Au secours mes skis ne glissent plus.

Bonjour à tous.
J'ai profité de cette belle neige de début décembre pour sortir les Vector BC à l'occasion d'une randonnée au col du Guery. J'ai acheté cette paire de skis en décembre 2015, ils ont donc deux saisons. Les semelles sont en bon état (quelque rayures) mais commencent à blanchir au niveau des écailles. Je ne les ai jamais farté à chaud, juste un peu de fart liquide une fois ou deux quand ça bottait grave.
Mais ils ne glissent plus, en tous cas, beaucoup moins bien qu'avant. Je pense qu'ils auraient besoin d'un fartage à chaud, mais quand je vois le travail bâclé fait par Decathlon sur mes Madshuss Epoch, j'hésite à les leur confier. (faut dire à leur décharge qu'ils ont des heures de randos, sont bien rayés et que le skiman m'a dit qu'il ne touchait pas aux écailles, mais 37,99€ quand même)
Que faire :
Le faire moi même ? Je ne suis pas sur d'arriver à faire du bon travail.  Mais d'un autre côté, avec deux paires de skis, ça doit valoir le coup (et le coût) de m'équiper et d'apprendre !
Farter à froid avec un pain ou du liquide ?
Autre question : faut-il farter les écailles ?
J'attends vos conseils avec impatience !

Note : avant de poster, j'ai exhumé l'explication de Sancho : https://www.skirandonneenordique.com/forums/message/5871/ qui ne m'a pas rassuré !
JMC
Modifié il y a 1 semaine
jmc63
mais quand je vois le travail bâclé fait par Decathlon sur mes Madshuss Epoch, j'hésite à les leur confier. (faut dire à leur décharge qu'ils ont des heures de randos, sont bien rayés et que le skiman m'a dit qu'il ne touchait pas aux écailles, mais 37,99€ quand même)
smilesmile tarif étonnant… et un tantinet abusif.

Les semelles Voilé sont heureusement de meilleures qualité que celles des Madshus.
Tu peux commencer par nettoyer ta semelle, puis la brosser. Cela se fait très bien. Il faut juste se procurer les brosses adaptées : Brosse nylon et Brosse bronze, puis un racloir plastique transparent adapté à la largeur des skis.
 
L'idéal est vraiment de pouvoir fixer les skis dans un étau adapté pour bien travailler.
Le fer à farter est un plus, car chaque fart doit ètre chauffé à la température indiqué sur l'emballage.
L'explication de Sancho est très claire et excellente, surtout pour les écailles.
Un bon fart d'imprégnation sera suffisant pour un usage en SRN.
Plus le ski est farté, raclé, brossé… plus la semelle est nourrie et glisse. Il ne faut pas hésiter à brosser laiton (sauf les écailles), farter, racler, brosser nylon… il ne doit rester aucune trace apparente de fart sur la semelle.

Ne pas oublier le conseil de Sancho pour les écailles (un fart coulé à chaud sur les écailles est quasiment impossible à gratter) : 
- ne jamais couler le fart sur la semelle, car on en met trop et on rebouche la structure. Il suffit de gratter le fart sous les écailles dans le sens de la glisse afin de déposer une péllicule. Si le fart est dur à gratter, on le tamponne sur le fer, pour le ramollir avant de gratter.

Le fart d'imprégnation ou d'entretien est suffisamment tendre pour être frotté sur les écailles.

C'est parfois un peu fastidieux, il faut nettoyer après, opérer dans un local chauffé mais quelle récompense que de skier avant des planches maniables et qui glissent.
Sinon, j'utilise ce produit de Toko avec succès, quand je ne farte pas à chaud : Toko Express Grip & Glide (il est présenté comme étant à base de matières premières naturelles et biodégradable). Toko recommande d'utiliser le fart liquide la veille au soir de la sortie pour pouvoir le laisser durcir toute la nuit. Il faut le polir avec un chiffon doux une fois sec. Il tiendra plus longtemps au cours de la sortie.

Bon fartage

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 1 semaine
Merci JC,
Une journée à Paris jeudi et deux fois 3h30 de train aller (demain) et retour vendredi vont bien me bloquer smile

Je vais donc commencer par du Toko Express Grip & Glide  pour être prêt rapidement et profiter des grosses chutes promises pour le WE.

