problème semelle vibram

N_75 a écrit :
(Mais me semble que vous avez l'air de trouver cela normal ? ……Ceci dit, ce type de problème se rencontre de partout.


Bien sur que non !
Simplement je trouve ça un poil moins dégeulasse que le comportement de certaines boites …Des constructeurs
automobiles , par exemple , qui disposent pourtant de moyens considérables pour mettre au point leurs véhicules et qui trouvent tout naturel de les "rappeller " après les avoir mis sur le marché , t'obligeant a les ramener chez le concessionnaire parce que tu n'a pas envie de rouler avec un véhicule dangereux !
Modifié il y a 8 ans
Ouais, et çà m'est arrivé sur motos et autos, le trajet est pour ta pomme, tout comme les frais de déplacements /expéditions pour Grandsteak, mais dans le cas des autos ou motos, tu repars avec du matériel apte à servir.
Pour Grandsteak, là c'est pas le cas puisque le matériel est redevenu inserviable, et je réécris pour un usage normal .
Et comme je l'ai écris, maintenant que la durée de la garantie est passée, plus personne n'en a rien à foutre de sa gueule.

OK Robert, sur certains modèles de bagnoles, y'a des loups.
Et je reviens sur "mon erreur", c'est bien moins pardonnable lorsqu'il s'agit d'une grosse boîte avec des moyens considérables, et je me joins à toi pour les fabricants de bagnoles, mais pour le cas des chaussures, du fait d'un défaut reconnu, cette erreur aurait dû être corrigée, et le matériel redevenu fiable. Donc pour moi, çà dépasse le stade de l'erreur ! Et çà c'est valable quelque soit la taille de la boîte.

Et j'ai compris, c'est la faute à Vibram ! pas touche [d]à Crispi[/d] au grizzly, pardon !

Et rapport à ton message d'avant, si Salomon a débarqué dans la randonnée nordique, c'est bien qu'il a flairé qu'il y avait des tunes à se faire ! Pas plus qu'ailleurs, mais ils ne sont pas venus faire les touristes quand même ?
Modifié il y a 8 ans
La garantie porte toujours sur une année. Ceci étant "en général", tu dois pouvoir avoir un échange avec ton magasin (encore plus vrai dans le mileu de la randonnée nordique).

Pour ma part, j’avais acheté mes fischer en novembre 2011. Donc 2 saisons étaient théoriquement passées. Le vieux n’a fait aucun problème pour me les changer.

Je pense qu’on ne peut pas comparer une production européenne « made in Crispi, Alico, Andrews » et une production asiatique « Rossignol, Fischer, Salomon, Alpina ». Ce ne sont ni les mêmes matériaux, ni les même process de fabrication.

Ben, pour le problème qui nous concerne, si : le bloc semelle est le même pour tous les fabricants, que ce soit marqué « made in indonesia » comme sur les miennes ou « made in italy » comme sur les Crispi.

Mais dans tous les cas, je constate que les SAV sont au rendez-vous et que les dysfonctionnements sont pris en compte.

Oui, mais ce que j’attends c’est avant tout du matériel fiable. Je constate qu’après la pathologie du bloc semelle qui se décolle, celle de l’ouverture des chaussures au niveau de la pliure, celle des fixations qui menacent de se barrer du ski, voici venu le bloc semelle qui s’ouvre en 2. Le matériel de SRN est décidément bien fragile.
Premièrement c’est extrêmement désagréable d’avoir en permanence à redire sur son matos. Deuxièmement, ça ne te permet pas de partir en ayant confiance en ton matos. Je suis sur le point de faire un raid d’une quinzaine de jours en Finlande, et je peux juste brûler des cierges en espérant que la nouvelle paire reste bien en place.

Tout à fait d'accord, je crois que dans tout les cas, les fixations soulagent les chaussures et les fixations (en plus d'améliorer le contrôle et le maintien)

Oui enfin s’il me faut des T4 rigides à plus de 3 kilos la paire (histoire d’être sûr que les chaussures restent en un seul morceau) et des fixs de télémark à câbles d’1 kilo (histoire de soulager la fix et la chaussure), ça retire tout de même un certain nombre d’arguments en faveur du SRN : légèreté et souplesse.

Simplement je trouve ça un poil moins dégeulasse que le comportement de certaines boites

Vibram, c’est pas des philanthropes passionnés de SRN, c’est pas non plus le cordonnier du coin. Ils ont quasiment le monopole sur le marché de la semelle technique. Ils doivent avoir des services R&D, qualité, BE… La totale pour assurer des produits de qualité. Donc moins dégueulasse, oui, faut pas non plus en faire une affaire d’état, c’est des pompes. Mais à mon avis, il n’y a pas plus d’excuses valables pour Vibram que pour des constructeurs automobiles et autres trusts.


Modifié il y a 8 ans
Ne pas oublier surtout que la pratique du SRN à beaucoup évoluée ces dernières années. Tout comme les skis. Pratique plus typée ''backcountry'' + skis beaucoup plus larges = contraintes énormes sur les chaussures (et accessoirement les fixs).
Il n'y a cas voir les sorties qui sont rentrées depuis 2 ou 3 ans sur srn.com ou regarder simplement les dernières vidéos de l'Aventure Nordique pour constater que le terrain, la pratique et le niveau ne cessent d'augmenter.
De plus nous cherchons tous du matériel de plus en plus performant, mais de plus en plus léger…

Il faut ensuite distinguer:
les fabricants qui innovent pour le srn, qui améliorent chaque année leur matos, testent le matos avant la mise sur le marché. Mais même le meilleur des fabricants n'est pas à l'abris d'un défaut sur une série, ou d'un défaut provenant d'un de ses fournisseurs (ici Vibram).

