N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

LA chaussure de SRN dont vous rêvez

il doit s'agir des "D racer", peut être un poil haute,
aussi la sangle à cliquet du haut et le velcro sont-ils exagérer, un seul des 2 doit pouvoir suffir.
talon libre skie avec elles je crois
bien preneur de retours d'utilisateur, je ne m'inquiete pas de leur qualités en descente, en revanche, qu'en est-il du déroulé ?

crispi doit encore avoir le patron de ces godillots au fond d'un placard, ce qui pourrait permettre de relancer la production sans passer entre autres par la case Recherche et Développement,
Modifié il y a 5 ans
j'aurais pu mettre l'origine des photos (de mémoire)

>la photo du haut, c'était une vente sur le forum, mais je n'ai pas pu la retrouver
>la photo du bas (chaussure + fixation + ski), je crois qu'elle provient de Talon libre, qui pourra confirmer s'il passe dans les parages…à moins qu'il ne craigne que ses pompes chéries soient temporairement réquisitionnées au profit de la recherche !!!
Modifié il y a 5 ans
Les photos viennent de cette vente sur le forum:
vend chaussures crispi
Modifié il y a 5 ans
Crispi D Super

Le chaînon manquant entre la Svartisen et la T4…

Je skie avec les Svartisen, les D Super et les T4.

La T4 est à mon avis trop raide pour du SRN sur un terrain peu accidentée, pas assez de déroulé de pied.

La Svartisen est géniale sur le plat et sur un terrain jurassien. En descente, il faut de l'expérience pour passer partout. Les 3 pins hardwire me paraissent en être le complément indispensable. Mes 3 pins simples ont été la cause de beaux plongeons dans la neige quand les conditions sont délicates.

La D-Super est plus lourde, je ne me sers pas du spoiler amovible mais très efficace en descente et souple à la marche. Polyvalente, increvable et réparable. Il faudra que je mette un chausson thermo pour l'alléger.

Pour juger chaque modèle en une courte phrase

Svartisen, légère et idéale pour une longue traversée. Fabuleuse dans le Jura, pourrait être plus confortable (bouclerie à revoir).

D-Super, si je n'en n'avais qu'une pour tout faire, ce serait celle-là. Le Land-Rover ou Toyata BJ du SRN.

T4, une chaussure de telemark, intéressante pour celui ou celle qui a besoin d'être rassuré en descente.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
un grand merci à toi talon libre
rien ne vaut l'expérience

peux tu également nous donner ton point de vue sur l'intérêt ou le manque d'intérêt d'un chausson interne, et le choix des matériaux (même si tu nous a déjà donné quelques éléments de réponse)

thermoformable et léger ?
feutre de laine et renforts (semelle, points de frottement talon et malléoles, …smile
cuir


que penses-tu également des renforts "composites" en carbone et autres, qui permettrait d'alléger les bestiasses en rigidifiant uniquement les zones jugées nécessaires.

quid du vieillissement des parties "composites" ?




Modifié il y a 5 ans
Venu au SRN après plus de 35 ans de SRA, car évoluant désormais davantage dans un milieu montagnard de type nordique qu'alpin, je suis tenté de proposer une synthèse des deux. Se déplacer en terrain enneigé suppose de rencontrer tous types de neige, de la poudreuse froide à la glace vitrée, voire… pas de neige du tout.

La spécialisation du matériel et la segmentation des activités a fait oublier que ce que certains recherchent avant tout c'est la polyvalence. Les chaussures d'alpinisme d'été (voire toutes saisons selon les massifs) ont fini par trouver un compromis acceptable. Ainsi je suis parfaitement à l'aise toute l'année dans les Pyrénées avec des Sportiva Trango : de la rando estivale aux parois en V sup. j'apprécie leur maintien, leur robustesse, leur légèreté, leur adhérence, la possibilité d'ajuster des crampons semi-automatiques, de les fixer sur des raquettes à plaque, la répartition rigidité-souplesse, etc. tout ça avec des matériaux synthétiques performants et à un coût raisonnable.

Je continue de rêver d'un attelage skis de rando légers et tous terrains / fixations légères / chaussures d'alpi "à tout faire", autorisant toutes les techniques de montée et de descente (TM, conversion, chasse-neige, stem, etc.) avec une sécurité suffisante (fiabilité du matériel, sauvegarde de l'intégrité physique de celui qui l'emploie…smile.

Le poids des SRA actuels rivalise avec nos équipements SRN, ce sont les coques de SRA qui nous assimilent à des cosmonautes et nous contraignent à une technique standardisée. J'ai longtemps utilisé des chaussures d'alpinisme sur des fixations qui les acceptaient (Petzl et Silvretta 404) mais plus personne ne fabrique des systèmes de fix à plaques légères (Emery a abandonné son modèle Raid dans les années 80), on pourrait envisager une évolution des X-Trace restant compatibles avec des bottes de neige et avec des chaussures d'alpi modernes, selon le terrain ?

Vous comprenez que je ne suis pas un fan de la norme 75, ne me voyant pas chausser des crampons sur des becs de canard. Le cousu norvégien, à l'heure de l'impression 3D, boarf… Le cuir, je m'y remettrai quand je serai vêtu de "pauvres bêtes" ;+)

Bref, le problème de la chaussure idéale, c'est aussi le problème de la fixation idéale sur le moyen de déplacement idéal. Il reste de la place pour l'innovation.

Sur l'eau j'ai depuis longtemps trouvé le kayak de randonnée polyvalent (typé mer, mais pas spécialisé au point de m'interdire les lacs ou les rivières paisibles). En l'air j'ai utilisé différents parapentes, tous raisonnables et "tout-terrains" (faciles à transporter, tolérants aux erreurs). Je continue à fréquenter avec bonheur la montagne en hiver à pieds, en raquettes, en SRN (NNN-Bc) et en SRA, mais je suis mûr pour essayer la synthèse que j'appelle de mes voeux : le "ski de neige" ! Bonnes cogitations à tous.
Modifié il y a 5 ans
resclause a écrit :
Vous comprenez que je ne suis pas un fan de la norme 75, ne me voyant pas chausser des crampons sur des becs de canard. Le cousu norvégien, à l'heure de l'impression 3D, boarf… Le cuir, je m'y remettrai quand je serai vêtu de "pauvres bêtes" ;+)

Je suis assez d'accord, je n'aime pas le "duckbill" malgré mon pseudo (qui n'a rien a voir) Il m'a trop fait galérer en hors piste sur ski de fond.

J'envisage de changer mon matériel (fix + chaussures Xavd) mais je ne sais vraiment pas quoi choisir
JMC
Modifié il y a 5 ans
belle réflexion
il se peut que la solution ne soit pas dans la norme 75, mais pour le moment, c'est la moins pire en srn
j'avais évoqué la possibilité de skier en tlt avec une chaussure adaptée type scarpa f1 ou f3
le système en snowboard et raquette en step in montre une voie
et les tlt ont désormais énormément de recul
je réédite la question de l'époque, qui a déjà essayé cette combinaison
une fix hors de pris, ajoute aux "tétons" avants deux taquets qui viennent coincer plus en arrière, permettant d'utiliser la flexion de la godasse
je pense que si l'on peut se passer du duckbill et que l'on se rapproche de l'avant d'une chaussure classique (non plate comme les n75, c'est à dire avec une semelle sous l'avant pied en arrondi, permettant un déroulé classiqe, alors on pourra imaginer une chaussure ultra polyvalente avec uniquement deux ou 4 inserts.

on pourrait alors rêver comme resclause et beaucoup d'entre nous, avoir une chaussure avec laquelle on pourrait aller acheter le pain, faire du vélo, skier, chausser les raquettes, les crampons. Avec la possibilité de libérer ou non le talon comme sur les tlt

à mon avis, si les fabricants cernent bien la question, la révolution n'est pas loin

sinon, on se contentera d'une cuir en cousu norvégien bouclée doublée que l'on skiera avec plaisir quelques années avant qu'un autre modèle nous fasse plus rêver ou vienne chambouler tout un univers.

Modifié il y a 5 ans
grandsteak a écrit :
il se peut que la solution ne soit pas dans la norme 75,

C'est effectivement tout a fait possible , mais dans ce cas, la meilleure chaussure de SRN demeurera exactement comme on en a défini les caractéristiques essentielles :
Un très bon déroulé du pied
Un bon cuir à l'ancienne avec semelles vibram
Un cousu norvégien
Une très bonne rigidité latérale garantissant un maintien optimum de la cheville et donc un guidage parfait de l'avant du pied
Une boucle au coup de pied pour ameliorer encore la rigidité latérale
Eventuellement une boucle sur le haut .
Simplement, dans ce cas elle n'aura pas de duckbill et on l'utilisera avec des Xtrace
Modifié il y a 5 ans
Merci Grandsteak, ravi que mes années de ski sous toutes ses formes puissent être utiles.

Je vais prendre le temps de réfléchir à ma réponse et à tenir compte aussi des arguments et observations de resclause.

Sinon, sur la norme 75 et ses défauts sur terrain alpin, voici un vieux texte : :-D Telemark duckbill

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans