Problème structure Rossignol BC110

Salut Christian !

J'ai vérifié dans le même esprit que ta proposition, et le vide cour sur une grande surface (en tout cas celle que j'ai pu explorer avec la tige), toute la surface du ski d'ailleurs je pense. En gros, c'est comme si le noyau était moins épais, et que le perçage débouchait sur cette "chambre" vide donnant directement sur la semelle.
D'ailleurs, les 4 trous sont identiques. En plus, j'hallucine peut-être, mais le bois du noyau de ce ski m'a l'air un peu différent de l'autre ski. Dans le bon ski, le trou est parfait, et prend bien la forme du foret (cylindrique donc). Dans le ski problématique, le bois semble assez poreux et le trou n'est pas du tout cylindrique, mais présente des formes assez originales… (j'ai un "preque-angle droit" sur l'une des parois d'un trou, puis les trous ne sont pas beaux du tout, avec des morceaux de bois un peu arrachés…smile. Bref, ça plus les 4 ou 5mm de différence de cambre, ça fait un peu bizarre.

Je vous tiens au courant de la réponse de Rossignol !
Modifié il y a 6 ans
Salut Geof,
Le courrier, généralement ça fonctionne mieux quand la terre entière est en copie :
LRAR au vendeur
copie simple à la maison mère (si c'est une enseigne connue)
copie simple à rossignol

Extrait de lettres qui ont porté leurs fruits:
ce problème relève de la garantie des vices cachés (article 1641 du code civil), et la jurice prudence montre que cette garantie s’applique aussi bien contre le vendeur que contre l'un quelconque des vendeurs successifs, et ce, jusqu'au fabricant (Cass. Civ., 1re, 5 janvier 1972, G.P. 1992, p.773).
Dans le cas d'une non prise en charge de ce problème, je me permettrais d'alerter les associations de consommateurs (INC 60 millions de consommateurs, Que choisir, groupe Leo-Lagrande…). De plus, cette position pour les entreprise BIIP et ROSSIGNOL est inacceptable au regard de la norme ISO 9000 et je me réserverais la possibilité de référer de ce problème auprès des organismes certificateurs.
C'est très déplaisant de devoir mordre pour se faire entendre, mais c'est le seul conseil que j'ai retenu de mes cours de qualité. Le prof nous avais filé cet exemple de lettre, et ma fois, même si j'ai aucune idée de qui sont les "organismes certificateurs" je dois avouer que ça fonctionne plutôt bien.

sinon pour le rebouchage de trous, j'ai des skis qui tournent avec ça depuis plus de 20 ans (bon ok, ceux-là je les sors plus tous les jours) mais aucun soucis.
Modifié il y a 6 ans
ToneTroope a écrit :
Salut Geof,
Le courrier, généralement ça fonctionne mieux quand la terre entière est en copie :
LRAR au vendeur
copie simple à la maison mère (si c'est une enseigne connue)
copie simple à rossignol

Extrait de lettres qui ont porté leurs fruits:
ce problème relève de la garantie des vices cachés (article 1641 du code civil), et la jurice prudence montre que cette garantie s’applique aussi bien contre le vendeur que contre l'un quelconque des vendeurs successifs, et ce, jusqu'au fabricant (Cass. Civ., 1re, 5 janvier 1972, G.P. 1992, p.773).
Dans le cas d'une non prise en charge de ce problème, je me permettrais d'alerter les associations de consommateurs (INC 60 millions de consommateurs, Que choisir, groupe Leo-Lagrande…). De plus, cette position pour les entreprise BIIP et ROSSIGNOL est inacceptable au regard de la norme ISO 9000 et je me réserverais la possibilité de référer de ce problème auprès des organismes certificateurs.
C'est très déplaisant de devoir mordre pour se faire entendre, mais c'est le seul conseil que j'ai retenu de mes cours de qualité. Le prof nous avais filé cet exemple de lettre, et ma fois, même si j'ai aucune idée de qui sont les "organismes certificateurs" je dois avouer que ça fonctionne plutôt bien.

sinon pour le rebouchage de trous, j'ai des skis qui tournent avec ça depuis plus de 20 ans (bon ok, ceux-là je les sors plus tous les jours) mais aucun soucis.

Merci pour ta réponse et les conseils Pierre !
J'ai la réponse de Rossignol, positive, mais qui m'interroge quelque peu.
Ils m'expliquent en gros que les skis ne sont pas compatibles avec mes fixations (3-pin hardwire), car "les vis ne sont pas identiques" (??). En réfléchissant, j'ai compris d'où cette affirmation provient…
Ils ont pris contact avec le magasin. Le skiman que j'ai vu, m'a dit avant que je parte de faire attention à mes vis car ils ont été obligés de couper les vis des fixes des NNBC trop longues pour les BC110 (ils montent les BC110 avec les nnbc). Il m'a ensuite demandé ce que je montais dessus, et à ma réponse, il a pris un air extrêmement surpris en me disant de faire attention.

