Conseils Primus Omnifuel

Bonjour,
On vient de m'offrir un réchaud Primus Omnifuel. C'est parfait vu que j'avais besoin de jouer avec le feu dans la neige en prévision d'un raid kite-pulka en Norvège en avril.
Je viens de le tester ce weekend dans le Vercors et il semble fonctionner assez sereinement. Il faut encore que je le prenne un peu en main pour le préchauffer suffisamment et ne pas éteindre la flamme en ouvrant trop le robinet. C'est la première fois que j'utilise ce type de réchaud.



Quelques questions :

- Il est fournit avec un reflecteur cylindrique qui va evidement a l'exterieur pour entourer le réchaud. Il va falloir que je le redecoupe car il semble prévu pour laisser passer le robinet mais pas le tuyau (ou l'inverse). J'ai raté une astuce ?

- Il est aussi fournit avec un reflecteur en forme de disque plein. Il sert a quoi ? Me souvenant vaguement de la vidéo de Régis ou il avait mis le reflecteur entre le réchaud et la boulloire http://www.dailymotion.com/video/x41jno_omnifuel, j'ai tenté de le mettre a cet endroit. Rapidement la chaleur a fait des trous dedans … Celui de la vidéo est completment évidé au centre (comme a l'origine ? par decoupage ? par brulage ?). Il faut le mettre ou ce reflecteur ? Sous les pieds du rechaud ? au milieu comme sur la vidéo ? Au dessus comme j'ai fini par faire mais il s'envole ?

Une petite photo avec les nouveaux trous


- Sinon pour la norvège j'ai besoin de prévoir combien d'essence on va prendre au départ. Je n'ai aucune idée de la consomation en autonomie dans la neige. Pouvez vous m'aidez pour évaluer ca ? On est 2 et on prévoit un maximum de 12-14 jours sur le plateau d'Hardangervidda. Le réchaud ne servira qu'a faire fondre et boullir la neige. Pas de repas sophitiqué : lyophs, soupes, pates chnoises et nombreux thès sont au programme.
Modifié il y a 10 ans
Et aussi :

- Comment le stockez vous pendant le raid ? Est-ce que vous démontez le flexible de la bouteille ? A chaque fois que je fais ca je me prend quelques giclettes d'essence sur les gants/doigts car il y a encore un peu de pression dans la bouteille

-Comment le stockez vous au repos chez vous ? Est-ce qu'il vaut mieux démonter complétement la pompe de la bouteille ? De toute facon il faudra l'ouvrir pour remettre de l'essence pour la fois suivante. Idem je me reprend un peu d'essence a ce moment la.

J'ai bien essayé la purge du système en retournant la bouteille (comme indiqué dans le manuel). Mais il reste toujours de la pression dans la bouteille et un peu d'essence dans la pompe et le flexible quand le réchaud s'eteint. A ce moment la je ferme les robinets pour pas que le rechaud crachotte encore un melange d'air et d'essence sans le bruler.
Modifié il y a 10 ans
Le réchaud omnifuel Primus est un réchaud fiable et puissant.

Le vent est un des ennemis du réchaud alors il faut bien installer les pare-vents.

Il y a deux pare-vents : le premier entoure le réchaud, le deuxième se glisse/fixe entre les trois pieds et le bruleur. De mémoire, pour le glisser correctement, les trois pieds ne doivent pas avoir complètement déployés.

En général, on compte 15 cl d'essence / personne / jour en utilisation hivernal. Les autres membres du forum confirmeront.

En stockage, il faut bien vérifier que les joints ne sont pas en "force" (exemple, le bouchon de la bouteille). Cela écrase les joints pour rien. Pour ma part, quand je stocke mon omnifuel, je graisse tous les joints pour éviter qu'ils sechent.

En utilisation, 2 minutes avant la fin de cuisson de l'eau, tu retournes la bouteille sur OFF, la durite va alors se vider. Quand il n'y a plus d'essence, la flamme s'éteint. Personnellement j'attends encore deux /trois minutes pour que la pression de la bouteille diminue si je veux enlever le flexible. A mon avis, tu n'as pas intérêt à le faire à chaque fois. Cela ne sert à rien sinon à "flinguer" le joint au niveau de la vis "flottante" sur la pompe.

A l'usage :

- le réglage du bruleur n'est pas très fin en version essence,
- pensez à nettoyer régulièrement le gicleur pour éviter tout encrassement et crachotement en utilisation
- la pompe est de très bonne qualité au niveau du joint en cuir (pas de fuite de pression constaté, ni de casse d'ailleurs)
- bouteille d'essence de 0,6l, 1l et 1,5l
- Pensez à prendre un petit chiffon pour le nettoyage du bruleur
- ne pas stocker l'essence dans la pulka AVEC l'alimentation !

PS : n'oublie pas un kit de secours (joint de pompe, etc)et si tu as un gros soucis technique sur une pièce, le SAV Primus de Suède est très efficace.
Modifié il y a 10 ans
Merci pour tout ces conseils. On aura 2 pulkas donc pas de risques de contamination. L'essence et le réchaud seront dans un sac étanche puis dans la pulka de la tente et des duvets. La bouffe sera avec les ailes de kite, bien plus précieuses que les duvets ;-)

Cela n'est pas genant de laisser le réchaud éteint crachoter un peu de mélange d'essence et d'air en fin d'utilisation ? Cette essence C m'a l'air très propre une fois evaporée, j'ai été très agréablement surpris ! Est-ce que c'est embettant d'en avoir sur les doigts, gants ou rechaud ? Apparement apres evaporation ca sens pas et ne laisse pas de traces. Est-ce qu'il y a quand meme quelque résidus nocifs et par exemple vous utilisez des gants style gant mappa spécialement pour la manipulation de l'essence et du réchaud ? En raid on ne se lave pas souvent les mains, alors …
Modifié il y a 10 ans
Et bien oui cela m'arrive de m'en mettre sur les doigts. C'est évidement déconseillé car l'essence C contient des polluants (mais moins que l'essence sans plomb !). J'utilise systématiquement mon petit chiffon que je mets sur mes mains.
Par exemple quand je devise la pompe de la bouteille.

