La pulka du futur: avec roues, avec pagaies, avec ailes?

La pulka du futur sera comment?

Avis aux as de la bricole sur skirandonnenordique.com: laissez un moment les chariots de côté, le trend est du côté de la pulka amphibie ou la pulka-kayak. Fonte de la banquise oblige.

Le kayak sur neige existait déjà (tapez "snow kayak" dans youtube si vous l'ignoriez ou ne l'aviez pas déjà testé derrière la maison…smile Maintenant place à la pulka sur l'eau. La pulka "navigable", j'entends. Les grosses pulkas pour grosses expés doivent déjà toutes flotter, sinon plus d'un explorateur ne serait pas revenu, mais de là à s'asseoir dedans et empoigner la pagaie…

J'étais au courant des récents développements d'un ami à l'école d'ingénieurs de Neuchâtel (c'est aux pied du Jura, ça va bien pour les tests…smile. Développement d'une pulka-kayak avec Nicolas Dubreuil (cf sikumut.com). Je ne dispose hélas pas de suffisamment d'infos, photos et vidéos pour vous en faire un billet ici.

Par contre je viens de revoir les photos de Borge Ousland himself lors de son expé 2003 avec Thomas Ulrich, traversée de la calotte glaciaire en Patagonie du Sud. On les voit naviguer sur l'eau, traverser les pierriers, skier sur la neige, voler en kite, grimper en crampons, franchir des gouffres, tout ça avec le matos qui les suit partout, du début à la fin dans la même coque si je ne m'abuse. BIG BORGE! Ca inspire, ça donne des idées de raids d'une autre dimension! Des raids qui commencent plus tôt avant la neige et finissent plus tard après la neige…

Appréciez vous-mêmes: Album Southern Patagonian Icecap

Ca démange? A vos crayons, chalumeaux et fibre de verre!
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 10 ans
J'aimerais bien commencer par ça :

ICI : Acapulka Borge Classic 240

il y a de la place, ça flotte, on peut monter dessus avec des rames, et en collant des frites sur les côtés on évite le retournement (parce que bon, une quille de bateau sur une pulka, ça le fait moins sur la glace).
Après, plusieurs possibilités : soit faire le fond en inox épais et se passer de roues (très beau les étincelles la nuit, mais c'est lourd l'inox) ; soit mettre un train d'atterrissage pour les parties sans neige (mécanique, hydraulique, je vous laisse le choix) ; soit, euh, prendre un chariot ! :-D

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Gagné! (j'avais parié avec moi-même que Chris serait le premier à dégainer…smile

Pour éviter le retournement: le multicoque. Borge encore :


Source: A way to cross a larger open lead

J'ai essayé de retrouver sur le forum la vidéo de la pulka avec couvercle et toile de tente pour s'y glisser le soir…
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 10 ans
Christophe a écrit:
en collant des frites sur les côtés on évite le retournement (parce que bon, une quille de bateau sur une pulka, ça le fait moins sur la glace).

Tiens, cette histoire de frites me fait penser à ALMAR à qui j'avais suggéré leur effet de flotteur au cas où la glace des lacs au printemps aurait cédé :

http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?start=30&topic_id=509&viewmode=flat&order=ASC

Au fait ALMAR … tu devais distiller cet été les photos de ta semaine d'avril , des commentaires et des réponses à nos questions ?? ;-) ;-)
Modifié il y a 10 ans
lynx18 a écrit:
Au fait ALMAR … tu devais distiller cet été les photos de ta semaine d'avril , des commentaires et des réponses à nos questions ?? ;-) ;-)

Ben si, c'est ici !

Mais mince je n'avais pas pensé à tracter un kayak dans la neige !
Et puis c'est malin de nous titiller avec les pulkas en plein été :-)

Marc, en cliquant sur le lien, tu trouveras le post sur la pulka-tente-couvercle.

@++
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
ok Régis , j'avais vu le petit reportage,qui m'avais laissée un peu sur ma faim : j'espérais que des photos + détaillées suivraient : ses araignées en chambre à air, des photos concernant son système d'attaches de timons et des timons eux même etc..