Je vais me fabriquer un étau et m'équiper ensuite pour du fartage à chaud.

Quand tu dis local chauffé, un garage à 12° pourrais convenir ? Si je place l'étau sur la table de cuisine, je crois que j'aurai des pbs smile

JMC
jmc63
Quand tu dis local chauffé, un garage à 12° pourrais convenir ?
Impeccablesmile mais la cuisine, c'est quand même vachement mieux… ah le goût délicat du fart fluoré dans les petits plats de Madamesmile

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 1 semaine
Pour le fartage je ne m'embête plus comme pour le fond sur piste smile
J'ai acheté du fart "universel" donné avec un large spectre de T° et je l'utilise pour tous les skis de la maison (alpin, fond, rando).
J'ai aussi un vieux fer à repasser, sans le mettre trop chaud (nylon/rayon, désolé si ces termes ne vous disent plus rien c'est le dernier fer de ma grand-mère qui doit avoir 40/50 ans, donc …smile, il ne faut surtout pas brûler la paraffine et surtout la semelle. Il ne faut pas que la paraffine dégage de la fumée.
Après si tu achètes un vrai fer de fartage (j'en ai un aussi offert par mes collègues pour mon départ, avec d'autres matériels de fartage et aiguisage de carres) il y a un thermomètre avec les T° et sur l'emballage des farts il y a aussi les T° d'utilisation du fart. 
Moi je le fais dans mon garage, donc l'hiver 10/12°. Ce qu'il y a de sûr c'est qu'il ne faut pas acheter un fart donné pour des T° basses comme -15° car une fois froid, il est très dur à racler. Mais tu sais en rando, s'il reste même un peu de paraffine, ça se fait vite, surtout si tu skies dans des neiges transformées.
Et puis si les semelles sont rainurées (je ne parle pas de la rainure centrale de guidage) c'est pour évacuer l'eau et éviter l'effet ventouse. Mais ça c'est surtout pour les skis de compétition ou de fond sur piste. Il existe d'ailleurs différentes rainures suivant les neiges, en"virgule" (en général neige froide), ou fines sur toute la longueur du ski (neige autour de 0°) ou plus larges pour neige transformée. Il y a d'ailleurs des rainureuses ou structureuses. Mais vraiment en rando c'est pas la peine.
La brosse c'est bien surtout pour nettoyer la semelle ou pour les skis de fond sur piste pour dégager les fameuses rainures et skier sur l'imprégnation. Une autre solution aussi c'est la paraffine à confiture que tu trouves en magasin de bricolage ou droguerie. Tu la passes et immédiatement à chaud tu racles au racloir métallique, comme cela ça tire la merde de la semelle. Mais pour la paraffine à confiture j'ai même fait des courses avec, avant que n'arrive les super farts fluorés que je n'ai jamais achetés car trop chers, et c'était pas si mauvais. De toutes façons même en compétition, les fartages de très haut niveau, au bout de 20/30 km … smile alors les fartages amateurs … smile
Sinon j'ai lu aussi que certains ont une nouvelle méthode qui consiste à ne plus paraffiner mais à l'aide d'un racloir métallique, à racler la semelle pour enlever les impuretés. 
Pour paraffiner je commence toujours par crayonner à froid ma semelle sur toute la longueur, même les écailles, comme cela le fer n'est pas en contact direct avec la semelle. Ensuite, avec le fer chaud je fais couler des gouttes de paraffine sur la semelle, mais uniquement où il n'y a pas d'écailles, afin de ne pas les boucher et donc qu'elles ne servent à rien ou presque. Pas la peine d'en coller des quantités de paraffine, c'est comme pour la peinture, trop épais ça ne sert à rien, c'est du gaspillage puisque après tu racles. Puis je lisse en oubliant par la rainure centrale et même les écailles. Il ne faut pas trop insister au même endroit, faut repasser quoi … smile Ensuite je laisse refroidir un peu et je racle avec un racloir plastique, d'abord la rainure et ensuite la semelle et puis voilà.smile
Et j'ai juste deux tréteaux pliants en bois pour poser les skis, comme je te l'ai écrit plus haut on est pas dans la préparation de compétition, juste dans l'entretien des semelles. smile
Et puis vogue la galère smile Des fois ça rame d'ailleurs smile
Modifié il y a 1 semaine
Merci Forez pour ces conseils.
En fait, plus je deviens vieux et moins j'ai envie de faire des corvées smile et en plus j'avais peur de massacrer mes skis !
Comme on dit par ici, j'vai y faire comme tu dis ! Je dois avoir un vieux fer à repasser, reste plus qu'a acheter la brosse et le racloir, plus un pain d'universel.
JMC
Le premier brossage bronze nettoye la semelle et fait ressortir la structure. Il va permettre à la semelle de bien s'imprégner.
Le vieux fer à repasser bien réglé peut faire l'affaire… il faut surveiller la température.
Comme Forez, j'utilise principalement du fart universel, pas de fart fluor, cher et nuisible pour la colle des peaux de phoque.
Ce même fart, utilisé à sec sur les peaux de phoques, leur évite de botter. En avoir un peu dans le sac est utile, notamment avec des skis raquettes.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
forez
Sinon j'ai lu aussi que certains ont une nouvelle méthode qui consiste à ne plus paraffiner mais à l'aide d'un racloir métallique, à racler la semelle pour enlever les impuretés.
je suppose que tu fais allusion au racloir Kuzmin.


