N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Recherche conseils pour ensemble skis / fixations / chaussures

Bonjour,
Je viens du ski de piste. Je cherche un ski qui permette d'aller en confiance partout : dans la poudreuse comme sur de la neige dure. Monter et descendre en sérénité. Camper.
Je n'imagine pas le ski comme un super ski de plat ni comme un super ski de descente. Mais plutôt un hybride polyvalent qui tienne la route. Il faut qu'il tienne bien sur les carres. Sur le plat il faut qu'il ne parte pas en "chassant" sur une neige dure mais qu'il reste efficace. En descente, il faut qu'il enclenche facilement les virages parallèle sur de la neige dure comme sur de la neige poudreuse, lourde ou sur une piste. L'idée n'est pas de ne faire que de la descente mais les belles randonnées montent parfois sur les sommets, et l'idée est d'en descendre en sérénité et en se faisant plaisir, comme pour la montée.
Je fais appel aux skieurs nordique d'expérience : d'après vous, quel pourrait-être pour mon utilisation le meilleur ensemble ski / fixation / chaussures?
Merci pour vos retours et vos expériences!
Bonjour j'ai fait une copie d'une réponse d'il y a quelques jours :

au niveau du matériel, le choix commence à être important.
Juste quelques remarques tirées de mon expérience liée à une pratique assez similaire à la votre :
- pour les skis des cotes moyennes me paraissent le mieux. Les skis trop larges sont plus difficiles à utiliser en toute neige (Madshus epoch, Fisher sbound 98…, Rossignol BC 90). Au niveau de la longueur du ski vu les largeurs des skis actuels qui assurent un bonne portance (je compare avec mes skis des années 90 de 70 mm de large), on peut facilement prendre 15 à 20 cm en dessous de sa taille. Toujours pareil, on y gagne en légèreté sans perdre grand chose en portance. Pour ma pratique (je vais dans de bonnes pentes quasi alpines) et les conditions de neige souvent glacées de mon coin (le 65), je ne suis pas convaincu par les skis raquettes qui semblent assez typés pour la poudreuse et les pentes faibles ; mais c'est peut-être un à priori car je ne les ai pas essayé.
- Pour les fix je privilégie la norme 75 plus efficace dès que l'on veut vraiment aller partout (dans les limites de pente liées à son niveau…. A mon avis choisir la légèreté  : avec des voilé basiques ou des super telemark on passe déjà partout (si le ski n'est pas trop lourd)
- pour les chaussures il faut commencer avec des cuirs genre crispi Svartissen ou Alpina alaska… Il faut absolument essayer car en fonction des morphologies de pieds il faut adapter la chaussure! Prévoir un achat ultérieur (ou concomitant si on est assez riche) pour des Scarpa T4 ou Scott escursion pour les rando plus engagées ou avec une neige plus dure.
Voila mon analyse tout à fait personnelle mais qui pourra te donner matière à réfléchir.
Pour les lieux de rando, il y a de quoi faire dans tous les massifs (voir dans le site).
Bona pasejada
Ronan
Bonjour,
Nature sauvage
un ski qui permette d'aller en confiance partout : dans la poudreuse comme sur de la neige dure.

Un ski qui permet d'aller en confiance sur la neige dure le permet aussi sur les neiges plus souples ou plus légères.

Par contre, au niveau plaisir, c'est une autre question …

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Nature sauvage
Sur le plat il faut qu'il ne parte pas en "chassant" sur une neige dure mais qu'il reste efficace. En descente, il faut qu'il enclenche facilement les virages parallèle sur de la neige dure comme sur de la neige poudreuse, lourde ou sur une piste.
L'équation me semble insoluble:

La facilité en poudreuse implique une largeur au patin que j'estime au minimum à 85 mm.
Faire accrocher un tel ski sur neige dure nécessite d'exercer des appuis et des angles de prise de carres à mon avis impossibles à obtenir avec le talon libre  ( sauf peut-être avec le matériel de Télémark alpin que je ne connais pas )

Ceci-dit, et pour être constructif, je plaide pour des fixations à la norme N75 avec câble amovible, associées à des cales de rehausse de 20 à 30 mm.
C'est ce qui te permettra de t'approcher le plus près de ce que tu cherches.

Je le dis d'autant plus volontiers que j'évolue toujours avec bonheur avec mes alpina souples  et mes fix NNN-BC  …


smile   eria   smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Bonsoir la compagnie,
gatesquiro
au niveau du matériel, le choix commence à être important
et oui, pendant des années, le choix était vite fait: à part Fischer et Rossignol (puis Salomon), l'offre était réduite et les skis fins. Maintenant, le plus dur est de faire son choix !
Les pratiquants de plateaux et/ou Monts ventés à faibles pentes plébiscitent les skis étroits (je penses notamment aux Foréziens).
Nature sauvage
Je cherche un ski qui permette d'aller en confiance partout

ce ski existe et tu l'as… Gardes tes Annum, ajoutes comme le suggère si bien Eria:

eria
des cales de rehausse de 20 à 30 mm.
pour améliorer la skiabilité en neige dure et skies avec, apprivoises les. La largeur (toute relative) de ce ski n'est pas rédhibitoire sur neige dure avec les rehausses, pour peu que que ais de bonnes godasses (éventuellement des câbles sur tes Voilé 3 pins). Comme pour les skis, l'offre est large, du très beau cuir aux plastiques …noblesse et confort pour les unes, meilleure conduite du ski (pour "envoyer du gros"smile pour les autres, là encore, à chacun sa "sensibilité".
Pour ma part, après avoir skié longtemps sur des "baguettes Rossignol AR", y compris sur quelques randos "alpines", j'ai des Annum, des Alico (donc en cuir et pas trop hautes) et j'ai remplacer les Voilé 3 pins par des Rottefella 412 sur des cales de rehausses Valpy… et franchement, à part sur la glace vive des crêtes ventées de notre Jura bien aimé, je trouve que c'est un très bon compromis.
Pour la longueur du ski, attention à ne pas "descendre" trop bas. Je fais 1,73m pour 80kg, j'ai donc plus du beau Comtois (le cheval smile ) que du mannequin anorexique  (le poids du sac n'est pas à négliger). Quand je prends les Epoch en 165 de mon épouse, je me retrouve vite à faire le "sous-marin" en neige poudreuse ou bien mouillée, sans noter un comportement différent de mes Annum en 175 sur le dur…
Si je devais changer de ski, j’essaierais bien des Altai Kom...

Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 semaines
stofdefou
et oui, pendant des années, le choix était vite fait: à part Fischer et Rossignol (puis Salomon), l'offre était réduite et les skis fins. Maintenant, le plus dur est de faire son choix !
Les pratiquants de plateaux et/ou Monts ventés à faibles pentes plébiscitent les skis étroits (je penses notamment aux Foréziens).
Merci Stofdefou de parler du Forez smilesmile
Eh oui chaque massifs a ses particularités et son matériel à y adapter… 
Pour ma part, après avoir fait de la rando avec les skis de fond de piste dans les années 80/90,  j'ai commencé en "skis spécifiques " avec les Salomon (c'est mon père forez63 et ses 90 printemps bien tassés qui les utilise) et les chaussures de même marque, donc fixations légères. Le problème de ces skis est cotes trop taillées "taille de guêpe", donc trop creusées au niveau du patin, ce qui fait que sur neige dure, on ne tient rien, bien moins en tous cas qu'avec des skis étroits de skating, car les skis portent en spatule et talon et au milieu, à la prise d'appui en dévers, zéro à la puissance X ! Mais Salomon ayant cessé la production de ski de SRN, on n'en trouve plus qu'en occase.
Après j'ai eu du Fischer S-Bound 112, donc très large en spatule, super en poudreuse, un peu plus difficile en neige dure surtout avec des chaussures NNN, donc fixations légères (une hérésie pour les puristes smilesmile) mais adaptées à nos monts du Forez. Malgré leur grande largeur en spatule ils tenaient mieux en dévers sur neige dure que les Salomon, car les lignes de cote sont moins marquées. Après, sur les plateaux, fallait les pousser… smilesmile
Là, j'ai réduit un peu avec les Rossignol BC 90, afin d'essayer de trouver le bon compromis portance/légèreté/maniabilité. Et ils vont bien et surtout sur le plat, les 2 cm de moins en spatule font que c'est plus confortable en pas alternatif. J'ai toujours des fixations NNN Rottefella BCX magnum. 
Donc suivant où tu skies en général, le relief s'il est peu marqué, marqué, très marqué, ton niveau d'alpin et de nordique, tu peux adapter ton matériel. Mais il ne faut pas rêver, je pense qu'avant de mettre sur les carres comme en alpin des SRN, il faut avoir un très gros niveau ou des chaussures à coque rigide s'approchant des chaussures légères de rando alpine. 
Tous mes skis font ou ont fait 170 cm et je mesure 1,73 m. J'ai hésité lorsque je suis passé des Fischer au Rossignol à prendre plus long pour la portance mais finalement je ne regrette pas d'être resté en 170 car c'est plus manoeuvrable dans les arbres et en conversions, traversées de ruisseaux,  si besoin. 
Si parfois tu veux aller avec sur des pistes tracées donc avec les rails pour le classique, il faut prendre pas trop large, mais après en neige profonde, forcément ça porte moins.
Je me suis quand même aperçu que les SRN si on emprunte durant quelques centaines de mètres une piste damées et pas dans les rails, la largeur des skis étant rédhibitoire, ils ne tiennent pas, le moindre dévers et ça part smile C'est dû au fait, au delà de la largeur, qu'ils ont moins de cambre que des skis de fond de piste, classique ou skating. Tu peux le voir en alpin comme tu en fais, les skis typées poudreuse hors piste vont moins bien sur une piste dure damée que des skis de géant.
Durant des années je n'ai fait que du ski de fond sur piste et hors piste quand la neige portait, à présent je fais toujours un peu de fond sur piste en classique, de la rando nordique, alpine et du ski alpin, donc ça permet de se rendre compte des avantages et inconvénients. Par exemple chez nous en Forez, le SRA n'est pas du tout adapté à mon sens car le rapport pentes raides descente ou montée est très limité. Après il y a des adeptes, comme Fourinas qui intervient parfois sur le site, chacun est libre et heureusementsmile. Dans les massifs du Sancy et du Cantal, du Vercors plus pentus, il y a de la place pour les deux pratiques. Les Alpes c'est quand même mieux en SRA qu'en SRN. Les Pyrénées ça doit être pareil… 
De toute façon les skis qui iront partout je ne crois pas que ça existe, comme tout matériel sportif, même si parfois dans beaucoup de pratiques outdoor le marketing de certaines grandes enseignes de revendeurs veut nous le faire croire… Comme je le dis souvent quand on me parle de chaussures étanches pour marcher, les seules que je connaisse sont les bottes en caoutchouc smilesmile Un VTC n'est ni bon sur un chemin comme un VTT et ni sur une route comme un vélo, il va bien pour aller chercher le pain smilesmile
Après à chacun d'adapter suivant sa pratique occasionnelle ou régulière, sa motivation, son lieu de pratique… 
Voilà, après le choix est large aujourd'hui et sur le site Aventure Nordique tu as un très grand panel. Bon ski même si la saison sent un peu le sapin smilesmile
Modifié il y a 2 semaines
forez
Mais il ne faut pas rêver, je pense qu'avant de mettre sur les carres comme en alpin des SRN, il faut avoir un très gros niveau ou des chaussures à coque rigide s'approchant des chaussures légères de rando alpine.
Le niveau n'a rien à voir avec la puissance d'une prise de carre sur la neige dure avec un ski de SRN et des chaussures souples… L'appui franc et sûr est quasi impossible à obtenir.
Pour tenir sur le béton des pistes de slalom préparées, les athlètes utilisent du matériel très rigide et nerveux, des chaussures très raides et hautes et les skis font moins de 70 mm au patin avec beaucoup de poids. Il n'y a pas de secret.
Je comparerai la technique du SRN à celle du ski des années 1930… talon libre et chaussures souples. Un ski efficace sur neiges douces mais pas sur le damé bien dur, d'où l'évolution du matériel de piste vers plus de rigidité.
Par contre le SRN apporte une grande liberté de marche et est idéal pour se déplacer en terrain vallonné.
Quitte à être parfois un peu "taquet" sur mes skis, je reste fidèle aux chaussures Svartisen (pour la marche), aux skis Annum en 195 cm (un ski long est stable et les skis modernes tournent sans effort), aux fixations norme 75 Riva1 de Rottefella montée sur des cales de rehausse de 10 mm.

