N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Présentez vos batons pour le SRN ...

réponse à la devinette : Les batons de pélerins se
trouvent …chez Emmaus , plus précisément à Sassenage (3smile
Pour moi c'est un consommable destiné à durer ce que ça durera donc monobrin en zicral 1m40 et pointe type "ski de
fond" pour la neige dure .
On peut casser sans regret , c'est pas très cher ! En plus
ça peut remplacer un brancard de pulka cassé .
Un bricolo que je fais c'est un prolongement de poignée
en liège ( plaque de liège autocollante à rouler sur
le baton )
C'est épatant le liège: ça sert a des tas de trucs, notamment rectifier des chaussures , et ça se travaille
très bien .
Modifié il y a 8 ans
J'utilise des bâtons de ski de fond de 150 cm, très utiles pour la propulsion et qui ne me gêne absolument pas à la descente même sur fortes pentes gelées (pistes bien noires ou pentes plus raides); associés, il est vrai à des skis de randonnée alpine étroits et légers.

Fartés à la montée, mes outils ont été plus efficaces que des skis dédiés à écailles d'une marque connue et fonctionne encore mieux à la descente. Avec des peaux, je grimpe aux murs… une solution efficace et finalement peu coûteuse car il s'agit de recyclage de matériel.

Je peut tout faire avec un seul équipement comme à l'époque de Sondre Norheim en Norvège.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
j'utilise également des bâtons type ski de fond et la longeur suivant la pratique.
Ce sont des Vandel noir qui ont 25 ans avec une dragonne normale (type biathlon comme l'on dit maintenant). J'ai essayé sur piste les dragonnes qu'il y a maintenant, mais je les trouve trop rigides, on ne peut plus prendre son bidon sans quitter les bâtons.

En rando de toute façon, ces nouvelles dragonnes n'iraient pas du tout, car en cas de chute le bâton reste au poignet. Et puis elles sont trop techniques pour ça.

Sinon, pour les tailles, on estime que sur piste, en nordique bien sûr, les bâtons de skating doivent faire environ 20 cm de moins que la taille (j'ai du 152)

En classique, environ 30 cm de moins que la taille (j'ai du 142)

Lorsque je fais de la randonnée, si la neige porte, je prend des skis de skate mais avec des bâtons de classique pour avoir un appui plus bas en descente et également pour faire moins travailler les épaules, surtout avec un sac.

En randonnée avec les skis de rando à écailles, je prends des bâtons qui font encore 5 cm de moins (135 pour moi). je me suis aperçu que ceux de classique en 140 étaient un poil trop long.

Voilà, mais chacun adapte selon ses sensations. C'est à l'expérience.
Modifié il y a 8 ans
La bonne taille pour un baton en SRN?
En ski de fond classique, on prend le creux de la salière comme référence, le petit creux au dessus de la clavicule.
En SRN dans un mètre de peuf, c'est sur que c'est trop grand, tu te retrouves avec les mains au dessus des oreilles si tu gardes les dragonnes.
Pour ma part, ou pour les clients, je distribue le baton au niveau du téton.
C'est à mi chemin entre la taille du baton d'alpin et celui du fond: un poil trop grand pour les descentes, un poil trop petit pour un finish au sprint d'une Vasipaulette en poussée simultanée.

Sinon c'est un détail, mais la poussée intervient quand la main à passée le buste, avant on tracte.
C'est important que le baton ne soit pas trop court, car ça aide bien de tirer dessus pour se hisser sur le dessus de la montagne.
Dans des déplacement en SRN, il est rare de pousser pour accroitre la propulsion, à moins vraiment de chercher à lacher les copains.
En revanche il n'est pas rare de pousser sur les batons pour s'équilibrer dans une conversion, ou pour sortir d'une mauvaise passe après un pas de recul.
C'est en montée avec une pulka aux fesses qu'on pousse le plus, pour éviter que la loi de la gravité ratrappe notre bivouac et nous avec.
Je suis tatillon, peut être même un peu con, mais il m'ont bien formaté à Prémanon dans le passage du BEES de ski de fond.
La formation est monstrueusement axée technique, c'est du fond pure et dure, peu adaptée pour répondre aux attentes de la clientèle qui ne cherche pas nécessairement à quérir l'or olympique.
Mais dans le contenu, en cogitant un peu, il y a pas mal de choses à adapter pour se faciliter la vie en SRN.
Il y a plein de petits détails, facile à mettre en oeuvre pour éviter de transpirer dans les ascensions, et gagner du plaisir dans le mode descente.
A l'occasion je tacherai de prendre quelques photos en situation pour partager quelques astuces.
Modifié il y a 8 ans
Message à 1h15 ! On dirait que les frasques de Lamy Chapuis et de ses supporters ont perturbé ton sommeil…

sancho a écrit :

Pour ma part, ou pour les clients, je distribue le baton au niveau du téton.

Itou. Je trouve qu'en dessous la capacité de propulsion des bras est vraiment amoindrie.

sancho a écrit :un poil trop grand pour les descentes

Pour la génuflexion tk, il m'arrive souvent de réduire mes téléscopiques (Leky 2 brins carbone) pour éviter d'être "emprunté" par des bâtons qui se trouvent alors surdimensionnés.


Au final, je suis adepte des téléscopiques (dont la fiabilité des verrous de certaines marques et modèles n'est plus à démontrer) pour plusieurs raisons.
Bien sûr, ces bâtons à verrous restent moins fiables que des bâtons qui n'en ont pas ! Toutefois, cet "inconvénient" est à mon sens compensé par :

- leur grande polyvalence du fait de leur hauteur modulable : ils s'adaptent aux différents types de skis (plat, dénivelé, traction pulka…smile ou à la hauteur et la nature de la neige;
- ils sont interchangeables entre skieurs de tailles différentes;
- ils permettent de régler et soutenir un tarp facilement et ce indépendamment des configurations du terrain;
- ils sont utilisables tout au long de l'année, notamment en montagne après l'approche et après les avoir repliés, on les sangle aisément sur le sac à dos.

Sans compter que les modèles carbone se réparent très bien, n'est-ce pas Ross…
Modifié il y a 8 ans
Je viens de changer les miens ce dimanche.
Un de mes quecha premiers prix a récemment un peu souffert au niveau de la dragonne. En tt cas bon rapport qualité/prix/durée smile
Je pensais reprendre les memes, mais en passant chez un petit revendeur, je tombe sur des TSL modele Charvin, monobrin.
Belle poignée haute multiposition, léger et livré avec 3 modeles de rondelles ( contrairement au site où ils disent n'en livré que 2): petite pour la piste, 8cm pour la poudre peu profonde et 12cm pour la grosse peuf.
49 euros.

http://www.tsloutdoor.com/fr/product/62/charvin
Modifié il y a 8 ans
J'utilise des Quechua Forclaz 300 depuis loin.
Je voyais pas l'intérêt d'investir dans des nouveaux bâtons alors qu'en changeant le disque du bas et en virant le petit pied en caoutchouc on passait de la version "route" à la version "neige".
Bon, il y a une fois ou l'un s'est replié en appuyant dessus très fort.
Mais c'est arrivé qu'une seule fois et au prix de vente actuel de ces modèles, je n'ai rien d'autres à leur reprocher.
Ils sont là : http://www.decathlon.fr/batons-materiel-forclaz-300-id_DUP11222_8088722.html

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 8 ans
Soit je suis polio, soit le mode citation bugg depuis chez moi. Mais c'est pas grave.

stef a écrit:
Sans compter que les modèles carbone se réparent très bien, n'est-ce pas Ross…

C'est vrai que le carbone se répare très bien, euhh! en tout cas ça se répare surtout très bien, quand on habite à deux pas de chez le Ross.

Sinon pour la taille à hauteur de téton, c'est me semble t-il un bon compromis montée descente, qui évite de trop jouer sur les règlages.
Avec des clients où pour moi, dans du terrain vallonné, de type montagnes russes, je ne me pose pas la question.

En revanche je rejoins l'avis de stef,si c'est pour attaquer plus de 500m de positif avant de redescendre d'une traite, ça peut valoir le coup de les monter au creux de la salière, pour les redescendre à hauteur d'un baton d'alpin
Modifié il y a 8 ans
Bonjour,

J'utilise depuis 5 ans des Leki 2 brins à blocage interne "supercross série HTS 5.5" avec rondelle plastique 9 cm non articulé et poignée liège + dragonne classique, pointe acier ronde. Aucune torsion ou pliure, diamètre plutôt large. Principaux défaut: pointe ronde usée et de toute façon pas adaptée au terrain glacé, le réglage auto-bloquant de la dragonne pas assez simple à ajuster quand on change de gants.

Adepte des bâtons réglables pour s'adapter à la situation, notamment hauteur de neige; indispensable pour ne pas se retrouver avec les épaules HS au bout 2H dans la profonde.
+ utilisable par plusieurs personnes

Vu récemment chez le Vieux des très beau Fischer spécial rando nordique "BCX vario light", 2 brins avec blocage externe, rondelle 10 cm articulée, point métal pointue, poignée liège et dragonne classique élargie sur l'arrière; m'ont juste paru un peu lourd. 59€

à+ 8-)
Modifié il y a 8 ans
Salut,

je suis pas un puriste et j'aime bien le confort (batons longs en monté, courts en descente).
La solution pour le srn pourrait être ça:
http://guidetti-rando.com/index.php?id=definature#produit

les miens ont 2 saison (enfin 1 saison et demie :-( ) et se sont avérés très pratiques. 140cm ça me suffit en montée.
En revanche le 3eme brin téléscopique standart est de trop, et surtout trop fin. Il a légèrement travaillé sa plasticité l'an dernier en foret de chartreuse, mais il est revenu en place et fonctionne toujours au poil.

Pierre
Modifié il y a 8 ans