Donc, je suppute que la réponse de Rossignol vient du fait que le skiman leur ait dit que j'essayais de monter des fixations incompatibles avec les skis (je n'ai pas fait mention des fixations à Rossignol…smile.

Bref, la réponse de Rossignol est à part ça satisfaisante car ils disent avoir appelé le magasin, qui m'attend pour un retour SAV et un échange du ski.

Ils me demandent tout de même que ce soit le magasin qui monte les fixations… ( LOL comme on dit)
Donc je vais y aller et leur expliquer quelques trucs sur les fixations. Je ne suis pas un professionnel du ski, mais le très grand amateur que je suis trouve plus que limite les conseils qui m'ont été donnés (et donc très limite également les compétences et connaissances derrière tout ça, concernant ces skis et les fixations srn, s'entend…smile.

Bref, je vous tiens au courant de la suite…

Edit : je n'ai pas assez appuyé sur la réactivité et le professionnalisme de Rossignol, dont j'avais toujours entendu parler. Ils sont extrêmement réactifs.

Edit 2 : après vérification, ce sont des salomon sns xa et non des nnnbc qu'ils montent sur les BC110
Modifié il y a 6 ans
geoff a écrit :
Edit 2 : après vérification, ce sont des salomon sns xa et non des nnnbc qu'ils montent sur les BC110
L'un comme l'autre, c'est à mon sens le meilleur moyen de détester le matériel de SRN. Aucune accroche dans les dévers, traces larges… bref, un ski exclusivement réservé à de la poudreuse fraiche peu pentue…

Pour le remontage des fix, ça me ferait bien flipper de laisser faire ça a un mec ayant monté tant d'ignorance.
Bonne chance!
Modifié il y a 6 ans
On a quand même là un fil surréaliste, qui met bien en avant le manque de professionnalisme communément retrouvé chez les revendeurs et les loueurs en matière de matériel de SRN. Et encore plus surprenant, on se rend compte à quel point, dans le service SAV France de la maison rossignol, on a affaire à une bande de clown, qui te font une réponse sur un sujet, dont il n'ont aucun soupçon d'intérêt. Le SAV semble efficace pour l'échange, mais sinon côté conseil sur les fix: ils sont juste bluffant de bêtise.

Primo: si c'est bien de la norme salomon qu'ils préconisent sur leur ski, ça ne leur sert pas à grand chose de fabriquer des chaussures rossignol en norme NNNbc.

Deuxio: mettre de la XA ou de la NNNbc sur un BC110 c'est aussi aberrant que de monter des freins de deux chevaux sur une formule 1, même si c'est une formule 1 de contre façon avec des vices cachés.

Tertio: j'en déduis qu'ils ne connaissent pas les intérêts majeurs d'une norme 75 pour un ski large. J'en déduis également qu'il ne doit vraiment pas y avoir grand monde chez Rossignol comme dans les autres marques d'ailleurs, qui a dû faire l'effort de tenter de s'instruire sur le SRN en venant sur ce type de forum. Je rappelle que le BC110 est un produit rossignol qui tourne sur le marché nord américain depuis déjà quelques années, je suis quasi convaincu que là bas, tu ne trouveras pas beaucoup de skiman qui te conseillerons de mettre une NNNbc ou une XA sur ces skis.

Bref c'est désespérant, voir pathétique. :-x :-o :-? :-(
Modifié il y a 6 ans
Pierre : effectivement, je vais y aller pour faire l'échange, mais en leur précisant que le ski va être revendu, donc pas de montage (ce qui est vrai) !

Sancho : "désespérant" est ce qui me vient également en tête. Et encore, je ne dis pas tout des échanges ici… mais je peux par exemple dire que "ski de fond" a été employé pour qualifier les BC110… (oui oui, donc pas étonnant qu'il leur soit nécessaire de couper les vis des fixations trop grandes pour les BC110… étant donné le différentiel d'épaisseur entre ces derniers et un ski de fond…smile

Dans ma réponse à Rossignol, je leur ai précisé comment leur ski étaient effectivement utilisés outre-atlantique, notamment très souvent en combinaison avec les 3-pin hardwire, et que nombre de magasins "backcountry" très connus font l'éloge de cette même combinaison. J'ai également dû me justifier du bon mariage entre certaines fixations SRN/Telemark, et les skis de la même famille (BC110, S-Bound 112, Anum etc.)… car les protagonistes doivent me prendre pour un plouc pratiquant le montage exotique d'éléments inconnus au bataillon…

Bref, tout cela me laisse un arrière goût désagréable, et heureusement que j'ai souvent affaire à des revendeurs de qualité, où les techniciens savent de quoi ils parlent (A.N, TLK.PYR etc.), et répondent de manière pertinente, même aux questions les plus naïves provenant de néophyte comme moi, mais permettant de lever des doutes ou d'en apprendre davantage sur le matériel.