Comme notre ami Stofdefou, le Köm de chez Altaï me tenterai beaucoup si je devais changer de ski.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 2 semaines
Il y a un autre facteur à prendre en considération:

Les conditions de neige légère qui permettent aux Annum et autres S-Bound 112 de s'exprimer au mieux sont de plus en plus rares et cela n'ira pas en s'arrangeant …

Si l'on souhaite n'investir que dans une seule paire de skis "polyvalents", choisir dans une gamme un peu moins large me semble plus raisonnable et plus adapté sur l'ensemble d'une saison de nos jours …

Cet automne encore, j'étais persuadé que des epoch ou des SB-98 seraient proches de mon idéal.

A la fin de cette saison chaotique, je me demande si je ne ferais pas mieux de rester dans ma largeur actuelle et me contenter d'un peu plus de maintien en matière de chaussures …

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Merci pour vos réponses et vos expériences.
En fait, les expériences et le chemin que chacun a pris pour trouver quelque chose de satisfaisant est passionnant.
Mais bien sûr, le résultat final va dépendre du terrain.
Après pour un même terrain, différentes solutions seront certainement possibles, certaines favorisant la montée, d'autre la descente, d'autres bien d'autres choses encore…
J'aurais aimé mettre des cales sous mes Annum mais il faut faire des trous supplémentaires dans le ski et on me l'a déconseillé!
En attendant, je vais prendre des Alico Double ou des Scarpa T4 pour commencer… Avec les Annum, cela devrait permettre de déjà bien skier…
Celui qui t'a déconseillé de mettre des cales sur les Annum est de très mauvais conseil et à côté de la plaque.
Peut-être n'a t'il pas le gabarit de montage.
Des spécialistes sérieux du SRN comme les 4 Vents à Metabief ont monté des Voilé avec cales sur tout leur parc de location.
Moniteur Fédéral de telemark, j'ai monté des cales sur plusieurs paires d'Annum et je m'en félicite.
Cela n'impacte pas du tout la structure du ski.
Sinon, un bon placement de la fixation est essentiel pour un bon fonctionnement du ski et dépend de la longueur de tes chaussures.
Je suis à ta disposition pour toute information.
Bon ski
Attends tes chaussures avant de faire monter tes skis.
Il existe heureusement quelques bon spécialistes du telemark et du SRN mais cela requiert formation et expérience.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com