Carrix

Je répond à la question de Stef au sujet du Carrix.

Stef a écrit :
Régis, tu n'avais pas été tenté à une époque par un Carrix ? Je ne sais plus si tu en avais testé/acheté un.

Mon avi n'est pas définitif :-) …

J'ai en test un Carrix au fond du coffre de ma voiture.
Je le sort quelques-fois en me disant : "je vais le tester - pour me faire un avis".
Je le rentre souvent après quelques minutes d'essais….

Ce qui me gène :
- j'ai trop l'habitude du portage de sac à dos (de 10l à 75 litres), pour apprécier ce type de portage. J'ai du mal à trouver le bon équilibre du Carrix. Il faut d'ailleurs toujours contrôler cet équilibre en tenant les poignées.
- tenir les poignets veux dire, ne pas pouvoir utiliser de bâtons…
- je trouve qu'il est inadapté au terrain de type alpin…
- Il est par contre appréciable pour de longues traversées peu techniques : Grandes Traversées du Jura, Vercors, Compostelle, Kungsleden…
- je ne retrouve pas les sensations de liberté que je peux ressentir avec une pulka
- il y a une spatule à neige qui est livrée avec…. j'ai eu du mal à l'installer et ce n'est pas véritablement utilisable avec des skis puisqu'il faut tenir les poignées….

J'ai sans doute pas le recul nécessaire, mais le Carrix n'est pas "encore" pour moi…. Peut être que c'est sympa pour les grands trajets vallonnés, sur pistes et routes (je traverse la France à pied)…. mais pour du trekking je le sens pas trop…. et pour l'hiver pourquoi essayer de réinventer la pulka alors que c'est le moyen le plus abouti pour tracter des charges à la force des jarrets….

Avez-vous des avis ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
J'ai testé et j'aime pas.
Il y a des fans mais j'en fait pas partie.

Les inconvénients :
- roue arrière en porte à faux, donc du poids sur les épaules à prévoir surtout si c'est bien chargé.
- les mains moins libres. Si on veut être plus tranquille, il faut à chaque fois bien répartir la charge entre les deux côtés pour que ça "penche" pas ; chiant !
- la roue unique. D'ailleurs si c'était l'idéal, la conversion bi-roue n'existerait pas.
- même défaut qu'une pulka : ça braque pas bien dans les virages des petits villages. A ce sujet, le chariot sous la pulka et cette dernière attachée SOUS mon sac à dos est plus maniable, mais bien plus lourd.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Bonjour. Depuis plusieurs années, j'utilise le Carrix l'été (rando au Baïkal et en Altaï entre autres il y a quelques temps) et j'apprécie beaucoup. Avec un bon équilibrage et un bon réglage de la hauteur des sangles de support, on arrive à avoir les mains libres. Par contre, j'ai renoncé à l'utilisation hivernale : problème de glisse principalement ! Je suis passé à la pulka !