En
randonnée, il faut privilégier les objets
susceptibles de remplir au minimum
deux fonctions différentes .

Cette
housse en comporte beaucoup plus , nous en reparlerons plus
loin.

Le
principe :  photo 1


isoler
la thermos ( ou une bouteille plastique
éventuellement  ) en l’enroulant
dans un rectangle de matelas mousse, fermement maintenu par un cylindre
de
tissu léger  : la housse cylindrique est
déposée verticalement dans le sac
à dos, donc la largeur du matelas se retrouve sur la hauteur
du sac à dos.


Le
matériel nécessaire : 
photo 2



un morceau de
matelas mousse, si possible aluminisé sur une face
du tissu fin
résistant, genre polyester, toile de spi ou autre 
 un peu
de cordonnet , fil , épingle à nourrice pour
passer le cordon
un tanka (
facultatif )

La prise
des mesures  :



La largeur
du morceau peut correspondre à celle du matelas mousse ( en
général 50 cm ) si votre sac à dos
présente une hauteur suffisante (ou si vous
décidez de laisser la thermos dans une pulka );
sinon il faudra retailler légèrement la largeur
du matelas pour que la housse tienne verticalement dans votre sac
à dos.
 La longueur
du morceau de matelas est à déterminer par
chacun ; personnellement le mien fait 85 cm de long, deux
passages autour de la thermos conviennent bien.
 Enrouler
le morceau de matelas autour de la thermos , faire tenir avec un
élastique pour prendre les mesures de la housse à
faire : on peut dessiner un cercle autour du fond 
tenu verticalement sur un carton pour faire une sorte de patron
du fond de la housse.

Les
découpes :



Découper
un rond en matelas mousse pour le fond (
facultatif)
Découper
le même rond en tissu fin pour la housse
elle-même ( rajouter la valeur des coutures )
Mesurer
la circonférence de ce cercle, ajouter quelques cm
pour la couture, on obtient la largeur du rectangle qui formera le
corps de la housse
La
longueur du rectangle qui formera le cylindre de tissu sera
nettement supérieure à la largeur du matelas
mousse, pour l’ourlet du haut  dans lequel passe le
cordonnet de serrage.

Les
coutures  :



commencer par l’ourlet
du haut de la housse dans lequel on passera le cordonnet de
serrage  à l’aide de
l’épingle à nourrice, puis coudre la
largeur du rectangle sur la circonférence du cercle (petits
plis), enfin terminer par la couture de la hauteur de la housse
(longueur du rectangle de tissu ).Il est prudent de doubler les
coutures ou d’utiliser un triple point sur la machine
à coudre .
fixer le
tanka sur les deux brins du cordon , faire un nœud
sur les brins libres,
déposer
le rond de mousse au fond, le matelas
roulé coté alu vers
l’intérieur,et enfin la thermos : la
housse est finie photos 3 et 4

 Les autres fonctions
de
la housse :

Une
fois la housse confectionnée, la thermos mise au fond, il
reste de la place en
hauteur  pour mettre des vivres de courses ( ou tout autre
objet ) sur le
dessus de la thermos  photo
5

Cette
housse isolante pour thermos , très facile
à confectionner et bon marché, peut
donc remplir d’autres fonctions, selon les
circonstances de la
randonnée :


  Container
à vivres de courses (la partie au dessus de la thermos )
  Coussin
isolant du sol pour les pauses
  Matelas
de secours pour bivouac improvisé
 
Parevent pouur réchaud
  Complément
d’isolation pour les jambes si l’on dispose
d’un matelas court de 120 cm
 
Complément d’isolation pour le thorax si
l’on a déjà un matelas long ( il peut
être mis à l’intérieur du sac
de couchage )

Les
autres. fonctions dépendront de votre imagination…


Modifié il y a 12 ans