Fart d'accroche

J'ai plusieurs questions à poser / réflexions à exposer :

1) utilisez vous des farts d'accroche ? Si oui lesquels…
Faites vous des mélanges (entre °C de neiges) ? Application sur combien de cm (surface) ?

Après avoir essayé un fart d'accroche, j'ai constaté le procédé assez efficace.

Par rapport à une peau de phoque :

Avantages :
- la retenue du ski ne se fait que sous l'appui du corps. Permet de conserver une bonne propulsion à la montée et une glisse intéressante à la descente.
- facile à appliquer et permet de ne pas faire de dépeautage avant une descente.

Inconvénients :
- Exige d'être appliqué plusieurs fois dans une sortie longue
- Ne remplace pas une peluche lors des fortes montées.
- Économiquement et écologiquement moins rentable qu'une peau autocollante.

Est-ce qu'en France, nous utilisons des écailles par rapport à nos terrains de type "Alpin" ? Ou est-ce que c'est une question de culture ?

Qu'en pensez-vous ?
Quelle sont vos expériences ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 ans
Régis, j'ai utilisé le fart il y a très longtemps et aussi les écailles.

Puis, en ski de rando, je n'ai utilisé que des peaux autocollantes, les plus agréables sont sans hésitation les mohairs qui glissent le mieux.

Sans hésiter, j'opterai pour le fart de retenue plus des peaux, surtout sur un terrain pré-alpin.

Les écailles sont intéressantes et simples sur un terrain assez plat mais je ne les utiliserait pas sur une neige dure comme celle que l'on rencontre le matin en fin de saison. Mais c'est sans aucun doute la solution la plus simple pour un débutant qui ne veut pas s'embêter à farter, d'où leur domination sur le marché français.

Mais elles sont un frein au pivotement du ski dans les descentes et nuisent au plaisir et à l'efficacité de la glisse. Je ne comprends pas qu'elles soient aussi répandues. Peut-être une certaine forme de paresse et le règne du marketing, du pré-mâché…

Les écailles, c'est un peu le fast-food de la retenue… je préfère les bons produits.

Avec le fart, on peut glisser et faire varier l'accroche en augmentant la longueur de la zone de fartage.

Voici un lien sympathique et utile : Fartage selon nos cousins nord-américains

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 9 ans
Les ski à écailles ne sont pas plus performants que les ski à farter, loin de là. Les skis à écaille sont censés être plus faciles d'accès pour des débutants, c'est tout. Le ski de fond dans nos contrées alpines est un loisir, en Scandinavie, c'est une culture.

Franchement, dans les Alpes, ou l'on a tendance à monter pour descendre (!), je ne comprendrai jamais un gars (ou une fille) qui prétendrait se faire plaisir à la descente avec des ski parabolique à écaille (comme les Madhus en test).

L'alchimie de la neige et du fart est passionante. Le fart permet aussi d'engager la conversation avec des inconnus, de se fâcher directement avec eux ("Ah, je comprend, vous êtes en Swix !"smile et d'en discuter pendant des heures. Cela donne aussi l'impression de faire partie d'une élite qui détient le secret et d'avoir une excuse à disposition en cas de mauvaise forme ("j'ai pas le bon fart"smile.

Donc oui, c'est fart c'est bien.
Modifié il y a 9 ans
Très intéressant ce lien, c'est vrai que le fart d'accroche est vraiment efficace, bien plus que les écailles à mon avis :-D Mais pour autant je trouve qu'il faut en remettre assez régulièrement sur une grosse sortie, surtout si la neige est abrasive, mais alors question glisse c'est super par rapport aux peaux et ca semble etre un bon compromis :roll:
Par contre le public francais est il pret à passer aux semelles lisses + fart? et quid des demi-peaux? quelle est à votre avis la meilleure solutions?
Quel fat d'accroche utilisez vous? et comment vous en servez vous?
Modifié il y a 9 ans
tres, tres bon sujet…

je n'ai jamais utilisé de fart et j'ai des ecailles

connaissant quelque ancien qui on eu farter, le feedback serais plus que c'est mieu que les ecailles sauf qu'il faut prendre les parametre neige temperature, changement de neige, de temperature, c'est un coup trop comme ceci un coup trop comme cela…

par contre quand ta tout fait bien c'est mieux que les ecailles. reste a tout bien comprendre desider…

Ces cher ancien sont aujourd'hui tous en ecaille meme si il reconnaise que le fart c'est mieu. (il y a pas de bon pilote, mais des vieux pilote)


Je me dit que je tenterai un jour l'exepriance sent l'usine a gaz reserver au puriste qui ne souffriront pas d'elle car les merdage font partie du jeux quand on veux l'exelance.

Bon, il vas falloir tester a force de parler sans savior :-)
Modifié il y a 9 ans
J'ai utilisé les 2 formes de ski pour de longues rando en Laponie.Sur les neiges croûtées du printemps il est nécessaire de farter au Klister, et après avec les peaux c'est un peu la galère…Farter à chaud nécessite tout un matos et de la neige poudreuse à la pluie j'ai rencontré tous les types de neige sur un trajet de 250 km en 10 jours, alors il faut prévoir un set de fartage…
Ces dernières années j'ai choisi des écailles(Fischer ou Madshus) et bien souvent je suis arrivé en cabane bien avant mes collègues suédois qui bottaient avec leur fart d'accroche…
Modifié il y a 9 ans
Les demi-peaux permettent de s'affranchir du klister, au besoin. En fait, je suis assez séduit par le système proposé par Åsnes.
Modifié il y a 9 ans
Ah ben ça fait plaisir de voir enfin un post dédié à ce sujet !

J'avais écrit quelques petits commentaires dans divers posts et voici ici mon expérience. En substance, je suis du même avis que la majorité des commentaires écrits ici !
J'ai commencé le ski de rando nordique il y a … bientôt 20 ans, au Québec. Donc avec des skis à farter (si vous voulez faire rire des québecois, parlez leur des écailles …smile. De retour en France après 3 ans, j'ai gardé la philosophie du fart (poussettes à froid Swix). Il y a 4 ans, j'ai voulu changer de matériel : horreur, impossible de trouver des skis à fart en France. A priori, ils ne sont plus importés (pour ma part adepte des très classique Fisher E99). J'ai finalement trouvé plusieurs paires en promo dans un magasin du jura et en ai fait profité un certain nombre de mes collègues.
Nous sommes un groupe d'une 10zaine de personnes, on pratique en France et j'organise depuis 10 ans et chaque année un raid en Scandinavie. Plusieurs de ceux qui avaient des skis à écaille les ont purement et simplement passés à la machine pour virer les écailles et les autres … fartent sur les écailles !
Comparaison fart/écailles :
- ça retient (beaucoup) mieux à la montée (si bon fart !)
- ça glisse (beaucoup) mieux à la descente (si bon fart !)
- ça colle (beaucoup) moins sur neige pourri (tjs si bon fart !)

Et la le problème (pas bien compliqué) : il faut apprendre (très rapidement) quel fart utiliser. Et il est vrai que si le temps change ou si la neige est abrasive, il faut refarter. Mais gardez en mémoire qu'on peut mettre une couche de fart pour T° plus chaude (après-midi) sur du fart pour T° plus froide (le matin). Bref, au pire et en résumé, un petit coup de fart à la pause de midi et le tour est joué.

Par contre les peaux en fond de sac sont quand même indispensables : si ça monte trop ou si la neige est très chaude (au dessus de 0°) et qu'on ne veut pas mettre de Klister. Pour les peaux (voir les différents posts sur le sujets) de vieilles peaux de ski de rando bien usées, retaillées fines (largement inférieures à la largeur du ski) ou demi-peau (type Black Diamond ou bricolage simple, cf. post sur le sujet).

Voilà. J'espère pouvoir convaincre quelques personnes : courrez chez votre marchand préféré, dites lui qu'il y en a marre des écailles de poissons et réclamez lui des skis à fart ET du fart (également difficile à trouver en France …smile !
Modifié il y a 9 ans
Vous mettez les peaux autocollantes sur le fart ou vous dé-fartez avant?

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 9 ans
Merci à tous pour vos réponses constructives….

J'ai encore des questions et remarques :-)

talonlibre a écrit:
Mais elles sont un frein au pivotement du ski dans les descentes et nuisent au plaisir et à l'efficacité de la glisse.
En quoi ça nuit au pivotement du ski ?


marcolino a écrit:
je ne comprendrai jamais un gars (ou une fille) qui prétendrait se faire plaisir à la descente avec des ski parabolique à écaille.
Parce que tu te satisfait de ce que tu as… sans connaître un ski sans écailles comment juger ?

jda a écrit :
Ces dernières années j'ai choisi des écailles(Fischer ou Madshus) et bien souvent je suis arrivé en cabane bien avant mes collègues suédois qui bottaient avec leur fart d'accroche…
et bien moi c'est tout le contraire… Avec un pote norvégien, on s'est tiré la bourre sur une étape en Suède (sol gelé) avec pulka… Lui a des Asnes Combat Nato sans écailles et moi avec des Fischer snowbound avec écailles…. Le résultat était saisissant : j'ai du déployer beaucoup d'énergie pour tenter de rester au niveau…

Pisco, est-ce qu'il n'est pas possible de trouver un fart d'accroche universel qui permet d'attaquer n'importe quelle température de neige ? Peut on faire des mélanges de fart (températures) ?

Pouvez-vous citez des bons produits ? avez-vous des références pour tester ?

Pour information / question :
- Asnes ne sera plus l'hiver prochain commercialisé l'hiver prochain.
- Est-ce que ça veut dire qu'un ski sans écailles aurait sa place dans les magasins français ?


@+
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 ans