ESSAIS MATOS RAID EN SUEDE

Salut a tous,

Ça y est j'ai finalement commence mes tests matos en condition en préparatif d'un raid de 10 jours du 3 au 15 mars prochain sur Abisko et la région du Sarek.

Équipé de Madshus Eon en 175mm, fixation heavy duty Voile, de chaussure Garmont Excurssion, de bâtons Trab et de peaux de phoque moitie mohair/moitie synthétique, tout ca fourni par Aventure Nordique, j'ai effectue ma première sortie le we du 8 et 9 Janvier en Haute Tinee au depart de St Dalmas le Selvage (1500m) jusqu'au col de Moutiere et de Restefond a 2700 ou j'ai fait mon premier bivouac en condition avec abris MSR twin sister. Ambiance haute montagne, on est plus proche du ski de randonnee que du Nordique, pour l'ascension ca n'a pas pose de probleme, bonne accroche des peaux, ca botait juste un temps a cause d'une neige trop humide due a la fonte. Chaussure Garmont Excursion tres confortables et très pratiques pour le bivouac avec leur chausson amovible (équivalent T4). Le ski a la montée était très agréable. Cote bivouac j'ai eu droit a de grosses bourrasques de vent, un bon test pour une première installation de mon abris twin sister. J'ai pas mal galere a le monter, la twin sister etant un abris il n'y a que la toile exterieure et l'on utilise ses 2 batons de marche comme armature, donc on a besoin de plus d'ancres a neige. Les ancres que j'avais etaient trop petites, j'ai donc bien fait d'emporter quelques sac plastiques avec moi. Les bords bien recouvert de neige l'abris tenait bien meme fixe pas seulement 7 points. C'est un abris tres costaud.
Par contre condensation interieure, le givre a l'interieure de l'abris tombait sous l'effet du vent et a mouille mon sac de couchage, je prevois maintenant d'utiliser en plus un sursac imper dessous et respirant deperlant dessus.
Le lendemain jour blanc pour les 1000metres de descentes, ca a été galères, on ne voit pas a un mettre si ca monte ou si ca descend, je me suis debrouille en faisant de grandes traversees en derapage pour la descentes, bien sur agremente de quelues chutes a 10km/h…

Ce we du 14 Janvier j'y retourne pour parfaire le bivouac le ski et pour sortir aussi ma pulka snowsled qui vient egalement d'Aventure Nordique, cette fois ci parcours plus proche du nordique avec seulement 500metres de denivele. Le harnais snowsled et tres confortable, l'accroche est bonne en montee avec les peaux sauf quand c'est un peu glace ou durci. Moi qui ne suit pas un grand descendeur et accompagne d'un amis en raquette, j'effectuerais les descentes avec les peaux ce qui est un très bon moyen pour ne pas prendre trop de vitesse…

Tres contant dans l'ensemble de mon matériel chaque sortie me permet d'ameliorer mon ski et l'installation de mon bivouac hivernal.

Parmis les points sur lesquelles je travail encore c la condensation dans le tente et l'amelioration de mon systeme de couchage. J'ai lu sur la rubrique bivouac l'interet d'avoir une brosse pour enlever le givre ou la neige avant demontage, je voudrais savoir ce que vous utilisez comme brosse qui permette de degivrer correctement sans abimer la toile de l'abris?

Ci dessous les liens picassa des photos de mes 2 dernieres sorties pour ceux que ca interesse.

http://picasaweb.google.com/115537645615498773101/WESkiStDalmasLeSelvageColDeLaMoutiereColDeRestefond1200m9JANV2011?feat=directlink

http://picasaweb.google.com/115537645615498773101/SkiPulkaBoreonMolieresJEROME15JANV2011?authkey=Gv1sRgCMyS7KzEsrnUIw&feat=directlink
Modifié il y a 9 ans
Vraiment sympa tes photos, jolies randos ^^
Ton ami a pas eu envie de se mettre au SRN?
Je trouve toujours cela courageux, les tarps et autres abris pour l'hiver :-? :oops: mais c'est vrai que dans le sac à dos ou la pulka ca doit etre top!
Bon préparatifs et bon ski S^i S^i
Modifié il y a 9 ans
En effet cote poids les abris sont plutôt sympa, surtout que la toile de cette MSR est vraiment costaud. J'ai encore des progrès a faire au montage et je dois me faire faire de grosses encres a neige et récupérer quelques pieux a neige aussi, après je pense qu'avec un bon système de couchage ca sera pas mal, le tout est de ne pas mouiller le duvet… A force de récupérer tous les petits conseils ici et la sur le site ca avance bien.

Quand a mon ami c'était sa première sortie hivernale et son premier bivouac…une bonne petite entrée en matière…
Modifié il y a 9 ans
Bonsoir,

Gaffe à la solution sursac étanche/respirant. j'ai utilisé deux nuits dans le Sarek cette solution: la première il faisait au environ de zéro degré => pas de problème. La deuxième fois il faisait -10°C => condensation à l'intérieur du sursac, duvet trempé!
Mon modèle de sursac était un respirant de base (non goretex), mais ne pas oublier qu'en-dessous -10°C, même les goretex ne respirent quasiment pas car la vapeur d'eau gèle en bouchant les micro-trous.