Le SAV Crispi ou Fischer par exemple, sont de qualité et assurent toujours les réparations ou échanges… le problème c'est que rapidement en saison ils peuvent être en rupture de stock sur certaine pointure (voir la totalité) pour procéder à l'échange…. qui ce fera au début de la saison suivante.

A signaler quand même, que le nombre de problème sur le matos, est minime par rapport au volume de matos SRN utilisé en France 8-)

Modifié il y a 8 ans
De plus nous cherchons tous du matériel de plus en plus performant, mais de plus en plus léger…

La difficulté vient sans aucun doute de la recherche de la légèreté et du prix le plus bas possible.

Les Fjellskis de chez Asnes sont remarquablement fabriqués, solides mais trop chers pour le marché français du SRN.

Les chaussures de telemark en cuir des années 85-90 utilisaient pour certaines (Crispi) d'excellents cuirs et étaient fabriquées avec soin. Par contre, elles étaient très chères (plus de 2000 francs la paire à l'époque).

Les pratiquants de SRN d'aujourd'hui vont les trouver lourdes et dépassées et que coûteraient-elles à fabriquer aujourd'hui?

Le léger, c'est agréable pour marcher, un peu moins pour descendre en terrain difficile ou dans des neiges pourries.

J'ai la chance d'avoir 3 paires de chaussures : des T4, mes bonnes vieilles cuir et des Crispi Svartisen.

Les Svartisen me plaisent beaucoup sur des terrains peu mouvementées, même si je dois faire attention au serrage pour ne pas avoir mal au coup de pied. Modèles de cette année, sans les guêtres, avec lesquelles je n'ai pour l'instant aucun souci.

Je les trouve bien plus chaudes que mes cuirs et un peu plus chaudes que les T4. Le pebax des chaussures de telemark plastique n'a jamais été extraordinaire en matière d'isolation thermique.

Les Svartisen sont un beau produit et un bloc semelle moulé et collé qui subit de nombreux chocs thermique est soumis à rude épreuve.

Je fais confiance à une entreprise européenne familiale, sérieuse et compétente pour tout mettre en oeuvre pour tirer les leçons de quelques "assez rares" soucis à l'épreuve du terrain sur un produit innovant.

Et en tous les cas, c'est du réparable et pas du jetable… :lol:

Quand aux T4, c'est du costaud, fiable et solide… une chaussure qui a fait ses preuves que je recommanderai aux skieurs qui découvrent le ski tout-terrain.

Ulta-léger, c'est sympa, mais pour tracer dans 50 cm de fraiche, cela me fait rigoler. Le SRN, ce n'est pas du skating.

Ceux qui veulent du léger et de l'efficace peuvent s'offrir une panoplie en carbone et titane pour compétiteur de ski alpinisme : mais attention au budget et à l'esprit qui n'est plus le même.

Un grand merci aux fabricants qui s’intéressent à un micro-marché et à ceux qui se donnent du mal pour proposer et découvrir toutes sortes de produits comme Aventure Nordique et quelques trop rares magasins.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
arluk a écrit :
Pour ma part, j’avais acheté mes fischer en novembre 2011. Donc 2 saisons étaient théoriquement passées. Le vieux n’a fait aucun problème pour me les changer.
Est-ce le "vieux" qui a pris le problème sur lui ou a-t-il ensuite refilé le bébé à Fischer ?
Modifié il y a 8 ans
Cyrille M a écrit :
Le SAV Crispi ou Fischer par exemple, sont de qualité et assurent toujours les réparations ou échanges…

Apparemment ils (Vibram compris !) laissent bien Grandsteak dans sa merde…(et je connais toujours pas le modèle)
affaire à suivre ou dossier clos ?
Modifié il y a 8 ans
N_75 a écrit :
Apparemment ils (Vibram compris !) laissent bien Grandsteak dans sa merde…(et je connais toujours pas le modèle)

J'aimerais que Grandsteak rapporte les fais sur cette histoire et qu'il nous dise que ni le vendeur, ni le fabricant, ni Vibram ne la laissé tombé.

N_75 : apparement, tu as envie de te payer la tête des professionnels… Le truc, c'est que tu t'emballes sans décripter les messages, ni connaître la réalité des faits.
De mon côté, je connais les dossiers ennoncés plus haut. Je te dis et te répète que ni Grandsteak ni Stef n'ont été lachés par les pros.

Je pense que tu devrais peser tes écrits avant de faire de la mauvaise communication. Tu as une dent contre qui ? Tu veux t'allonger pour en parler ?

Je laisse donc la parole à Grandsteack qui va sans doute t'éclairer et rassurer tes angoisses.

Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
talonlibre a écrit :
Et en tous les cas, c'est du réparable et pas du jetable… :lol:

Il semblerait que dans le cas de notre ami , il soit en train de consulter les horaires d'ouverture de la déchetterie !

Et je suis tout à fait d'accord avec toi, Talon Libre, sur le paragraphe du prix de revient actuel des chaussures de qualité.

Modifié il y a 8 ans
N_75 a écrit :

Est-ce le "vieux" qui a pris le problème sur lui ou a-t-il ensuite refilé le bébé à Fischer ?

Et au final, c'est quoi la différence pour toi ?
Le tout, c'est que ce soit pris en charge. Tu sais les relations clients/fournisseurs sont complexes et ne sont pas basés sur : je te nique en te vendant un produit et après tu te démerdes…

Décole poto…
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans