respectant l’angle naturel des deux tubes d’alu reliés à la pulka, cf point N°7, photo N°4) dans la gaine réalisée par le repli de la sangle violette cousue sur les bords (cf point N°6, photo N°4). La longueur de tube introduite dans la gaine réalisée avec la sangle violette est d’environ 80mm.

Une sangle de tension (en noir) d’environ 1,2mm d’épaisseur en polyamide et de 25mm de largeur est fixée en arrière du tube d’alu par l’intermédiaire de rivet pop large col. A tout les endroits des traversé de rivets, le tube alu (donc creux) sont renforcé localement par un tube plein en alu enfoncé collé. La fixation du rivet pop ne peut donc pas prématurément endommager la zone de traction (cf photo N°5).

Une sangle de tension (rose/verte/violette) de 3mm d’épaisseur et 35mm de largeur permet de mettre en tension par serrage et blocage (système de blocage acier) les tubes alu dans les gaines réalisées avec la sangle violette cousue sur la ceinture (cf photo N° 3). IL n’y a aucun à-coup de la pulka lors de la traction de celle-ci. Il n’y a aucun jeu dans le système de mise en tension des tubes alu servant à la traction de la pulka. L’ouverture du système de blocage acier permet de libérer la ceinture des bras de traction en alu. La ceinture peut se porter pour d’autres applications que celles prévues initialement.


Concernant la réalisation de la pulka et des avantages et inconvénient du bras mono brin, je vais transmettre aussi quelques explications prochainement ainsi que des photos.
Modifié il y a 10 ans