Lifou :-o
Modifié il y a 9 ans
ya des veinards qu'ont de la poudre et des projets de voyages dans le grand nord.
Juste un petit détail sur les photos, il me semble qu'aventure nordique ne t'as pas mis de plaque de réhausse entre ton ski et ta fix.
Pour un mode autonomie et pulka au derrière, c'est peu génant car on attaque rarement comme un gouniafier en descente.
Mais sinon, la plaque de réhausse c'est vraiment intéressant, car l'étrier à moins de chance de frotter dans la neige quand tu tailles des courbes surtout avec un éon qui n'est pas très large. A part ça, ça améliore pas mal le moment de force, pour tenir mieux tes skis, tant dans les conduites coupées que dans les virages dérapés.
Pour le raid si c'est pour faire du linéaire quotidien de bivouac en bivouac sans quitter la pulka c'est pas génant, par contre si tu as l'intention de lacher le lest pour faire un ou deux sommets plaisirs, c'est un petit plus non négligeable qui améliore considérablement l'impression d'aisance que peux dégager le bonhomme en mode descente.
Bon trip à toi
Modifié il y a 9 ans
Merci Lifou et Sancho pour vos remarques. Pour le sursac en effet le goretex dans ces conditions n'est pas plus respirant que ca. En fait je vais essayer un sursac imperméable silnylon dessous et respirant déperlant dessus qui est plus respirant que le Gore Tex car non impermeable. J'utilise également un liner barrière vapeur dans mon sac de couchage, celui ci en silnylon également est imperméable et doit garder la vapeur du corps a l'intérieur pour éviter justement de mouiller le sac. On va voir ce que ca va donner les week-ends a venir car je n'ai pas encore teste l'ensemble du système de couchage.

Quand a la rehausse entre skis et fixation je ne connaissais pas mais je comprend bien le principe. Par contre en fait ca m'arrange bien comme ca car je ne suis vraiment pas un foudre de guerre en descente smile, donc pour un milieu a fort denivelle je suis encore bien avec mes raquettes pour l'instant…
Modifié il y a 9 ans
Salut Cédric,

Merci pour ton retour ! Merci de partager ces photos !
Tu peux si tu le souhaite en soumettre dans la rubrique photo

Concernant la brosse, j'utilise une brosse pour le cirage des chaussure (à poils souples).

Concernant les rehausses, elles ne sont pas indispensables pour une pratique de la randonnée nordique. Elles deviennent importante lors de descentes en telemark. Depuis de nombreuses années j'utilise le système sans réhausses et je n'y vois pas d'inconvénients.

D'ailleurs on a commencé à en parler ici

Tiens nous au courant !
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 ans
Régis n'a pas tord sur le caractère accessoire de l'objet.
On doit pouvoir passer partout sans la plaque.
Pour autant je reste convaincu que, c'est un plus qui permet juste de mieux passer partout et ce dans tous les types de techniques en descente.
L'idée du moment de force accru, c'est comme de vouloir claquer une porte en plaçant sa main à 10cm des gonds ou en la plaçant proche de la poignée.
Au final le résultat n'est pas le même.
A mon avis le rôle de la plaque n'est pas juste d'empêcher le frottement de l'étrier quand tu essaies de prendre des virages carvés comme un Julien Lizzeroux.
Il apporte de la puissance à n'importe quelle prise de carres, aussi bien en chasse neige, qu'en virage parallèle, qu'en virage TK.
C'est de la puissance de freinage ou du gain de conduite sur le ski qui est à attendre de l'objet, avant même d'avoir l'aisance de prendre suffisamment d'angle pour tenter de carver à en frotter les étriers.
En alpin aujourd'hui, ils l'ont déjà bien cultivé le créneau, avec une fixation dejà haute et même une surépaisseur dans la conception du ski juste sous la fixation.

Le problème est que le marché du TK ou de la rando nordique est si petit que les fabricants ne se posent pas tant de questions sur l'évolution du matériel.
Sur la fixation que tu as sur tes skis, la plaque de réhausse n'est pas fournie dans le carton.
Je crois que voilé la met en option à des tarifs indécents pour juste un morceau de plastique.
Il y a de quoi se poser la question de la pertinence de l'objet juste en regardant le surcout.
C'est un point de vue personnel, et personne n'a obligation d'adhéré à mon propos, mais je crois sincèrement que la plaque est une aide en descente pour n'importe quel skieur.
Le bout de plastoc ne devrait juste pas valoir aussi cher, et il ne devrait pas être optionnel.

Je n'avais pas calculé que c'était Régis qui t'avais offert et monté les skis.
Régis je te promets d'aller de ce pas consulter le lien sur ce sujet.
J'ai déjà exposé mon pont de vue dans ce post, le débat du lien que tu as mis m'intéresses.
Et on a le droit de pas être d'accord, si tout le monde était tout le temps du même avis, nous serions tous des moutons skiant dans le même rail, et le monde ne serait que plus terne.
A plus sancho
Modifié il y a 9 ans