Problèmes sur chaussures Fischer BCX6

Je crée ce post pour détailler une série de problèmes m'ayant un peu embêté sur une paire de chaussures Fischer BCX6 achetée au vieux Campeur au début de l'année.

Problème N°1

Je chausse habituellement du 43/44, et j'ai pris la paire en 44. pour tout dire, à l'essayage, j'ai même hésité un brin avec le 45. Normalement donc, la chaussure est assez ajustée à mon pied.
J'ai un problème avec la semelle de propreté qui est posée au fond de la chaussure gauche: lors de la marche, elle a tendance à glisser progressivement vers l'arrière de la chaussure, donc la partie arrière de la semelle remonte le long du talon et je finis au bout de quelques heures avec un décalage problématique, car l'avant de la semelle est sous la pliure des orteils et l'arrière est au niveau du talon d'Achille, créant deux zones de frottement assez ampoulogènes…

–> solution provisoire: serrer un peu plus le laçage au niveau du coup de pied.
–> solution définitive: j'envisageais de coller la semelle, de la punaiser, ou carrément d'en changer pour une plus épaisse. Si quelqu'un a essayé avec succès, faites m'en part!

Problème N°2

La chaussure a une construction mixte avec des pièces en plastique plus dures. Au niveau du tibia droit, l'extrémité du collier en plastique m'a causé une douleur marquée pendant les 100 premiers kilomètres.

–> solution: serrer beaucoup plus les lacets et la sangle velcro de serrage du collier au niveau du tibia, pour maintenir la jambe mieux centrée dans la chaussure. c'est efficace.

Problème N°3

Au bout de dix jours d'utilisation, il m'est arrivé un pépin fâcheux: la chaussure gauche s'est ouverte à l'avant. La semelle extérieure en plastique s'est décollée du parre-pierre et du reste de la chaussure, sur une grosse demi-douzaine de centimètres. J'ai bien cru devoir arrêter là mon trek et rentrer piteusement à la maison avec ma chaussure béante… C'est un problème auto-entretenu, car comme on n'a plus aucun contrôle sur le ski on se casse plus la gueule, et à chaque fois qu'on veut transmettre un mouvement au ski ca requiert un effort considérable sur la chaussure dont le décollement continue ainsi de plus en plus profondément…

–> solution provisoire: recoller la chaussure avec une bonne colle résine+durcisseur. A la première chute, ça a lâché.
–> solution efficace: utiliser une cordelette en nylon pour resolidariser la semelle à la chaussure, au niveau des orteils. Faire plusieurs boucles nouées autour du pied. Recouvrir la cordelette de plusieurs épaisseurs de chatterton solide pour la protéger des cisaillements engendrés par les rails de la fixation NNN-BC. J'ai scié un bout du rail de la fix pour limiter la gène au mouvement de la chaussure. Cette "5-minute emergency down-the-hill field repair" comme l'a baptisée le gars avec qui on l'a mise en place, a tenu pendant les cent derniers kilomètres (et tient encore)

Est ce que quelqu'un a connu des problèmes de cet ordre sur des chaussures quasi-neuves? Je vais aller les rendre cet après-midi, je vous tiendrai au courant.
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 11 ans
Pour ton problème de semelle intérieure, normalement un morceau de scotch double face doit faire l'affaire, et te permettra de changer facilement ta semelle quand elle sera morte. Par une thermoformable par exemple.

Pour ce qui est des chaussures de ski de randonnée nordique, après avoir essayé plusieurs types de fixations et de chaussures, et bien je suis arrivé à la conclusion que si on pratique sur terrain assez vallonné rien ne faut la chaussure rigide.

Je m'explique: pour un débutant la chaussure ''rigide'' type Scarpa T4 ou Garmont Excursion, apporte tout de suite une maitrise facilitée des skis et un controle plus simple. Pour le bon skieur elles apportent de plus grandes possibilités de terrains et de glisse.
Et surtout malgré ce qu'on peut croire au premier abord, le confort est vraiment super, pas d'ampoules ou d'échauffements dans les Garmont ou Scarpa. Elles sont bien chaudes, mais moins respirantes que des souples en membrane…
Et pour le poids, et bien c'est pas beaucoup plus lourd qu'une chaussure souple de bonne qualité…

Surtout qu'on gagne du poids grace à la fixe norme 75mm type Voilé 3 pins, bien moins lourdes que les autres normes de fixations. Et de plus elles apportent un excellent controle du ski.
Bien sur si vous skiez que sur des grandes étendues plates, les chaussures souples et fixations NNN BC seront plus adaptées, quoique…
Modifié il y a 11 ans
images toutes récentes d'ampoules ( en voie d'amélioration sur les photos )avec des SCARPA T4, lors de traction de pulkas très lourdes.

