Ces crispi me crispent...

Merci à tous pour vos suggestions. J'ai finalement résolu le problème avec ça : http://www.epitact.com/fr/produits/protection-tibiale-a-lepithelium-29/index.html

Pas le début d'un semblant de douleur après 5 jours à arpenter les hauts plateaux ! Magique. Je connaissais déjà leur plaque à découper qui fait merveille en prévention des ampoules (http://www.epitact.com/fr/produits/protection-anti-ampoules-a-lepithelium-activ/index.html).

Le modèle "protection tibiale" est beaucoup plus épais (2.2mm contre 1mm) et marche à merveille dans mon cas. Bon, c'est pas donné quand même mais c'est moins cher que de changer de chaussures…

Avis aux amateurs.
Modifié il y a 6 ans
bonsoir
infos intéressantes
j'ai aussi ces crispi et les ampoules aux talons sont la ; j'ai les compeed ; ca les empeche un peu par rapport au début ou je mettais une bande adhésive (fallait arracher la peau pour l'enlever !)
on a l'impression qu'au niveau du talon le cuir n'est pas trop présent par rapport au devant et peut etre que ca modele moins bien que des purs cuir

j'ai la bride gauche du haut qui serrée me fait aussi une sorte d'inflamation ; j'ai l'impression que c'est le rivet qui appuie trop du fait qu'il dépasse un peu ; par contre ca le fait pas sur le coté droit

je débride totalement et ca le fait pas mais bon le pied est moins tenu en descente
Modifié il y a 6 ans
Marrant, j'ai testé aujourd'hui une de ces fameuses paire de Svartisen (un modèle un peu différent, sans guêtre) et je n'ai jamais eû aussi mal aux pieds de ma vie à cause de chaussure.
Mon problème vient d'un manque évident de rembourrage au niveau au sommet du renfort plastique qui écorche le côté de jambe, au niveau du mollet. Avec une paire de chaussette plus épaisse et un espèce de bande moletière sur la mollet, le confort est acceptable, avec un pied amoché.
Modifié il y a 6 ans
Tiens donc, Marcolino …en bernois on dit " la mollet " ?
:-D
Tiens, au fait ! je suis hors sujet !
Modifié il y a 6 ans
Après une saison à faire tourner 28 paires de svartisen entre 38 et 47, je dirais, qu'environ 30 à 40% de clients ressentent une gène plus où moins importante liée au rivet du collier de coup de pied et à la forme de la coque.
En détendant un peu le serrage du collier, ça résous le problème dans 95% des cas.
Pour les 5% restant faut l'ouvrir complètement.
Pour ma part, je resserre le collier en haut de chaque descente où je veux attaquer un peu, pour le détendre de 3 à 4 crans une fois en bas.
La solution épitact, me semble intéressante pour mes clients, en revanche à ta place Leucos je n'hésiterais pas à passer voir le cordonnier local pour remodeler un brin la chaussure.
Les écorchures aux mollets, me semblent plus de l'ordre du défaut de finition, sur certaines chaussures. J'ai eu quelques cas en l'absence de grosses chaussettes, et je parierais fort que c'était toujours avec les même paires de chaussures.
Pour les ampoules au talon: soit la chaussure se fait, soit on fait de la corne, soit on met des compeed: de ce point de vue la svartisen ne me semble pas pire qu'une autre chaussure. Pour ma part je crois que j'ai fait de la corne.
Modifié il y a 6 ans
Merci Sancho pour ton retour. On peut même parler d'une étude à grande échelle compte tenu du sujet de niche ! Pratique d'avoir un vivier de cobayes smile

M
Modifié il y a 6 ans
sancho a écrit :
Après une saison à faire tourner 28 paires de svartisen entre 38 et 47, je dirais, qu'environ 30 à 40% de clients ressentent une gène plus où moins importante liée au rivet du collier de coup de pied et à la forme de la coque.
En détendant un peu le serrage du collier, ça résous le problème dans 95% des cas.
Pour les 5% restant faut l'ouvrir complètement.
ca "rassure" de pas se sentir isolé

suite à ce fil, je suis allé voir un cordonnier ; pas eu le temps de souffler que le rivet se faisait sérieusement limer sur son tour
il l'a trop limé (je cogite pour etre capable de le remplacer le jour ou il va sauter ; pas vraiment d'idée pour l'instant ) ; dans la foulée j'ai limé l'autre coté à la main en laissant plus de matière (j'aurais du faire comme ca pour l'autre )

j'ai acheté une paire de semelle et j'ai fait des marches dans le quartier avec, colliers serrés ; ca a l'air de bien se passer mais j'attends cette semaine une vraie rando ski pour confirmer que j'ai résolu mon problème
Modifié il y a 6 ans
bilan après une grosse rando de 8h mais principalement à pied (une demi heure de ski ; les coulées présentes n'incitaient pas à redescendre les faces nord)

aucune gêne au pied, pas d'ampoule ; rando faite avec les courroies serrées dès le départ sans les retoucher ensuite, chaussettes légères de rando

après je sais pas si le bilan aurait été le même avec toute la rando faite en ski ; faudra attendre la saison prochaine

donc en gros n'hésitez pas à sortir les limes et surtout mettre une semelle un peu épaisse qui évite que le pied flotte trop
Modifié il y a 6 ans
Intéressant. Tu pourrais nous poster une petite photo de la retouche ?

Merci manu pour ton retour.

M
Modifié il y a 6 ans
leucos a écrit :
Intéressant. Tu pourrais nous poster une petite photo de la retouche ?
voila

la première c'est le rivet comme il faut le limer à la lime plate en gardant un peu de matière de quand même :
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=94&u=14835281

la deuxième c'est le rivet trop limé chez le coordonnier et qui pourrait sauter un de ces quatre sous l'effort répété :
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=95&u=14835281

mon appareil est pas bon en zoom proche

Modifié il y a 6 ans