LA chaussure de SRN dont vous rêvez

grandsteak a écrit :
pour en revenir au programme de chaussure rêvée :

1. norme 75 en cousu norvégien
2. cuir majoritaire
3. chausson intérieur
4. sangle à cliquet uniquement sur le coup de pied
5. un poids mesuré, grâce à un cuir peut être moins épais que les 2.8mm annoncé par andrew sur son site,
6. objectif : déroulé correct et un contrôle de la torsion
7. guêtre intégrée (je sais qu'il y en a beaucoup qui s'en passe, mais je trouve qu'au bivouac, pouvoir se relever en slibard , en enfilant uniquement les godasses et en remontant les guêtres, ça me plaît bien)
8. membrane imper respi : pas forcément
9. couleur rose (non, mais je n'aime pas trop le rouge ferrari, ça ne colle pas avec la pratique SRN, le noir ira très bien).

dans l'esprit du titre du fil, et s'y retrouver, je vous propose de traiter l'ensemble et l'ordre des points.

je me permets de donner mon avis sur "le cahier des charges Grandsteak", et par là même de vous poser quelques questions …

1. OK
2. OK

3. question : il me semble que l'utilité d'un chausson se situe lors des bivouacs.
Un chausson apporte-t-il un confort de marche qu'on ne trouve pas dans une chaussure en cuir qui n'en a pas ?
Un chausson n'est-il pas trop chaud pour des randonnées en France ?
j'attends vos réponses pour me prononcer, ne skiant qu'en France, et ne bivouaquant pas sur de longues durées (voir pas du tout)

4. question : je viens de détailler sur écran les modèles 75mm de Crispi, Fischer et Rossignol, et tous ont deux boucles.
Je ne possède pas de chaussures à boucles, mais Talon Libre voit chez Alicot en page 1 un modèle à une seule boucle, Sancho dit ne pas serrer la boucle du haut, et Grandsteak se contente uniquement de la boucle du bas.
La boucle du haut pose-t-elle un problème, ou ne sert-elle à rien ?

5. un poids mesuré, oui, mais n'est-ce pas enlever de la rigidité à une chaussure que d'amincir le cuir ?

6. OK
7. par risque de surchauffe, personnellement je préfère des guêtres indépendantes, ou des guêtres amovibles de pantalon
8. idem
9. noir (…mais je prends quand même si rouge)

merci d'avance pour vos réponses aux points 3 et 4
Modifié il y a 5 ans
gaspard :
la bidouille consiste à percer la fibre, d'y riveter un bout de sangle, qui maintien un anneau en D, sur lequel est coincé la sangle à cliquet.

N75 :
point 3 : le chausson amovible, s'il est en laine feutrée, par exemple, n'amène pas spécialement de surchauffe, il faut de manière certaine qu'il soit respirant, pour jouer pleinement son rôle avec le cuir bien entretenu.
le confort peut également être à la clé

point 4 : la boucle du haut ne me gène pas, juste que je ne la serre rarement

point 5 amincir le cuir, et jouer sur la structure de la semelle intermédiaire (sans être spécialiste) pour augmenter la rigidité en torsion, semble envisageable

point 7 : je dois être un des rares à les apprécier ces guêtres intégrées, je m'inclinerai donc, si cela se confirme
Modifié il y a 5 ans
Pour redonner le sourire aux italiens, je "up" (ça ce dit comme ça ?) ce sujet !
Pas de nouveaux candidats pour des grolles avec lesquelles on joue du piano sur les skis avec ses arpions ?

Grandsteak, va faire un tour sur ta messagerie intra forum, je vais t'envoyer un message !
Modifié il y a 5 ans
grandsteak a écrit :
pour en revenir au programme de chaussure rêvée :

1. norme 75 en cousu norvégien
2. cuir majoritaire
3. chausson intérieur
4. sangle à cliquet uniquement sur le coup de pied
5. un poids mesuré, grâce à un cuir peut être moins épais que les 2.8mm annoncé par andrew sur son site,
6. objectif : déroulé correct et un contrôle de la torsion
7. guêtre intégrée (je sais qu'il y en a beaucoup qui s'en passe, mais je trouve qu'au bivouac, pouvoir se relever en slibard , en enfilant uniquement les godasses et en remontant les guêtres, ça me plaît bien)
8. membrane imper respi : pas forcément
9. couleur rose (non, mais je n'aime pas trop le rouge ferrari, ça ne colle pas avec la pratique SRN, le noir ira très bien).

dans l'esprit du titre du fil, et s'y retrouver, je vous propose de traiter l'ensemble et l'ordre des points.

