Accroche écailles

Bonjour
J'ai une relativement bonne technique en ski de fond alternatif et pourtant avec mes ski SRN, j'ai une mauvaise accroche en monté. Est-ce que ça peut venir des skis ou je dois vraiment revoir ma façon de placer le poids du corps ?

J'ai des Rossignol BC 70 qui font comme moi 165 cm, achetés d'occasion (côtes 70/60/65). J'ai fait repositionner la fixation dont les 3 pins sont maintenant bien au centre du ski qui est aussi le point d'équilibre.
Bonjour Claire,

L'accroche des écailles en toutes neiges n'est pas simple à gérer et parfois le matériel n'aide pas… surtout les dames souvent confrontées à un cambre du ski trop rigide pour leur poids plume.

Je n'ai pas les informations pour le BC70 mais le BC80 exige une pression de 42 kilos pour être mis à plat au niveau des écailles.

Un Madshus Annum n'exige que 14 kg de pression pour être mis à plat.

Je pense que tes difficultés viennent de là. Les fabricants et les revendeurs devraient communiquer ces informations techniques pour aider les skieurs et surtout les skieuses dans leur choix de matériel.

Bon ski,


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
talonlibre
Je n'ai pas les informations pour le BC70 mais le BC80 exige une pression de 42 kilos pour être mis à plat au niveau des écailles.

Un Madshus Annum n'exige que 14 kg de pression pour être mis à plat.
Comment fais-tu pour trouver l'info du poids qui permet d'écraser le cambre pour l'accroche des écails ? C'est une donnée fabricant ou tu as un "calcul maison" pour y parvenir ?

Ces informations techniques sont en effet hyper importante pour le choix du matériel et je ne les ai jamais vu afficher dans les fiches produits smile
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Tu veux dire qu'il faut que je mange beaucoup plus de raclette ?!
C'est vrai que j'ai acheté ces skis à un homme d'au moins 1,80 m, ils étaient vraiment trop petits pour lui mais peut être plus adaptés à son poids…
Mikael
talonlibre
Je n'ai pas les informations pour le BC70 mais le BC80 exige une pression de 42 kilos pour être mis à plat au niveau des écailles.

Un Madshus Annum n'exige que 14 kg de pression pour être mis à plat.
Comment fais-tu pour trouver l'info du poids qui permet d'écraser le cambre pour l'accroche des écails ? C'est une donnée fabricant ou tu as un "calcul maison" pour y parvenir ?

Ces informations techniques sont en effet hyper importante pour le choix du matériel et je ne les ai jamais vu afficher dans les fiches produits smile
Jusqu"à présent, je n'avais comme retour que le ressenti d'utilisateurs. Et les Fischer étaient souvent considérés comme durs à mettre à plat notamment par les skieuses.
La mesure de pression pour mettre un ski à plat peut se faire en laboratoire sur un banc de test manuel (Un bon labo de fac doit avoir le matériel nécessaire).
J'ai récupéré mes informations par le biais de ski-tests norvégiens que je suis régulièrement et ils sont d'une rigueur toute nordique, de véritables professionnels du ski.
Il est évident que ces données essentielles dans le choix d'un ski de randonnée nordique devraient être affichées par tout revendeur qualifié, car comme tu le dis fort justement elles sont hyper-importantes. Elles font la différence entre des spécialistes autoproclamés qui envahissent le marché et font du tort à notre activité (car des skieurs sont déçus par leur achat) et un véritable technicien du ski.

Cela s'ajoute à la surface portante du ski en cm2, au poid du ski par rapport à sa surface, à son rayon de courbure (si possible avec la même taille de référence).

Bonne fin de saison, il est tombé presque 50 cm d'une neige lourde et dense au-dessus de chez moi à 1150 m. d'altitude… le mode traçosaurus acharné doit être activé, mais l'ambiance neige et brouillard rend les montagnes jurassiennes bien sympathiques.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Claire
Tu veux dire qu'il faut que je mange beaucoup plus de raclette ?!
C'est vrai que j'ai acheté ces skis à un homme d'au moins 1,80 m, ils étaient vraiment trop petits pour lui mais peut être plus adaptés à son poids…
Cela pourrait être une solution mais je n'oserai pas mettre ce type de conseil diététique en avant. Les Rossignols semblent être assez raides. Les Madshus Eon, Epoch et Annum semblent bien plus adaptés aux gabarits féminins.
Excellente fin de saison.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Bonsoir les talons libres,

J'ai effectué ma première sortie hier avec des skis à écailles que l'ancien propriétaire avait farter pour les stocker. J'ai retiré le fart pour ma sortie mais j'ai bien galéré pour monter dans une neige transformée, j'ai pensé que le fart sur les écailles ça ne doit pas être terrible . Les skis sont des ROSSIGNOL TMS AR de 200cm et je suis un poids lourds 106kg. Il m'avait conseillé de mettre des peaux de phoque.
Alors ma question est, faut-il toujours mettre des peaux de phoque et comment faites vous sur un parcours ?dès que ça monte vous mettez les peaux et dès que ça descend vous les retirez?
A par cela je me suis régalé aux plans d'hotonne 30cm de neige et du soleil.
Bonjour dauphinois,
Pour le fart sur les écailles, il faut brosser énergiquement en travers avec une brosse laiton, puis avant vers arrière. Je l'ai fait sur des Vector BC, testé OK ce matin sur la piste du col de l'Izoard.

Pour ce qui est des peaux, il faut les mettre dès que tu abordes une pente trop raide pour être gravie avec  seulement les écailles . Tout dépend du profil de ta randonnée et de ta technique pour monter sur les écailles.

Sur une ballade avec quelque raidillons, je pousse sur les bâtons ou canard/escalier et ne met pas les peaux pour si peu.
Si ta rando passe par une longue montée raide entrecoupée de petite descente, tu 'enlève pas les peaux car elle glissent assez bien. Mais si la neige est abrasive, elles s'usent plus vite !

Bon ski !



 
JMC
Pas facile de te répondre sur un ordinateur !
Déjà le fart sur les écailles, s'il bouche la structure, il faut l'enlever. Les jours derniers quelqu'un donnait l'astuce de mettre un papier essuie-tout entre un fer à repasser et le ski, puis de laisser le papier pomper le fart (gaffe à ne pas brûler la semelle du ski !). Ou alors racler.
Ensuite les écailles, en terrain nordique (je pense que les Plans d'Hotonne en font partie), ça passe sans peaux 95% du temps. Les 5% restants ce sont la grosse couche de poudreuse ou la neige glacée.
Puis il y a ta technique, car les écailles demandent plus de finesse pour monter que les peaux de phoque. Mais là je cale pour expliquer, si ce n'est qu'il ne faut pas se pencher en avant ce qu'on a tendance à faire, car le poids du corps se déporte à l'avant de la zone d'écailles. Il faut rester le plus droit possible, et adapter sa foulée, faire éventuellement des petits pas, toujours en gardant en tête de lester la zone d'écailles du ski avant.
Modifié il y a 7 mois
Merci de vos premières réponses, donc je crois que je dois refaire le défartage que j'avais fait à l'opinel pour retirer un maximum de parafine sur les écailles avec la pointe du couteau., au point de vue technique j'ai une longue expérience du ski de rando mais vu mon grand age il y a bien longtemps que je n'étais allé en montagne. Depuis une quinzaine d'année je pratiquais plus le ski de fond et la raquette mais la glisse dans la nature sauvage m'attirait et je ne suis pas déçu. Je viens de commander des peaux de phoque qui devrait m'aider dans les pentes un peu raides.