j'en utilise un,. c'est clair que lorsque la semelle blanchit, c'est à dire très vite sur les Madshus smile , un "bon" coup de racloir et un coup de brosse, ça repart. Je n'ai pas l'impression que ce soit moins efficace qu'un fartage à chaud, mais c'est bien plus rapide et facilement "délocalisable".
Par contre, pour la partie écaille… reste le "Toko Express Glide" !
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 1 semaine
forez
Sinon j'ai lu aussi que certains ont une nouvelle méthode qui consiste à ne plus paraffiner mais à l'aide d'un racloir métallique, à racler la semelle pour enlever les impuretés.
stofdefou
j'en utilise un
Le métal étant plus dur que la semelle, cela veut donc dire qu'à chaque passage du racloir une infime pellicule s'en va ? Parce qu'il s'agit là d'un raclage "à sec", ce n'est plus racler le fart qui vient d'être étalé.
L'aspect "délocalisable" n'irait-il pas jusqu'à limiter le bottage lorsque la neige devient amoureuse ? smile
stofdefou
Par contre, pour la partie écaille… reste le "Toko Express Glide" !
C'est que j'utilise en ce moment, mais je crois qu'ensuite je me débrouillerai pour simplement ramollir un peu le fart et crayonner les écailles.
En tout cas merci de me confirmer que je n'aurai pas rater ma vie en ne me prenant pas la tête avec le fartage, pour moi il s'agit simplement d'un entretien. smile
Salut JMC,
jmc63
et en plus j'avais peur de massacrer mes skis !
Comme on dit par ici, j'vai y faire comme tu dis ! Je dois avoir un vieux fer à repasser, reste plus qu'a acheter la brosse et le racloir, plus un pain d'universel.

my 2 cents. Si quelqu'un a encore oublié ton cadeau d'anniversaire, tu pourrais peut-être lui suggérer :
  • un "vrai" fer à farter ( température plus stable, moins de risque pour la semelle, le fart qui fond plus régulièrement donc plus facile à répartir, une moindre consommation de fart <- semelle du fer alvéolée )
  • une brosse rotative à utiliser avec une perceuse sans fil ( gain de temps et d'énergie, cela n'empêche pas un dernier brossage à la main avec une brosse très fine )
  • un support 3 points comme en alpin qui évite au ski de se déformer lorsque l'on racle un fart un peu dur notamment ( serrage sur le point central uniquement )

un investissement qui devrait éviter que ces séances de fartage ne soient des corvées smile


farter les écailles se fait sans trop de difficultés en posant un papier absorbant sur le fart encore chaud déposé sur les écailles, un petit coup de brosse rotative et c'est quasi nickel ( avec un fart tendre ), rien n'interdit pour un fini ultime de finir de dégager le fond des écailles avec un cure-dent en bois ( ce qui va finalement assez vite ! )


si tu as la chance de ne pas avoir besoin de nettoyer la cuisine après ta séance de fartage, franchement n'hésite pas à te lancer, une activité sympa les jours où malheureusement on ne peut pas aller en montagne !

 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.