Moi aussi ça m'interesse.
1. & 2. Ok
3. pas obligatoirement. Je fais plutot des excursions à la journée.
4. J'ai pas d'avis sur la question. J'ai actuellement des T4.
5. je ferai plutôt confiance à Andrew
6. surtout un bon déroulé
7. pas de guetre. Je prefere choisir moi meme.
8. pas de surchauffe
9. noir/marron/rouge par ordre de preference

Vincent
Modifié il y a 5 ans
Je parle de piano, et hop, on est trois !
Plus en phase avec le nordique, j'aurais pu faire allusion à l'accordéon !
Modifié il y a 5 ans
Je vous aurais volontiers suivi mais j'ai déjà une très belle paire de cuir.

Néanmoins, voici quelque pistes de réflexion :

1 : indispensable et réparable par tout bon cordonnier.
2: plus que majoritaire et épais
3:: en version thermo-formable le chausson est plus léger et la chaussure aussi. Une firme française en fabrique de très bons et fournit bon nombre de "chausseurs" italiens.
4. Sangle sur le cou de pied et un bon velcro large en haut.
5. Un cuir solide et épais… souple en flexion et rigide latéralement avec une tige arrière renforcée (plus rigide).
6. déjà abordé dans 5
7. guêtre intégrée : je n'en vois pas l'interêt (pardonne-moi grandsteack)
8. membrane, un plus.
9. Couleur dans le plus pur esprit Blackshoes (foie et jambes en coton : s'abstenir!)

Voilà, en bref, une Svartisen un peu plus lourde, plus confortable et faite pour être transmise à ses petits enfants… :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
je vais m'étendre / défendre mon souhait de voir une guêtre intégrée, en vous présentant ma difficulté à dégoter, au regard de la longueur de mes guiboles,un pantalon digne de ce nom, équipé de guêtres. Du coup, que les guêtres soient directement intégrées aux grolles est un plus pour moi.

Autre point positif à ces guêtres :
- utiles comme chaussures à tout faire dès lors que l'on traîne dans la neige, que l'on soit en Jeans, en velours, ou en pyjama, sans se tremper les chaussettes. Donc pas uniquement en bivouac.

Après, je pense à être un des rares à souhaiter ce genre de luxe sur les escarpins, du coup, le passage chez le cordonnier pourra résoudre mon souci.

Talon libre, j'ai quelques difficulté à considérer le renfort arrière. Quels avantages y trouves-tu, dans une pratique SRN, même typée descente.

Tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il pourrait s'agir d'une svartisen en cousu norvégien, avec un collier pas forcément articulé (car fragile dans le temps selon moi)

Modifié il y a 5 ans
Quand j'évoque un renfort arrière, il s'agit juste d'une double épaisseur de cuir pour le rendre légèrement plus rigide, puisqu'il n'y a pas de spoiler ou collier articulé sur une chaussure en cuir.

Cela ressemble simplement à ce que l'on trouve sur les cuir d'alpinisme.

Juste un moyen d'éviter à la tige de s'affaisser vers l'arrière., Pas un truc rigide paralysant qui n'a aucun interêt en SRN.

Pour info, je ne mets jamais le spoiler plastique supplémentaire de mes crispi cuir à 2 crochets.

Pour la guêtre, je comprend tes arguments… de mon côté, je ne me sers que la guêtre intégrée de mon pantalon.

Bon ski à toi :-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
merci pour ce retour talon libre

en réfléchissant (trop ?) à ce sujet, me vient l'idée d'imaginer une norme type tlt en srn, comme cela semble déjà vouloir se dessiner en rando télémark

le vieux camp… vend d'ailleurs au catalogue de cet hiver l'étrier avant de tlt, une plaque qui reprend la partie avant de la semelle, et une talonnière sans verrouillage, type cale de montée,
pas de cables, pas de ressorts

elles sont, j'imagine censées se marier avec des scarpa f1 et f3, et les godasses équipée pour une compinaison tnt / tlt

ce qui pourrait être intéressant avec ce genre de fix en srn : facilité de mise en place,
pas de débord avant / bec de cannard (moins de fragilisation)
meilleur déroulé,

avec un bloc semelle adapté, on doit pouvoir aller très loin avec

point probablement négatif : maintien et contrôle en descente.

qu'en disent les spécialistes ?
Modifié il y a 5 ans
talonlibre a écrit :
Quand j'évoque un renfort arrière, il s'agit juste d'une double épaisseur de cuir pour le rendre légèrement plus rigide, puisqu'il n'y a pas de spoiler ou collier articulé sur une chaussure en cuir.

Salut à toi, Talon Libre !
Le renfort arrière auquel tu fais allusion, est-ce la pièce cousue en surépaisseur à l'arrière des chaussures que tu as mis en photo page 1 ?
J'ai exactement le même sur mes deux paires de godillots.
Modifié il y a 5 ans