Ce n'est pas bien grave s'il y a un peu d'essence qui coule un fois sur OFF. Sur Off, veillez à bien incliner le conduit pour purger l'air de la bouteille.

Un dernier conseil : NE JAMAIS UTILISER un réchaud sans la pièce au dessus du bruleur. Un des accidents classique est d'ouvrir le robinet et d'avoir le jet d'essence dans l'oeil.

PS n°2 : bien ventiler la tente si vous utilisez le réchaud à l'intérieur (faire le préchauffage à l'extérieur). Les réchauds à essence dégagent énormément de monoxyde de carbone (c'est la raison pour laquelle, le bruleur est parfois loin de la popotte).

Bon voyage
Modifié il y a 10 ans
Et bien justement lors de mes premiers tests, ce triangle au dessus du bruleur sautait systématiquement lorsque j'allumait le rechaud (à cause de la chaleur dégagé qui devait le deformer un peu ?). Je lui ai appuyé fortement sur les cotés et maintenant il ne bouge plus.

Encore merci pour toutes les infos.
Modifié il y a 10 ans
Très pros les réponses à Régis; j'ajoute qq petits détails:

Si ton réchaud est bien chaud, quand tu laisses la durite se vider en position off, normalement ça crachote pas car l'essence est toujours vaporisée en passant dans les tuyaux chaud. Et si tu attend assez longtemps, il ne reste jamais d'essence…
Pendant l'utilisation bien penser à régulièrement donner qq coup de pompes pour maintenir la pression suffisante, sinon le réchaud s'éteint d'un coup sans prévenir.
Pendant le raid, je laissais en place bouteille, pompe et tuyaux mais surtout totalement vide de pression et robinet fermé bien entendu.

J'ai découpé une couronne dans un bout de contreplaqué, et vissé dessus trois crochet rond correspondant aux emplacements des pattes du réchaud. Ces crochets passent dans les trois fentes, je les tourne d'un quart de tour, et le réchaud est verrouillé sur une embase solide qui tient dans la neige sans la faire fondre. Au milieu de la couronne je mets le disque réflecteur.

Effectivement le réflecteur mural ne laisse pas bien passer le tuyau => à adapter. Et surtout ne pas mettre trop près de la flamme, ça fait vite des trous.

Perso je n'ai eu aucun pb d'entretien pendant mon dernier raid de 11 jours, même avec l'essence sans plomb.

Lifou ;-)
Modifié il y a 10 ans
Effectivement le réflecteur mural ne laisse pas bien passer le tuyau => à adapter. Et surtout ne pas mettre trop près de la flamme, ça fait vite des trous.

Apres 4-5 manipulation mon reflecteur mural cylindrique est en 3 morceaux smile
A force de le plier deplier toujours au meme endroit. Peut etre qu'il a trop chauffé au niveau de ces pliures ? Je l'ai bricolé pour que ca tienne encore et j'en ai acheté un nouveau vendu a l'unité pour emmener en Norvege (encore un Primus). Pas bien costaud ces petites betes la ? Comment les manipuler vous pour ne pas les casser en moins d'une semaine ?

Il y a deux pare-vents : le premier entoure le réchaud, le deuxième se glisse/fixe entre les trois pieds et le bruleur. De mémoire, pour le glisser correctement, les trois pieds ne doivent pas avoir complètement déployés.

Y'a un truc que je comprend pas. Mon 2eme pare-vent est un disque plein et de rayon beaucoup plus grand que le rechaud avec les pieds ouvert. Je ne voit pas quoi faire d'autre avec ce disque que de poser le rechaud dessus. Sinon faut que je le decoupe, mais je voit pas bien quoi en faire d'interessant. Ca sert a isoler le rechaud de la neige ? Je pensais prendre un petit plateau plastok genre de chez Quick pour poser le rechaud dessus et pouvoir eventuellement le déplacer dans l'abris de la tente une fois allumer.
Modifié il y a 10 ans
bonjour,
En ce qui concerne la benzine sur les mains ou les gants, il faut se méfier par grand froid, l'essence est très volatile et en s'évaporant elle refroidit beaucoup les doigts ou les gants, par -25 0C gare aux gelures!
jda
Modifié il y a 10 ans
Apres 4-5 manipulation mon reflecteur mural cylindrique est en 3 morceaux smile

Etrangement le reflecteur d'origine que j'ai eu avec le rechaud Primus est tres cassant alors que j'en ai acheté un autre séparement qui est beaucoup plus souple et résistant.

Celui d'origine etait comme sur cette photo trouvée sur le web, avec une protection plastique bleue autour que j'ai immédiatement retirée (une erreur ?) :



Pour le reflecteur sous forme de disque, vous le mettez comme sur cette photo ?


Comment le met-on dans cette position ?
Modifié il y a 10 ans