Je ne retiens au final qu'une chose : mes Vector BC sont commandés :-D

Les 110 de rechange feront un heureux, car obligation de financer les Vector BC non prévus.
Mais comme tu l'as dit la saison passée au sujet des mêmes planches, Sancho : on ne vit qu'une fois !

PS : effectivement, j'y repense, mais aucune allusion au problème en lui-même : noyau étrange, 5mm de vide, cambre trop important etc. Bref, je ne sais pas si le client est roi (ce qui est un peu idiot de toute façon) mais, parfois, il est tarte.

Aller, du positif : il neige à gros flocons depuis 2h !
Modifié il y a 6 ans
Un échange ?
Je sais bien qu'en pareil cas un paquet de commerçants te disent ; bon on va vous faire un bon d'achat !
Ben Tiens !
Tu es parfaitement en droit d'exiger le remboursement intégral : tu leur rend leur merde et tu remets les sous dans ton portefeuille .
Tu es même en position de force : Le vendeur professionnel est réputé connaître le vice de la chose vendue et dans ce cas l'acheteur non professionnel peut obtenir, outre le remboursement du prix , des dommages-intérêts .
Modifié il y a 6 ans
Robert a écrit :
Un échange ?
Je sais bien qu'en pareil cas un paquet de commerçants te disent ; bon on va vous faire un bon d'achat !
Ben Tiens !
Tu es parfaitement en droit d'exiger le remboursement intégral : tu leur rend leur merde et tu remets les sous dans ton portefeuille .
Tu es même en position de force : Le vendeur professionnel est réputé connaître le vice de la chose vendue et dans ce cas l'acheteur non professionnel peut obtenir, outre le remboursement du prix , des dommages-intérêts .

Oui, ça va finir comme ça. Car Rossignol a appelé le vendeur en lui demandant de monter mes fixes ; hors de question. Donc je n'ai plus besoin de ces skis qui sont problématiques (sinon Rossignol n'aurait pas proposé un échange…smile, et je n'ai de toute façon plus de fixation à monter dessus…
Et je n'attendrais pas d'arracher une fixe ou de casser le ski, et me briser une guitare en étant en sale position tout seul en montagne, pour être sûr que ces skis ne sont pas clean.

Très sincèrement, à froid, outre le fait de m'y être pris comme un gros manche ( :-? ), ce qui me fait le plus froid dans le dos, c'est la légèreté avec laquelle les solutions m'ont été proposé : pas de problème apparent, montez les skis et surveillez si la fixation s'arrache (et évitez la Laponie).
Non mais sérieux… ce sont des skis, pas des tongues pour acheter le pain à Lacanau. Ca suppose une certaine vitesse, un petit engagement ; et n'en déplaise à certains, ce sont des skis BackCountry (d'où le "BC"smile, et non des skis de skating. Donc oui, on peut se retrouver loin en terrain isolé avec ce genre de latte. Sans pousser le scénario à l'extrême, ça me semble un peu hâtif et potentiellement dangereux ce type de conseil… :-(

Après, on en revient au propos de Sancho sur la méconnaissance des marques et certains pros. De tels propos sont-ils avancés car on se méprend ou l'on ignore la vocation de ce genre de ski ? Le BC110 est-il perçu par certain comme un ski de fond large pour aller se balader à 5m de la piste de fond, à côté de la piste de raquette damée ?
Modifié il y a 6 ans
Post hallucinant ou comment prendre un client pour un c.. :-(

Quel est le nom de la "bonne boutique" où tu as acheté tes skis?

Bon courage :-x

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 6 ans
je crois connaître la boutique,
je m'était bagarré il y a quelques années suite à la vente d'un pneu vtt pas du tout adapté à l'utlisation évoquée avec le vendeur,
le retour à la boutique avec le pneu avec une gomme bien bouffée après 40 km, alors que j'avais programmé une longue traversée avec, s'est révélée désastreuse, avec une mauvaise foi notoire de l'équipe de vendeur, ça à quelque peu chauffé, sans pour autant avoir gain de cause.

pour en ajouter une couche, ils vendent effectivement le bazar bc 110 + fix xadv, directement depuis leur site internet

indices : c'est en savoie et c'est situé non loin d'un grand lac naturel
Modifié il y a 6 ans