Question stupide : chaussures randos et fixs de skis de rando ?

J'étais en train de regarder les catalogues du Vieux et d'Expé, dans les pages de skis de rando pour regarder les Diamir et les pompes.
SOudain un détail m'interpelle : les pompes de skis de randos on un rebord prononcé à l'avant et à l'arrière pour venir se pincer sur les fixs.
Soudain, un neurone voisin m'informe que mes Millet Alpinist ont également ces rebords avec une semelle renforcée.

Ne voyez-vous pas la conneries arriver ?

ET si je collais mes Alpinist sur les fixs Diamir directement ?
Je pense que c'est peut-être une connerie, mais faut que j'essaye pour voir si ça marche.

Je sais il est tard, l'abus de jus de fruits peut causer des folies passagère tout comme la perte de deux "sponsors", et de voir mon projet partir en fumée.
Donc j'échafaude toutes les soluces possibles et imaginables pour sauver mon trip (pour mon âme, je verrais plus tard, j'ai pas le temps).

Est-ce :
- complètement stupide, commence à boire et à fumer des plantes
- pass si cons mais difficilement endurant sur un tel périple
- OUAH, j'ai trouvé le chainon manquant ! :-D

A vot' bon cœur pour une solution pas trop démoralisante (j'ai eu ma dose ces dernières 12 heures). ;-)

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans
Salut Christophe,

Avis perso mais ta solution me paraît passablement limite pour une itinérance au long cours + une pulka sur dénivelé. Effectivement les Alpinist (tout comme les rigides ou semi-rigides alpines) ont des rebords avants et arrières. Mais là on est dans le domaine du cramponnage automatique avec des contraintes exercées par les crampons sur l'interface tige/semelle (même renforcée) qui ne sont pas les mêmes que celles effectuées par la traction de la pulka + la descente à ski (quelque soit la technique de ski) et que les rebords des coques plastiques sont plus à même d'endurer.
Je pense d'autre part (sauf plat et pente faible) que les comportements et les retours de sensations que donneront tes Alpinist en descente (+ pulka qui pousse) risquent d'être des plus médiocres par rapport à ce que tu peux attendre d'une paire de coques plastiques.
Pour une sortie à la journée elles pourraient te dépanner mais là pour ton affaire, je ne me sentirais pas à l'aise de lésiner sur un poste aussi vital que celui des pompes. Mais comme je ne connais pas la configuration de ton itinéraire, peut-être prévois-tu qq chose de pas trop "alpin" (dénivelé, devers, % de pente…smile.
En tous les cas, je n'ai jamais croisé de skieurs-alpi avec ce genre de combine. Et inversement, je n'ai jamais croisé en été d'alpiniste sur une grande course avec aux pieds des pompes de ski rando alpine. Je pense que les unes et les autres ont des spécificités telles qu'elles me paraissent difficilement interchangeables. Mais peut-être auras-tu des avis plus iconoclastes que le mien…
Certainement y as-tu pensé mais as-tu déjà prospecté du côté de la location ? section du CAF, magasins, UCPA… Même au nord du Loiret y doit bien y'avoir une solution.
Tiens bon la rampe !
Modifié il y a 11 ans
Tu devrais peut être envisager d'adopter le sytème alp control qui permet apparemment de faire du ski alpin avec des chaussures de montagne.
Modifié il y a 11 ans
MNi a écrit:
sytème alp control

De mémoire, il coûte aussi cher qu'une paire de chaussures ski rando alpine.
Modifié il y a 11 ans
@ Stef : c'était beau l'espoir. ;-)
J'ai bien zieuté les locations, mais sur 2 mois, ça va me couter aussi cher, voir plus cher, qu'une paire de sis de rando complète (ski, fixs et pompes).

@ MNi : j'vais vu ce système (et pas mal d'autres). On avait même penser faire une coque en composite avec un pote (dont c'est le boulot) qui se fixe sur la fixation du ski. La chaussure rentrait par l'arrière et deux boucles arrières permettait de la solidariser avec la coque. On a abandonné l'idée devant le prix de revient (cas aussi pour la chariot en composite avec roues qui devait supporter la pulka). Pour info, le moule SEUL pour les pompe revenait à près de 10 000€ ! :-o

Bon, après pleins de réflexions, de visionnages de films de montagne, de coup de fils à des potes Pyrénéens, etc… Mni avait proposé la meilleure solution : matos de rando alpin (il est énervant ce garçon ! :-D ).
Je passerais au 75mm en rentrant pour m'attaquer à des trucs moins montagneux.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans
OUPS, doublon.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans
Christophe a écrit:
Mni avait proposé la meilleure solution : matos de rando alpin

J'avais été plus spécifique quant à la gamme de rando alpine dans laquelle il fallait viser :

Avec la pulka, tu ne vas pas "envoyer du bois" à la descente,
Avec le chargement et l'effort répétitif tu dois chercher à économiser tes forces,
Avec la longueur du périple il faut du fiable, de l'indestructible,

Donc, skis = étroits, légers (genre compète de ski alpinisme).
Fixations = TLT speed
Chaussures = légères, souples, équipées d'inserts dynafit (et confortables pour ton pied, évidemment)
Modifié il y a 11 ans
J'ai commencé à zieuter les fixs TLT.
C'est effectivement pas mal.
Il me reste plus qu'à aller essayer les chaussures chez le Vieux (le seul GRAND choix vers Paname) pour trouver les plus confortables.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 11 ans