De nouveaux skis chez Rossignol pour 2014 ?

Donc bons skis, j'avais a une époque des randos nordiques avec des écailles pas tres éfficaces dans certaines neige, pas grave j'avais des peaux en supplément, avec l'habitude c'est vite mis et tres vite enlevé, pour ceux que ça interresse j'ai fais une petite modif sur mes scarpa t4, une sangle large( 4 cm )avec des velcros pour serrer le chausson en haut je n'ai rien inventé j'avais la chose sur mes crispi en cuir et ça maintient bien le chausson plus haut, meilleure tenue de la chaussure sur le mollet et le tibia, les pentes raires sont négossiables en télémark avec des skis larges, a essayer ,
Rossignol BC 125 Positrack, chaussure scarpa t4 et G3 Targa ou Voile câblé 3-Pin
skieur randonneur en télémark depuis 1975, environ 50 sorties par saisons
Modifié il y a 5 ans
L'Annum est un très bon ski de SRN, très souple mais un peu mou pour un gros gabarit qui le secoue (accroche moyenne sur neige dure), très facile à tourner et idéal Svartisen aux pieds. Il sécurise le débutant.

Le Sbound 112 est plus réactif, plus vif quand on rentre dedans, plus cambré. Avec des T4 aux pieds on peut attaquer à fond sur neige dure. Un vrai jouet ! Idéal pour un gros gabarit bon descendeur. Il faut être plus précis pour le faire réagir avec des Svartisen aux pieds.

Les 2 sont d'excellents skis avec un public un peu différent. La pêche du Fischer m'a bluffé pour un ski de SRN, j'avais l'impression d'être sur un ski de freeride qui réagit au quart de poil en virages coupés alpin ou telemark, là ou mon Annum décroche.

L'Annum est bluffant de facilité à petite vitesse.

Le meilleur des 2 skis a été obtenue en descente avec une 3 pins hardwire, y compris avec la T4. Le cable rigide soulage les cuisse en descente et apporte plus de tenue et de précision.

Les 2 skis m'ont paru similaire en montée. Un petit gabarit léger aura peut être du mal à appuyer sur le Fischer, plus cambré.

Et j'ai essayé le Fischer en 178 cm, ce qui est court pour mon gabarit (les Annum en 185 cm). Un grand merci à Michel Sports à la Pesse qui m'a permis d'essayer des Fischer. :-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
et qui peut donner son avis sur les BC125 .
avec des hardwire ou targa G3a et des T4 voir des T1 à ce niveau, non? Un ski à écaille est il justifiable à ce niveau de pente
Modifié il y a 5 ans
Les voilé Vector BC et Charger BC ont des écailles… et ils aiment les pentes. Avec des T4 et des Hardwire 3 pins, c'est le tiercé gagnant pour une programme typé descente, et pour marcher, il faut changer les T4 par des svartisen. :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
gervais a écrit :
et qui peut donner son avis sur les BC125 .
avec des hardwire ou targa G3a et des T4 voir des T1 à ce niveau, non? Un ski à écaille est il justifiable à ce niveau de pente

Une targa G3 en mode pivot: on monte avec des peaux ou avec des peaux, pour écraser des écailles il faut du déroulé de pied.
Du déroulé de pied on en a pas beaucoup avec des T1, un peu avec des T4 et vraiment avec des svartisen.

Celui qui prend le temps de comprendre comment fonctionne les svartisen gagne à mon avis , en plaisir autant en montée qu'en descente.
Modifié il y a 5 ans
Sancho, subtilité nordique difficilement compréhensible pour un alpin omnibulé par la descente.

Skier en Svartisen m'apprend beaucoup, et me permet de réaliser que le ski est un apprentissage sans fin… un véritable "art martial", comme avec mes micropores dans une trace gelée cet après-midi, bonjour le travail des chevilles… que c'est fin le nordique ! :-o

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
talonlibre a écrit :
Sancho, subtilité nordique difficilement compréhensible pour un alpin omnibulé par la descente.