un deuxième skieur très expérimenté a eu les mêmes localisations d'ampoules
( c'est à dire sous malléollaires internes ) dans les mêmes conditions, avec des SCARPA T4 qu'il avait également utilisé plusieurs semaines sans pulka auparavant, les ampoules étaient moins larges mais franchement purulentes , il n'a pas souhaité qu'elles soient photographiées …
Modifié il y a 11 ans
Bonjour,

Concernant le probléme de semelle interieure:
- les Salomons X-Adventure 7 (ancienne génération)ont le même probléme .J'ai mis une autre semelle (plus confortable et plus épaisse).
Mais est-il normal de devoir racheter des semelles sur des chaussures neuves et de ce prix .
Question posée au vendeur afin de faire remonter l'info auprés du fabriquant (mais n'est pas eu de réponse ni du magasin ,ni du fabriquant).
Alors que faire?
Les coller(colle ou double face)ne me parait pas la solution la meilleure car lors du séchage des chaussures il me parait préférable d'oter la semelle intérieure.

Je pense que concernant le décollage de la semelle exterieure tu devrais voir avec le magasin d'achat pour une prise en charge( de garantie)de la part du constructeur.
A titre indicatif Rossignol a rappellé toute une série de chaussures de ski de fond .

Bon ski pour ceux qui peuvent encore pratiquer!
Modifié il y a 11 ans
lynx18 a écrit:
images toutes récentes d'ampoules ( en voie d'amélioration sur les photos )avec des SCARPA T4, lors de traction de pulkas très lourdes.
Oiouh… elles font carrément flipper tes photos :-? :oops: . Mais à ce niveau là c'est que les chaussures sont pas du tout adaptées à ton pied… car aucune chaussure quelle soit rigide ou souple doit donner ce résultat (meme si le tractage de lourdes pulkas aide pas). Donc plusieurs solutions aller dans un magasin spécialisé qui vend et surtout à la machine et le compétences techniques pour te faire une semelle thermoformée type semelle Conformable. Et ou aller chez un cordonnier type CANIN : interventions possibles sur une chaussure de ski, c'est ce que j'ai fait avec mes Garmont Excursion.
CANIN m'a adapté mon chausson à mon pied. Il peut meme adapté la coque plastique. Mais déjà avec les semelles thermoformables le résultat est intéressant puisque le pied est calé dans la chaussure et donc moins ou plus de frottements.
Franchement si un chausson est adapté à ton pied, pas de problème, bien au contraire, la coque plastique avec chausson est très confortable. Possibilité aussi de passer en chausson thermoformable comme en ski de rando alpin, en plus on gagne du poids!
Modifié il y a 11 ans
Les Garmont excursion existent avec des chaussons thermoformables, auxquels il faut ajouter des semelles conformables.

Si la taille des chaussures est bien choisie, tout devrait aller pour le mieux.

J'ai adopté cette solution et suis au mieux dans des Garmonts très rigides que j'utilise depuis plusieurs années en randonnée alpine.

L'investissement vaut le coup car il est durable et cela n'aura rien à voir avec des chaussures souples issues du ski de fond.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 11 ans
Je répète ici ce que j'ai écrit pour le test des Fischer BCX6 : j'ai eu des points douloureux (mais rien de gore comme les photos de lynx1smile provoqués par les pièces en plastique dur.

Tirez-en les conclusions que vous voulez.
Quant à moi je garde une impression générale positive de ce test.
Modifié il y a 11 ans
Tirez-en les conclusions que vous voulez.
Quant à moi je garde une impression générale positive de ce test.

Moi aussi avec la réserve du flottement du pied dans la chaussure.

En tout cas cela reste une superbe chaussure de randonnée nordique
Modifié il y a 11 ans
Personnellement, je confirme que j'ai déjà rencontre le problème n°3 avec des BCX6, lors de notre traversée de Charlevoix avec Régis l'année dernière. Au bout de trois jours, elles ont ouvert la gueule à l'avant, et j'ai fini la traversée avec de l'adhésif du plus bel effet. A mon sens, il y a un vrai problème à ce niveau là sur ces chaussures.
Modifié il y a 11 ans
Lynx, qu'est ce que tu appelles des pulkas très lourdes ? 200 kg avec des crampons anti glisse ? Ou avec des grimpettes quasi verticales ? Parce que c'est sur que les pulkas ça fait plus de frottements vers l'arrière de la chaussure, mais pas tant que ca non plus …
Modifié il y a 11 ans