Fischer bcx 675 vs Garmont Venture

Merci pour ton retour d'infos Luisandre.
Côté chaleur, elle tiennent vraiment bien chaud ?

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans
luisandre a écrit:
Bonsoir,

Bon, je ne sais pas si je suis veinard ou que les gars de Fischer ont les mêmes mollets que moi mais après avoir acheté et maintenant essayé les BCX675, pour moi les deux languettes de velcros s'adaptent parfaitement !
Concernant la chaussure proprement dite et après les avoir essayé sur le terrain, c'est confortable et très souple donc attention au contrôle notamment en descente, la partie "gros orteil" est elle aussi très souple et du coup cette partie du pied est plus sollicitée qu'avec des chaussures plus dures, j'espère que sur des longues sorties qui se succèdent plusieurs jours les gros orteils s'habituent à cet effort (sur les chutes "par dessus les skis", cela pourrait presque devenir gênant), voilà donc dans l'immédiat, il va falloir maintenant voir avec plus de pratique.

Luisandre

Les velcros des FISCHER bcx 675 : suite !!

J’ai testé à deux reprises ces chaussures depuis leur achat,( sans avoir bricolés comme je comptais le faire, faute de temps) les velcros :

Habituellement quand je skie sur plusieurs jours, j’utilise les surbottes TERRAGAITERS Extrémities ( catalogue expé ) par dessus mes chaussures norme 75.

Ici , je ne les ai pas utilisées volontairement lors de ces deux sorties, pour avoir une petite idée de l’imperméabilité des FISCHER bcx 675 :

J’ai finalement réussi à fermer les velcros, en comprimant au maximum de la main gauche la languette de cheville avant de tirer à fond sur les attaches à velcros pour fermer
( je me demande si la longueur de ces languettes ne serait pas variable selon les pointures, ou
selon la personne qui fabrique, à voir les réactions différentes dans ce forum ) :

Premier test le 18/12 dans 45 cm de poudreuse immaculée en sous bois ( chaussures enfouies sous la neige ), mais pas d’essai de virage télémark ou d’un ersatz de virage plutôt ..dans mon cas car chemins forestiers dans les bois de PESSADE, peu de pentes ) :
excellente impression de stabilité, j’ai été fortement surprise de voir que les velcros ne bougeaient pas !!
Après une journée entière de vagabondage dans cette neige, aucun point de compression, chaleur des chaussures difficile à apprécier, il ne faisait pas froid .
Une fois les chaussures enlevées, en passant la main à l’intérieur, sensation d’humidité modérée sur l’avant pied.

Deuxième test le 23/12 : conditions de neige très différentes après le redoux : neige transformée, chemins bien visités, traces diverses dures et irrégulières de raquettes et de piétons, je décide d’emporter les raquettes TUBBS altitude 21, un modèle léger d’il y a qq années, convenant parfaitement aux chaussures en norme 75.
J’avais cette fois ci dans les chaussures : sous chaussettes fines en synthétique>sacs plastiques à salade CARREFOUR > chaussettes bouclettes moyenne épaisseur :
Très vite je m’aperçois que les chemins sont très difficiles à skier, donc je mets les skis sur le sac et je passe en sous bois avec les raquettes , où la neige était restée douce .
L’excellente tenue de la cheville de ces chaussures se confirme , alors que j’évoluais dans des sous bois difficiles avec des dévers ,des pentes proches d’un ruisseau et des arbres abattus à enjamber .
Le soir en retirant la chaussure, la sensation d’humidité en mettant la main à l’intérieur était identique à la sortie précédente ( c’est à dire sans sac plastique )

En conclusion, pour moi, par rapport à mes vieilles GARMONT cuir plutôt fatiguées :
- meilleure tenue de cheville (si les velcros continuent de tenir comme cela, c’est bien, à voir )
- sensation de légèreté accrue .
- en ce qui concerne la chaleur et l’imperméabilité , je suis peu concernée par ces deux critères puisque avec les surbottes ces deux items sont résolus ( en plus je peux déchausser et aller et venir dans une neige profonde sans arrière pensée ).
- Restent à apprécier effectivement : la solidité dans des grosses chutes, et le vieillissement de ces chaussures.
les PHOTOS des raquettes TUBBS 21 altitude et des chaussures FISCHER bcx 675 suivent :



Modifié il y a 11 ans
ltor a écrit:
Je viens de remettre les pieds en magasin dans des Fischer BCX6 (NNN), ou plutôt deux paires de pieds et nous avons fait le même constat : soit nous sommes mal faits tous les deux (c'est fort possible) soit le second velcro (le plus haut) est mal dimensionné et ne se referme que sur une faible longueur (constat également du vendeur) et pourrait se défaire.
L'Alpina 1550 par exemple ne comporte pas de partie non "scratchable" et le serrage peut donc être davantage modulé même si le maintien n'est pas comparable entre les deux…
Enfin la BCX6 me semble moins convenir aux pieds étroits qui sont un peu trop à l'aise sur les côtés…

Les velcros des FISCHER bcx 675 : une solution pour ceux qui ne veulent pas coudre :

Retour au rayon électricité d’une grande surface suite à une erreur de choix d’ampoule , je découvre encore fortuitement :

Les bracelets velcros LEGRAND ( CARREFOUR ) sont un petit poil moins larges que les velcros d’origine sur la chaussure, mais très solides, ils prolongent efficacement les attaches trop courtes pour certains.
Il suffit de les positionner sur ceux préexistants ( pas de souci au froid, le velcro tient fort )

Les fixe-cables DEBFLEX GRIPSTER ( LEROY MERLIN ) peuvent se découper à la taille voulue pour compléter la partie velcro « douce » un peu courte sur la languette elle même, la colle d’origine sera peut être à renforcer en cas de grand froid .

J’ai essayé hier soir les deux solutions couplées, cela me paraît tout à fait correct, la tenue de cheville est très bonne et solide, je crois que je ne ferai pas de couture cette fois !

Je confirme que la partie la plus fragile de la chaussure pourrait bien être celle qui recouvre
l’ongle du gros orteil, elle semble un peu mince ; personnellement je troue assez rapidement cette zone sur les trainings, ce qui fait que je n’utilise plus que des chaussures de trail avec un pare pierre étendu devant les orteils .

à suivre…
Modifié il y a 11 ans
Je propose à tous ceux qui utilisent ce modèle de faire part de vos impressions. Je vais compulser les informations et faire un "article-test" matériel. Si vous avez des photos, je suis preneur !
Merci
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans