problème semelle vibram

Je m'emballe oui, car ce que j'ai compris, c'est que Grandsteak s'est adressé à nous en dernier recours.
Et ce pour un produit qui aurait pas dû être encore en état à ce stade d'utilisation.
Et je m'emballe car vous aviez l'air de trouver cela normal.
Alors si l'affaire est en cours, désolé mais je ne l'ai lu nulle part.



La différence entre "le vieux" et Fischer à mon sens :
soit "le vieux" en rend compte à Fischer qui accepte le problème, et après en réfère à Vibram
soit Fischer et Vibram n'en ont rien à battre, et c'est le "vieux" qui prend le problème à sa charge.
Et OK, pour le consommateur çà ne change rien.
Modifié il y a 7 ans
La différence entre "le vieux" et Fischer à mon sens :
soit "le vieux" en rend compte à Fischer qui accepte le problème, et après en réfère à Vibram
soit Fischer et Vibram n'en ont rien à battre, et c'est le "vieux" qui prend le problème à sa charge.
Et OK, pour le consommateur çà ne change rien.

Oui, de mon point de vue, peu importe. Dans les faits, j’ai compris qu’ils avaient fait venir une paire du Vieux de Paris + 1 autre paire depuis chez Fischer. Laquelle j’ai eu, qui a payé… ça ne m’intéresse pas.

J'ai une nouvelle paire de pompes, c'est l'essentiel…
Modifié il y a 7 ans
Un grand merci aux fabricants qui s’intéressent à un micro-marché et à ceux qui se donnent du mal pour proposer et découvrir toutes sortes de produits comme Aventure Nordique et quelques trop rares magasins.

Tout à fait d’accord. Merci à eux.

A signaler quand même, que le nombre de problème sur le matos, est minime par rapport au volume de matos SRN utilisé en France

C’est peut être ça mon problème ! Je dois avoir une représentation biaisée… La faute à mes malheureuses expériences personnelles, et à l’effet internet, sans doute… Mais c’est vrai que mon expérience en SRA m’avait habitué à peu de soucis. Et les soucis, ils étaient localisés sur certains modèles : talonnettes black diamond, problèmes sur l’altitrail powder. Là, il me semble que les choses sont plus diffuses.

Ceux qui veulent du léger et de l'efficace peuvent s'offrir une panoplie en carbone et titane pour compétiteur de ski alpinisme : mais attention au budget et à l'esprit qui n'est plus le même.

Sans aller jusqu’aux paires de chaussures à 1000 euros comme on en voit en SRA, j’aimerais juste avoir du matos avec un peu moins de problèmes et une durée de vie supérieure. Entre 200 et 1000 euros, il y a de la marge…

Les Fjellskis de chez Asnes sont remarquablement fabriqués, solides mais trop chers pour le marché français du SRN.

En est-on si sûr ? Il me semble que les skis Voile coûtent plus de 2 fois le prix d’une paire de SRN classique et trouvent pourtant acquéreur.

Je fais confiance à une entreprise européenne familiale, sérieuse et compétente pour tout mettre en oeuvre pour tirer les leçons de quelques "assez rares" soucis à l'épreuve du terrain sur un produit innovant.

Je sais bien que sur ce forum vous aimez Crispi. Mais il faut rendre à César ce qui lui appartient : les chaussures semi-rigides N75 avec 2 boucles et un collier de skating, c’est une « innovation » de Fischer, si je ne m’abuse. Crispi a ensuite sorti des pompes sur le même principe (de qualité supérieure c’est indéniable)
Modifié il y a 7 ans

Les Fjellskis de chez Asnes sont remarquablement fabriqués, solides mais trop chers pour le marché français du SRN.

En est-on si sûr ? Il me semble que les skis Voile coûtent plus de 2 fois le prix d’une paire de SRN classique et trouvent pourtant acquéreur.

