Intégration de peaux

micro test de skis avec peaux integrées ( cf mon bricolage évoqué dans un post précédent sur la base de la découpe de semelles de grandsteak )

capacité de retenue : un peu inférieure en accroche que les écailles
tenue du dispositif : nullissime une des peaux s'est décollée à l'arrière
glisse : correcte .

Moralité : C'est pas demain que Madame abandonnera ses Fischer !

Enseignements : Comme la glisse n'est pas sérieusement affectée par la présence d'une peau qui affleure a peine de la surface du ski , autant ne pas hésiter : on doit pouvoir creuser d'avantage la semelle pour poser au moins le double de la surface de peau .
L'encollage des peaux n'est pas en cause . Ce qui a produit le décollement c'est le fait que la peau est collée directement sur la semelle du ski : mème si j'ai passé une couche de vernis , la surface reste rugeuse et ne permet pas une bonne adhérence . Solution a trouver .


Modifié il y a 7 ans
il va falloir repasser à l'atelier robert !

de mon côté, je poursuit les tests sur mes vieux e99 tunés bois.
après avoir agrandi la zone de peaux, l'adhérence me convient parfaitement.
pour rappel, la peau est collée à la coll-t-x diluée à l'essence F, un coup de barbouille sur la trame de la peau, un coup sur le noyau du ski nu, sans protection pour le moment. Après quelques heures de séchage, la peau est posée avec un effet ventouse. Une pointe à l'avant, une à l'arrière et roule.

pour ton problème de desquamation, la polyuréthane ou l'epoxy devraient être des alliées de choix.

pour tes tardy, n'hésites pas à me dire à combien tu veux allonger ?

Modifié il y a 7 ans
grandsteak a écrit :

pour tes tardy, n'hésites pas à me dire à combien tu veux allonger ?

Ce sont les Tardy à Loulou …Vu son age et son niveau actuel, elle va pas trop raler si ça glisse pas trop …
En tout état de cause après ton agrandissement tu es satisfait de l'accroche et tu ne te plains pas d'une gène pour la descente …C'est , du reste un point que j'ai remarqué lors de l'essai des skis de ma femme : elle a ralé parce que ça n'accrochait pas assez, elle a ralé parce qu'une peau s'est décollée …Mais elle n'a rien dit sur la glisse ou sur la descente alors qu'elle déteste descendre en conservant ses peaux . J'en déduis que le fait d'integrer les peaux dans la semelle diminue notablement le freinage .
Pour ce qui est de l'accroche à voir ta photo , j'ai l'impression que tu as été assez prudent .
Je suppose aussi que si tu es content à présent de l'accroche , c'est que tu as obtenu une accroche comparable à celle des écailles et que tu utiliseras des
peaux pleine longueur par dessus le tout pour les pentes de plus de 25° …
D'ou mon idée , pour les Tardy a Loulou: faut ètre radical .
La priorité c'est l'accroche viser carrément a faire mieux que les écailles et tant pis si ça traine un peu . Donc au pif 30 à 40 pour cent de plus que ce qu'on avait défini au départ !

PS Si Tardy voyait ça
Modifié il y a 7 ans
tu as osé lui faire tester.
tu aurais pu faire un essai préalable ! de quoi la dégoûter !

concernant la glisse, elle est "convenable", j'en dirais plus après les avoir testé dans d'autres conditions. Le fait que les peaux soient affleurantes freinent effectivement moins que si elles avaient été en sur épaisseur.
il s'agissait d'une de mes idées de départ.

je pense que l'accroche est désormais supérieure aux écailles d'un ski équivalent.

pour loulou, je m'occupe de ses lattes, n'hésites pas pour celles de ta femme.

arvi

Modifié il y a 7 ans
Robert je prefere te repondre sur ce fil plutot que sur celui du matos ou est deja hors du hors sujet.Non j'ai fabriqué des demi peaux pour les epoch avec passage de porte et sangle.Je travaille sur l'integration des peaux mais suite a ta mesaventure je vais passer des couches d'epoxy et poncage pour avoir une surface lisse et coller a la neoprene.Je vais les equiper en voilé hardwire et si les essais sont concluants (pour moi) je ferai sauter la couche d'epoxy du dessus pour les habiller en palissandre de 3mm et oui je ne me refuse rien.Je sais ca va faire des jaloux …..mais bon j'assume.
Modifié il y a 7 ans
Effectivement, après elèvement d'une partie de la semelle , il est nécessaire de lisser la surface ou du moins de la protéger . On peut se contenter d'une
simple protection sans lisser beaucoup si on envisage un collage " semi-définitif" des peaux . C'est une option mais que je n'ai pas retenue : les peaux , surtout en mohaire s'usent assez vite et s'useront encore plus vite si elles restent fixées sous la semelle dans les descentes . Il faut donc envisager de les
remplaçer assez frequemment et ça ne sera pas facile avec un collage fort
pour pouvoir les remplaçer fréquemment j'ai opté pour le collage " repositionnable " classique des peaux de phoque . Mais ça exige effectivement une surface assez lisse . Mon truc c'est de la colle epoxy diluée avec de l'alcool a bruler : applications succesives au pinceau et ponçage entre les couches.
c'est pas parfait mais la peau tiens bien .
Il y a des skis qui seraient parfaits pour cet usage :des altitrail . Ils en vendent actuellement à espace montagne quelques paires modèle militaire .
Modifié il y a 7 ans
Après un essai peu concluant sur des vieux TUA et utilisation d'une assez faible surface de peaux : un essai TOTALEMENT satisfaisant sur une autre base !
La base : mes petits Salomon Xadv en 140 . Les semelles ont été évidées par les mains expertes de Gandsteak qui
a réussi un petit prodige à l'occasion : ces semelles sont hyper fines et étaient collées béton a la couche de fibre de verre qui protège la structure bois du ski . Un travail d'orfèvre !
Les encoches ont été faites a la dimension des peaux : 60cm par 6 cm . Comme la profondeur de l'encoche était très faible j'ai été obligé d'utiliser de vieilles peaux dont une première couche textile avait été décollée à l'acétone .
Malgré la faible profondeur des encoches ( 2mm) rien ne dépasse .
Un essai de quelques heures dans les pentes et les sapins du gros Martel à Méaudre : Ca glisse bien , on peut déraper sans enlever la peau et on n'a pas en descente , l'impression de trainer un boulet . En montée : ça grimpe aux arbres .
Modifié il y a 7 ans
A venir dans les prochaines années : des peaux/semelles à écailles .
L'idée est de pouvoir sur un ski a peau integrée remplaçer la peau par une très fine semelle ( moins d'un mm) sur laquelle seraient moulées des écailles . Voir quelques essais sur photos jointes ….
Ce type de semelle pourrait ètre suffisamment souple pour ètre simplement collée avec de la colle à peau . On pourrait donc passer sans trop de difficulté d'une peau de phoque classique a une peau/semelle à écaille ou lisse .
Modifié il y a 7 ans
du beau boulot robert

je pense tester sous "peau" ton outil révolutionnaire sur une vraie semelle de ski

arvi
Modifié il y a 7 ans
grandsteak a écrit :
je pense tester sous "peau" ton outil révolutionnaire sur une vraie semelle de ski

arvi

Tu parles de la rape a fromage ? :-D :-D :-D
Modifié il y a 7 ans