problème semelle vibram

Salut,
Je me pose une question bête:
quelle es la conséquence de cette déchirure?
En gros, est-ce juste pour la jonction avec le pare-pierre, pour l'étanchéité… est-ce que ça a un rôle mécanique?

Bon évidemment ça fait rager sur des chaussures récentes, mais J'imagine que le seul soucis résultant c'est un risque pour l'étanchéité. Du coup un peu de néoprène ou de sika et c'est reparti…

Le soufflet de mes télémark a en parti rendu l’âme il y a quelques années, j'ai pris le trou en sandwitch néoprène+ scotch gris de chaque coté. il ne reste plus grand chose du scotch mais elles ne prennent toujours pas l'eau.
Modifié il y a 8 ans
ToneTroope a écrit :

quelle es la conséquence de cette déchirure?

C'est clairement mécanique : la fissure ne cesse de s'agrandir à l'effort et la semelle finit par se séparer du reste de la chaussure.
Modifié il y a 8 ans
Cela fait plaisir de voir que ton souci ait été résolu avec bonne volonté par Crispi.

Je comprends pourquoi les norvégiens aiment le cuir : durable, réparable…

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Merci JC ! Je suis d'ailleurs toujours en quête… ;-)
Modifié il y a 8 ans
le modèle a deux ans :
fissures en fin de premier hiver
sav - changement de bloc semelle
fissure en décembre dès la première sortie
le sav me propose une paire neuve que je ne mettrais pas, et continu avec mes premières, histoire de voir l'évolution de la chose
en le mettant une vingtaine de journées de ski cet hiver, le résultat est celui que vous connaissez

pour ma part, il s'agit d'une très grande pointure. ce qui serait intéressant de savoir, c'est si le problème existe aussi sur les petites pointures

pour tone : il me semble également qu'il s'agit d'une faiblesse mécanique, j'ai encollé à la résine epoxy les rescappées, que je n'essaierais plus qu'en sortie de courte durée

j'ose espérer que vibram a / va améliorer son bloc semelle, de manière a ce que je puisse réutiliser mes crispi, qui me plaisaient particulièrement.

en ce qui concerne la durablité des produits récents, je me pose également des questions

mes nouvelles alico (payées 70 euros port compris), n'est pas exempte de problèmes :
- une semelle était 3 mm plus épaisse que l'autre au niveau des 3 pin, ne rentrant pas dans les fix : rabotage en règle et le problème est balayé
-une bande de caoutchouc servant de pare-pierre se décolle après 3 sorties à l'endroit de la ride caractéristique des vieilles peaux : un coup de colle néoprène est l'affaire sera dans le sac.
il s'agit du modèle Teletour, mais exempt de sangle
http://www.alicosport.it/TELEMARK%20BOOT.htm

Modifié il y a 8 ans
Je ne connais pas les fixations que tu utilises, mais plus généralement, le câble ne serait-il pas indispensable pour les plus grandes pointures, afin de ménager l'avant des chaussures ?
Et inversement, le câble présente-il un réel intérêt pour les petites pointures ?
Modifié il y a 8 ans
Pour connaître particulièrement bien le dossier et en avoir discuté avec les fabricants, c’est le bloc semelle fourni pas Vibram qui a pu poser problème. En gros c’est un problème mécanique lié à l’épaisseur des matériaux qui ne résistait pas aux forces de traction.

Ce qu’il faut savoir :
- Vibram approvisionne tous les fabricants : Fischer, Crispi, Rossignol, Alico, Scarpa, Feu Garmont
- Le souci est limité à un petit nombre d’exemplaires. On peut rencontrer ce problème sur une petite partie d’une production. Production concentrée sur 1 approvisionnement de semelles. Donc pas reproduisible d’une année sur l’autre.
- Dès qu’un problème survient les fabricants se retournent auprès de leurs fournisseurs, en l’occurrence ici chez Vibram.

Les chaussures sont garanties 1 an, il ne faut donc pas hésiter à en parler à votre magasin. Les SAV des marques sont réactives et si les produits sont sous le coup de la garantie, vous n’aurez pas de problème pour une réparation, un échange.

En ce qui concerne la solidité des chaussures : elle n’est pas liée à une époque. Elle est liée à la qualité des matériaux. Si on prend les cas de Crispi :
Cela fait 25 ans qu’ils fabriquent les mêmes chaussures avec du cuir et des semelles en Vibram. Ce qui évolue c’est l’ajout de matériaux moderne pour un meilleur maintien des pieds.

Je pense qu’on ne peut pas comparer une production européenne « made in Crispi, Alico, Andrews » et une production asiatique « Rossignol, Fischer, Salomon, Alpina ». Ce ne sont ni les mêmes matériaux, ni les même process de fabrication. Mais dans tous les cas, je constate que les SAV sont au rendez-vous et que les dysfonctionnements sont pris en compte.

Pour info, j’utilise des Crispi depuis 2 saisons (en 47) et je n’ai pas eu de problème.

N_75 a écrit :
Mais à vous lire, j'ai comme le sentiment que c'est seulement une saison, et maintenant plus personne ne te connais plus et tu te démerdes avec ta merde !
La garantie porte toujours sur une année. Ceci étant "en général", tu dois pouvoir avoir un échange avec ton magasin (encore plus vrai dans le mileu de la randonnée nordique).
A priori, sur ce coup Grandsteak a fait jouer la garantie…

N_75 a écrit :
Bref, pour nous gaver de pages internet quand c'est tout neuf, là y'a du monde. Mais quant à l'usure sur du plus long terme, là c'est à nous de creuser !

Je te trouve pas très juste dans tes propos. Parce que ce n'est pas les fabricants de SRN qui viennent te draguer sur internet. Ils sont comme toi, ils préfèrent vivre caché pour vivre heureux :-)

Si tu relis les dires de Stef et de Grandsteak, les marques ont fait le job.

N_75 a écrit :
Ceci dit, j'ai comme bien peur qu'une paire de godasses à, allé, la saison prochaine 250 boules, ce soit devenu du consommable au même titre que des pneus !
Je vous en prie, rassurez-moi !
Pas plus pas moins qu'avant. Mais ça reste une paire de chaussures qui doit faire plusieurs sorties. Après reste à savoir combien : cela dépend de la fréquence et de l'usage…
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
N_75 a écrit :
Je ne connais pas les fixations que tu utilises, mais plus généralement, le câble ne serait-il pas indispensable pour les plus grandes pointures, afin de ménager l'avant des chaussures ?
Et inversement, le câble présente-il un réel intérêt pour les petites pointures ?

Tout à fait d'accord, je crois que dans tout les cas, les fixations soulagent les chaussures et les fixations (en plus d'améliorer le contrôle et le maintien)

Mais dans le cas du syndrôme présenté, cela n'aurait que fait retarder la maladie. Et le diagnostic n'est pas lié à la pointure, puisque c'est arrivé aussi bien à du 39 qu'à du 47.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
N75 : je comprends qu'on puisse avoir les boules , mais je
suis sur que tu penses comme moi que pour faire fortune, il y a de meilleurs choix que de se lançer dans la fabrication ou la vente de matériel de SRN !
Si on fait le bilan , c'est tout de même très positif et ça relativise les loupés .
Ton observation sur la nécessité des cables selon la pointure du bonhomme est tout a fait juste : si on compare
les contraintes mécaniques exerçées sur un ski par un petit
38 chaussant une citoyenne de 50 kgs toute habillée avec les contraintes d'un 47 chaussant un gaillard de 85 kgs ….C'est plus le même monde !
Modifié il y a 8 ans
(je ne connais toujours pas le modèle de chaussures, mais si c'est du Crsipi, c'est quand même du haut de gamme donc…smile
Une paire de chaussures à 240 € qui ne finit pas une saison, à raison de 2 sorties/semaines pendant 4 mois (ce que j'ai écris), désolé ,mais j'appelle çà du consommable. Après chacun pose le curseur où bon lui semble !

Et si j'ai tout compris : pendant 1 an, une garantie intervient (comme tout produit il me semble)…
on lui refile / répare la même daude…
et au bout d'un an après la date d'achat, et bé il a pêché la daube !
parce qu'entre temps le problème n'a pas été résolu, et que le fabricant s'entête à fourguer ses merdes au lieu de tourner cette mauvaise page et de lui refiler un modèle éprouvé.
Et bien d'accord que ce puisse être un problème de sous-traitant.

Mais me semble que vous avez l'air de trouver cela normal ? et ce au rythme mentionné ci-dessus, un usage qui ne me semble quand même pas intensif pour ce matériel.
Et j'ai comme l'impression qu'il n'y a pas que Grandsteak qu'on ai mis dans la panade !

Ceci dit, ce type de problème se rencontre de partout.

Et je rajoute que je suis bien placé pour savoir que l'erreur existe, qu'il ne faut rien faire pour être sûr de ne pas se tromper, j'ai toujours pardonné une erreur, mais dans le cas de Grandsteak, on dépasse le stade de l'erreur. En gros, maintenant que la garantie est passée, plus perrsonne n'en a rien à foutre de sa gueule !
Et je le redis, pour un usage normal pour ce matériel.
Modifié il y a 8 ans