Alors, HS mais, concernant Voilé, pour le moment niveau solidité je suis pas tout à fait convaincu. Je vais envoyer un mail à telemark-pyrénées mardi prochain à ce sujet, ce sera sûrement l'objet d'un fil sur le forum. Mais à ce stade mon opinion est que c'est cher, les skis sont supers, mais fragiles (voire très).

Pour les chaussures, mettez des T1 j'ai jamais eu de souci !! :-D Et ça vous fera les cuisses un peu, pour ceux qui ont peur en descente c'est rassurant.
Haut les talons !
Modifié il y a 7 ans
C'est que ça ne rigole pas, vous vous enflammez quand même très vite pour pas grand chose !

Je vient de lire l'intégralité de la discussion et à aucun moment, grandsteak ne s'est plaint de la qualité du SAV du revendeur, du fabricant et de Vibram… La démarche est simplement d'échanger sur le matos de SRN, et plus particulièrement ici de savoir si d'autres personnes ont rencontré le même problème afin de chercher à en identifier les causes et infine à améliorer le matos de SRN… ce qui je pense un peu l'objectif d'un forum de pratiquants, non ?

J'en profiter pour signaler ici un problème également rencontré avec la semelle Vibram d'une Crispi Svartisen en taille 37… dont la réparation, je le précise afin d'éviter toute polémique, a été très rapidement prise en charge par le revendeur et le fabricant, rien à redire là-dessus. En effet, après quatre sorties, le bloc semelle Vibram se décollait, cf photo ci-dessous.

A la prise en charge, le cordonnier a titré sur la semelle (par le devant) qui s'est immédiatement décollée de la partie "chausson" de la chaussure. En apparence, le recollage semble avoir fait souffrir la chaussure (légère déformation du caoutchouc à la hauteur du pare-pierre) mais pour le moment ça tient après trois sorties.
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 7 ans
mikael a écrit :
C'est que ça ne rigole pas, vous vous enflammez quand même très vite pour pas grand chose !

Attends qu'on aborde le sujet " slip en mohair ou slip en Thermaloft " tu vas voir ! :-D

Effectivement ç'est parti sur un malentendu . Grandsteak n'est pas chez lui ce W . E . et n'a pas pu rectifier le tir :Il le fera si besoin est en temps utile .
Je suis certain qu'il ne s'adressait pas à nous en dernier recours , comme l'a cru N 75 : les photos sont celles de la paire defectueuse qui a été changée et qu'il ne s'est pas résolu à jeter à la benne : C'est un esprit curieux de tout, Grandsteak et il aime bien comprendre le pourquoi du comment . C'est en fait une question interessante : erreur de conception ou processus de fabrication mal maitrisé ? Est-ce une fatalité liée au virage télémark ?

Je constate, en fait , mon bon Mickael que tu as adopté un style de télémark qui épargne bien le bec de canard de tes pompes ( cf la vidéo de l'autre post ) : le style " zen " :-)
Modifié il y a 7 ans
ça tire à boulet rouge !

pour parler en mon propre nom :
je n'ai pas grand chose à reprocher au sav du revendeur bien connu,
concernant crispi, je crois qu'ils font le boulot et font évoluer le modèle en fonction des retours
en revanche, côté crispi, je suis un peu plus remonter contre eux, puisqu'au final, ils changent sans sourciller les blocs semelles, sans pour autant améliorer ce même bloc,
du coup, après un premier changement de semelles et une alerte lors de la prèmière sortie, notre cher revendeur m'a fourni un modèle neuf, mais pourvu d'une semelle identique, du coup, j'ai préférer continuer le test avec mes premières et ainsi voir l'évolution des choses, craignant que le modèle tout fraichement débarqué ne subisse les mêmes affres.

