Pulka - Pulkor

Bonjour,
je viens vous donner un aperçu de la Pulka "fabrication maison" que je réalise depuis debut Aout 2009. Elle devrait être treminée fin septembre (mise en place de la bâche et des patins)
Modifié il y a 10 ans
Voici le liens pour consulter la photo.

http://www.benoitbrochier.fr/stephane/pulka/29-08-09a.jpg
Modifié il y a 10 ans


Merci Stéphane pour ton partage d'infos.
En consultant ton site je remarque que tu a déjà bien avancé la fabrication de ta pulka !



Est ce que tu pourras par la suite nous en dire plus sur la fab ?
Ton idée, ta méthode, les matières utilisées…..

Si tu as de quoi, je suis preneur, pour en faire un article de base sur la construction d'une pulka.
Puis ton retour d'expérience sur la neige :-)
Je suis sûr que ce dossier intéressera nos membres :-)
@++
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit:

Est ce que tu pourras par la suite nous en dire plus sur la fab ?
Ton idée, ta méthode, les matières utilisées…..

Si tu as de quoi, je suis preneur, pour en faire un article de base sur la construction d'une pulka.
Puis ton retour d'expérience sur la neige :-)
Je suis sûr que ce dossier intéressera nos membres :-)
@++
Régis


yes of course ;-) ;-)
Modifié il y a 10 ans
Bois, fibre et gel coat ?

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Hélas j'ai commandé ma pulka Snerten à Expe, avant de voir que Hud5 avait peut-être encore à la vente son modèle militaire renforcé, qui m'aurait bien plu.
J'ai été choqué par la non-finition de l'intérieur, brut de fibres projetées et encore folâtres.
J'ai acheté une laque brillante blanche. J'attends qu'elle durcisse à présent. Je regrette de ne pas avoir commencé les bords au pinceau à rechampir, au lieu de ce pinceau souple à poils longs, d'où débordements sur la housse rivée, qu'il faut ensuite essuyer à l'ouate imprégnée de pétrole.

Pour le brancard, j'ai trouvé que c'est d'un prix exagéré. Hop chez L.r..-M.rl.n et 2 tubes carrés de 19,5 mm - 2 m, un tube rond d'un mètre, même diamètre, et ce qu'il faut d'équerres en acier galva pour l'assemblage des quatre tubes. Je présume que je vais enfoncer des bouchons de bois dans les extrémités, avant de commencer les perçages, puis les gorger d'huile de lin ou de lasure. Je n'ai pas encore tranché si je vais monter en vis Parker (autotaraudeuses) ou en boulons.
Coût : dans les 40 euros d'achats.

Pour la triangulation d'un portant à vêtements, j'avais parié pour les Parker… échec total dans ces tubes acier minces, il a fallu passer aux boulons, bien traversants. Dans l'alu, ce sera sans doute plus facile.

Pour le chariot spécial à pulka, je commence à envisager le rectangle plat le plus simple, assemblé par rivets, portant un tube de 20 mm en alu, qui tienne les deux roues de 260 x 85, à l'extérieur de la largeur de l'arrière de la pulka (goupilles et rondelles ad hoc). Il ne restera plus qu'à s'atteler les attaches avant à l'arrière du baudrier ou sous le sac à dos, et on a juste une brouette arrière, à deux roues. On ne porte plus que 40 % du poids de la pulka.

Il reste que le brancard, je l'ai prévu non repliable, 2 mètres pleins. Et je n'ai pas encore dessiné les attaches aux mousquetons de baudrier.

J'ai aussi acheté les [d]équerres[/d] cornières pour protéger des carres les sangles avant des peluches demi-longueur.
Modifié il y a 10 ans
Jacques a écrit:


Pour le brancard, j'ai trouvé que c'est d'un prix exagéré.

Sans doute mais je trouve que ce brancard est efficace et très fiable.
Les avantages principaux que je lui trouve par rapport à des tubes métal simples :
- il est plus léger ;
- il se plie en deux ;
- son ressort d'amorti fonctionne pas mal ;
- sa fibre est d'excellente qualité. À titre d'exemple, il est arrivé plusieurs fois à ma pulka (dans de bons devers ou dans des virages descendants trop serrés) de faire un tonneau complet sur elle-même.
Les limons du brancard ont eux aussi fait un tour sur eux-même sans broncher, sans la moindre trace de faiblesse alors que je pensais avoir tout fracassé.
Je trouve donc qu'il allie fonctionnalité, légèreté, grande résistance et bonne souplesse que je ne pense pas retrouvé dans un tube métal.
Pour ce qui est du prix, c'est vrai qu'il ne tient pas la comparaison.
Modifié il y a 10 ans
J'étais CONTRE le brancard Fjellpulken au départ après un essai peu concluant.
J'ai remplacé tout ça par deux cordes pendant quelques temps.
Puis, raison venant, j'ai essayé un peu plus le brancard Fjellpulken et je l'ai finalement adopté suite au raz le bol des a coups dans le dos.

Pour les chariots, ça me rappelle un truc. J'sais pas quoi, mais ça va surement me revenir ! :-D ;-)

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,
Pas de problème pour parler de la construction (j'ai fait des photos des différentes étapes). il reste à finir des bricoles (mise en place de la bâche, et du sytème d'amortisseur dans le brancard et pour finir, il faudrait que je trouve 2 barres de téflon pour faire des patins). Ensuite, pour la "mise en service" il faut attendre la neige, j'espère qu'elle arrivera de bonne heure cette année!
Modifié il y a 10 ans
stef a écrit:

Sans doute mais je trouve que ce brancard est efficace et très fiable.
Les avantages principaux que je lui trouve par rapport à des tubes métal simples :
- il est plus léger ;
- il se plie en deux ;
- son ressort d'amorti fonctionne pas mal ;
- sa fibre est d'excellente qualité. À titre d'exemple, il est arrivé plusieurs fois à ma pulka (dans de bons devers ou dans des virages descendants trop serrés) de faire un tonneau complet sur elle-même.
Les limons du brancard ont eux aussi fait un tour sur eux-même sans broncher, sans la moindre trace de faiblesse alors que je pensais avoir tout fracassé.
Je trouve donc qu'il allie fonctionnalité, légèreté, grande résistance et bonne souplesse que je ne pense pas retrouver dans un tube métal.
Pour ce qui est du prix, c'est vrai qu'il ne tient pas la comparaison.
C'est vrai, j'étais resté traumatisé par le chavirage de la petite luge en plastique, contenant ma fille (encore unique à l'époque), derrière mes deux tiges de deux mètres, non solidarisées par une traverse de H. J'en avais conclu que cet assemblage est essentiel pour que les hanches du tracteur obligent la pulka à rester à l'endroit.

J'ai donc conçu cette fois un brancard entièrement rigide.
Evidemment que je me pose des questions en cas de gadin. Risque de perforation des reins ou du ventre par le brancard ? Le tracteur culbuté fait-il chavirer la pulka ?

Et puis me voilà sous anticoagulant à vie, et je n'ai droit à aucun trauma important, interne y compris.

Sur l'illustration dans "Mera Ute" de Thorstein Wermelin, qui était ma source, la branche du H de brancard était un osier ployé.

Un instant, j'ai pensé à des brancards en bois, mais en cas d'accident, ce ne serait pas réparable sur place.
Modifié il y a 10 ans