J'ai déjà tracté il y a longtemps un fond de kayak bricolé en pulka par les anciens du ski club de DIJON , attaché sur une ceinture large et rigide en cuir…vraiment pas terrible pour la glisse et pour le dos ,dommage que je n'aie pas de photos
:-( :-(
Modifié il y a 10 ans
Marc a écrit:
Gagné! (j'avais parié avec moi-même que Chris serait le premier à dégainer…smile
J'ai quand même attendu 1 heure avant de répondre! :-D

Bon pour la bi-pulka, c'est vrai que ça m'a tenté quand j'ai vu (lu plutôt) que c'était la solution utilisé par Borge OUSLAND et Mike HORN pour leur Pôle Nord de nuit.
Jusqu'à la page où ils abandonnent chacun leur deuxième pulka !
Le petit modèle "Borge OUSLAND" est déjà à 1200 € HT, mais pour le gros il y a marqué "CONTACT" dans la case prix. C'est rarement bon comme nouvelle ça. :roll:

Pour les voiles (quand je promènerais sur du plat), j'ai des potes qui font des voiles de kitesurf, ça devrait aller.
Faut étudier le "train de roulage" (oui parce que "train d'atterrissage" sur une pulka, signifie qu'il y a eu VOL juste un peu avant. Et une pulka qui vole, faut se poser des questions avant de se la prendre dans la tronche).

lynx18 a écrit:
Tiens, cette histoire de frites me fait penser à ALMAR à qui j'avais suggéré leur effet de flotteur au cas où la glace des lacs au printemps aurait cédé
C'est en repensant à cette histoire que j'ai ressorti les frites ! :-D


Quant à la pulka tente de camping-garde manger-armoire à linge-salle de bain, je reste un peu sceptique (comme dirait …smile.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Le multicoque: on est pas obligé de promener 2 pulkas chacun, on peut faire équipe et pagayer dans l'esprit "rafting"!

La pulka-camping: sous la forme proposée c'est pas top, non. Engin monté assez haut sur deux skis étroits, c'est pas pratique dans la haute neige. Ca me fait penser aux tests comparatifs Pulka baby - Chariot sur skis. Mais ça valait de mentionner l'idée dans la rubrique des Geo Trouvetou du tuning pulka et autres Tournesols en herbe…

La deuxième pulka abandonnée en route: je suis pas très pour. C'est la première question qu'on se pose quand on les voit quitter l'hélico russe en plein blizzard avec deux immenses pulkas chacun: ils vont aller jusqu'où comme ça? Et rentrer de la même manière? Mais bon qu'est-ce qu'on fait pas quand on peut appeler un gros hélico à la rescousse quand on veut, question de moyens.

Borge et Thomas avaient aussi plusieurs kayaks au départ, d'après certaines photos. Elles sont récupérées ensuite? Ca ne se dit pas mais il y a beaucoup de pulkas abandonnées en rase toundra à la fin d'une expé, un peu comme les bonbonnes de gaz aux derniers camps de base de l'Himalaya…

Le calcul est vite fait: le reste du matos à porter, le reste du temps à dispo, le reste de neige. On ne va pas se démolir ni se ralentir à tirer une coque dans les cailloux. Surtout si à la fin elle est détruite, qu'on peut ni la rendre ni la vendre ni la garder. On finit par charger le reste sur le dos et rentrer. Sauf si on est un Frozen Five, là on charge tout sur le dos, pulka comprise, trop fort (photo frozenfive.org):
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 10 ans
Et bine ils auraient du venir sur le site avant.
Ils auraient vu qu'on avait des solutions de portage de pulka (les chariots) qui étaient bien utiles et pratiques ! :-D

Quant à porter la pulka sur le dos, je m'autorise certaines libertés côté dos, mais pas celle-là. :roll:

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Sorry, je vais un peu chier dans la colle (je peux, je viens d'apprendre que j'ai une hernie discale, exit mon voyage-vélo dans les Dolomites, et quand je vois la photo que tu as mise dans ce post, ouille…! :-o )

La deuxième pulka abandonnée en route: je suis pas très pour. … Ca ne se dit pas mais il y a beaucoup de pulkas abandonnées en rase toundra à la fin d'une expé, un peu comme les bonbonnes de gaz aux derniers camps de base de l'Himalaya…

C'est sûr. Mais que dire aussi du CO2 (et autre saloperies) pulvérisé par les réacteurs des avions que VOUS/NOUS empruntez/empruntons pour nos expéditions "écologiques" ? (écologiques à grand renfort d'hélicos, laisse-moi rire) Les bateaux et les trains un peu moins sans doute, n'empêche. Soit, les deux comportements sont à blâmer, tout le monde est bien d'accord (mais ne fait rien), surtout après s'être repenti et ému à la vision du film "Home" (ce qui qui n'a pas empêché la plupart des gens qui ont vu le film de partir en vacances). Bon, sorry, j'aurais peut-être dû écrire ceci, ou alors dans une autre rubrique… si on veut (?), on poursuit cette (nième) polémique (stérile) au bon endroit…
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 10 ans