Skier en Svartisen m'apprend beaucoup, et me permet de réaliser que le ski est un apprentissage sans fin… un véritable "art martial", comme avec mes micropores dans une trace gelée cet après-midi, bonjour le travail des chevilles… que c'est fin le nordique ! :-o

Talon libre si ça peut te rassurer: un sujet qui serait tombé dans un chaudron nordique dès la naissance, aura également tous les maux du monde à emmener des micropores sur des neiges gelées.
Les micropores ont une efficacité discutable dans pas mal de neiges.
Ils sont remarquable dans les neiges fraîches humides.
Sur neige béton indépendamment de la qualité des appuis du skieur: ils sont surtout bons pour durcir les bras et les abdos.
Modifié il y a 5 ans
Pour ceux que cela intéresse un échange intéressant (en anglais) sur la comparaison entre le Vector BC et le BC 125 sur http://www.backcountrytalk.earnyourturns.com/vb/showthread.php?107-Voile-Vector-BC-v-Rossi-BC125-(-14)
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 5 ans
Bon ben j'ai pas trouvé bien grand chose en faveur du BC125 hormis le prix. Pour autant il faut relativiser, car ça ne parle pas vraiment de SRN au sens plus communément admis en europe. Il me semble que c'est un forum qui parle de grosse fix, grosse pompes, pour une utilisation quasi exclusive en grosse pente. Ce qui est intéressant c'est que pour ce genre de pratique, ils semblent très nombreux outre atlantique, à avoir trouver de l'intérêts à skier des skis à écailles pour du bon freeride. Il me semble qu'en France, la masse des pratiquants de SRA a encore un peu de chemin à faire avant de considérer qu'un concept initialement nordique: comme les écailles puisse avoir un soupçon d'intérêt.
Contrairement à l'europe, le continent nord américain est très peu bercé par la culture nordique. Il en découle certainement moins d'à priori au sujet des écailles, mais également très peu de pratiquants à même de considérer qu'une pompe légère type svartisen puisse être utilisable sur un ski genre vector BC.
J'affirme qu'un vector BC se laisse largement agréablement amené par une crispi cuir en toutes neiges sauf sur neige dure. Je n'ai toujours pas essayé le bc 125, mais dès que j'en aurai l'occasion cela se fera avec une pompe légère, car je ne suis pas prêt à faire des concessions dans la liberté de mouvement que cela procure: quitte pour ma part à me cantonner à des pentes inférieur à 40°, car je suis papa et que je n'ai ni l'envie ni le besoin de chercher à aller plus loin.
Quand j'affirme qu'un vector passe très bien avec des svartisen et une hard wire 3 pin cela repose sur mon vécu, mais également sur la bonne quinzaine de loustiques qui ont essayés le concept importé dans le Jura au cours de l'hiver passé, et qui ont craqué leur tire-lire cette année.
Je n'ai prêté les vectors que 3 fois l'an dernier, mais le concept grosses planches à rocker pompes légères et 3 pin hard-wire à fait des émules.
Tout le monde a le droit d'être sceptique, sur l'efficacité de ce pack matériel, maintenant quand je donne ce genre d'avis, je réfléchis tout autant à son sens dans ma pratique personnelle, que sur l'intérêt que cela pourrait avoir pour ma clientèle parmi laquelle, il y a des débutants qui ne sont jamais montés sur des skis.
Si j'avais gagné au loto j'aurais pour sûr un parc de vector à mettre au pieds des clients avec des svartisens.
Amis sceptiques, n'hésitez pas essayer, ça pourrait vous donner un avis objectif. :lol: :lol: :lol:
Modifié il y a 5 ans
quelqu'un peut il me faire un comparatif entre le FISCHER SB112 et le ROSS BC 110 (je me suis fais tirer mes annum à super besse ,il va falloir que je casse la tire lire pour les remplacer au plus vite)
Modifié il y a 5 ans