l'idée première de mon premier message étant de faire partager l'info, et aussi savoir si le problème était uniquement lié à mon 47 fillette, et enfin et surtout, recencé le problème afin que les futurs utilisateurs aient connaissance du problème : pour info, je m'imaginerai mal l'hiver prochain partir à l'autre bout du monde en autonomie avec ses semelles normalement dédiées à des pratiques un peu engagée.
in fine, si cela permet aussi de faire avancer le chmilblick afin que monsieur vibram propose un produit adapté à nos pratique.

que le forum reste dans un esprit correct tel qu'il l'a toujours été, sans pour autant fuire l'approche de sujet tangent, serait une belle chose.
Modifié il y a 7 ans
ouaou… ça discutaille sec ici.
Bon désolé mais je reprend la suite de ma première question.

Depuis que j'ai chaussé mes premières chaussures en norme 75 (et même avant avec les "bec de canard" des skis de fond de mon enfance) je me suis interrogé sur la longévité du système.
Ces chaussures et fixations permettent une grande amplitude de mouvement, mais tout est basé sur la déformation des matériaux, contrairement au matériel de SRA.

ça concerne le soufflet (ou la pliure qui se fait sur les chaussures en cuir ou à membrane) mais aussi cette particularité du bec qui gêne le déroulé du pied.

J'en reviens à la comparaison sra-srn, en sra les chaussures sont rigides et l'avant du pied est moulé en arrondi pour permettre le déroulé du pied. en télémark cette courbure est moins prononcée mais elle existe. (Quand on installe une chaussure vide, sans pied dedans quoi, dans une fixation, le talon reste levé).
C'est notre poids qui vient déformer la chaussure pour coller le talon.

D'où ma question : à quoi sert cet effort ayant tendance à lever le talon?
ça aide peut-être à la relance, enchaîner un nouveau pas… je ne suis pas certain que ça soit un argument majeur pour nos pratiques contemplatives.
Du coup, si on suppose que ni la neige ni autre chose va venir se mettre au milieu, est-ce qu'une chaussure dont le bec de canard pourrait se décoller de l'avant du chausson ne serait pas plus confortable?
Modifié il y a 7 ans
ToneTroope a écrit :

D'où ma question : à quoi sert cet effort ayant tendance à lever le talon?
ça aide peut-être à la relance, enchaîner un nouveau pas… je ne suis pas certain que ça soit un argument majeur pour nos pratiques contemplatives.

Le fait que la semelle d'une chaussure de marche présente un arrondi , c'est ce qui différencie une chaussure de marche d'un sabot .
Certes …On peut avoir des pratiques contemplatives chaussé de sabots …A condition de ne pas faire trop de kilomètres .
Un test interessant pourrait ètre réalisé : Il consisterait à comparer à armes égales une fix norme 75 avec une fix Xtrace .

Pourquoi a armes égales ? Parce qu'on reproche surtout a la Xtrace de ne pas permettre un guidage énergique du ski . C'est vrai , si on emploie des godasses inappropriés
sans rigidité latérale . Ca deviens moins vrai avec certaines
chaussures et a mon avis ça ne serait plus vrai du tout si
on utilisait une chaussure de télémark , ç'est à dire une chaussure permettant le déroulé du pied et coinçant la cheville latéralement .
Alors ? Mettre une chaussure de TLK dans une fix Xtrace , pour tester non seulement l'efficacité mais aussi la résistance du système ?
C'est possible : faudrait une veille godasse de TLK prète pour la benne et il suffirait de lui couper le bec de canard pour qu'elle rentre dans la Xtrace .
Avis aux amateurs de tests …
Modifié il y a 7 ans
je laisse les ingénieurs méditer … (tone et robert inclus bien évidemment)

en pensant justement à robert, j'atterris sur ces magnifiques merrel, qui déjà à l'époque de leur fabrication, associaient déroulé et maintien, avec une semelle que l'on ne retrouve plus aujourd'hui
pour quelle raison d'ailleurs ?
il me semble qu'elles avaient de très nombreux avantages
Modifié il y a 7 ans