Recherche conseils pour ensemble skis / fixations / chaussures


talonlibre
Celui qui t'a déconseillé de mettre des cales sur les Annum est de très mauvais conseil et à côté de la plaque.
Merci,

Apparemment, il faut faire des trous supplémentaires dans le ski car les emplacements des vis ne sont pas identiques entre les Voilé Câble (actuellement fixées sur le ski) et les cales de rehausse. Les anciens trous vont affaiblir le ski et ce n'est pas conseillé m'a-t-on dit.
Sur le choix T4 / Alico double je pense qu'on ne se trompe pas en prenant l'une ou l'autre, as-tu un retour avec l'une ou l'autre stp?
talonlibre
j'ai monté des cales sur plusieurs paires d'Annum et je m'en félicite.
Cela n'impacte pas du tout la structure du ski.
Tout à fait d'accord ! 

Au XXème siècle, j'ai eu à gérer le parc de skis familial, avec du matériel acquis dans diverses bourses au skis  ( le bon coin n'existait pas à l'époque  ) , et j'ai eu de nombreux trous à percer et à reboucher pour adapter continuellement tout ce matériel à la croissance des enfants …
Faire un trou supplémentaire ne diminue pas la solidité du ski puisque la vis va combler le vide avec un matériau plus solide.
Ce qui risque de fragiliser le ski, c'est lorsqu'on retire les vis et qu'on ne rebouche pas le trou correctement lors d'un changement de fixations par exemple.

Si tes fixations sont correctement positionnées, faire 16 trous de plus (cas extrême) dans ta paire de skis ne changera rien à la solidité de ton matériel.

Ce ne serait pas la même chose s'il fallait avancer ou reculer tes fixations d'un petit centimètre …

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Nature sauvage
Apparemment, il faut faire des trous supplémentaires dans le ski car les emplacements des vis ne sont pas identiques entre les Voilé Câble (actuellement fixées sur le ski) et les cales de rehausse. Les anciens trous vont affaiblir le ski et ce n'est pas conseillé m'a-t-on dit.
Il existe des cale de réhausse Rotefella de 10 mm dont les trous sont ceux de la norme 75… placés au même endroit que ceux de tes Voilés 3 pins cable :
https://www.ebay.fr/itm/Rialzi-da-tlemark-Rottefella-12-5mm-teleplate-per-attacchi-75-mm-lifters-binding/282678973354?_trkparms=aid%3D777003%26algo%3DDISCL.MBE%26ao%3D1%26asc%3D20140620091512%26meid%3D7ee06d35402243b492350d6b5f0def91%26pid%3D100009%26rk%3D4%26rkt%3D6%26sd%3D272855637039%26itm%3D282678973354&_trksid=p2047675.c100009.m1982

Nature sauvage
Sur le choix T4 / Alico double je pense qu'on ne se trompe pas en prenant l'une ou l'autre, as-tu un retour avec l'une ou l'autre stp?
Je connais très bien la Scarpa T4, chaussure de telemark 2 crochets que j'utilise sur piste pour leur précision. C'est le modèle le plus efficace en descente, par contre elle seront plus rigides et pénibles pour marcher facilement sur le plat. Idéales pour de la rando "alpi-nordique" mais pas pour les plats et les zones vallonnées.
L'Alico sera plus typée rando-nordique mais moins performante que la T4 en descente.
Comme le disent si bien tous nos amis du forum, le choix est une question de terrain… dans le Jura, j'aime mes Svartisen, dans les Alpes je préfère des chaussures offrant un meilleur maintien.
Les chaussures sont à mon avis le domaine ou du travail reste à faire en SRN pour avoir un excellent compromis marche facile - tenue en descente.
Bon ski

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Merci pour vos commentaires,
Dans un objectif de pratiquer un "ski d'exploration" en tout terrain plus qu'un "ski de descente", je me suis orienté vers des chaussures sans doutes plus polyvalentes : les Alico double… à voir à l'usage.
J'ai récemment fait l'acquisition d'une paire de Crispi Svartissen vu que je connaissais déjà la marque et n'avais eu que des bonnes expériences avec ; quels skis recommanderiez-vous donc avec ça pour le même genre de ski "d'exploration" que Nature sauvage?
Yakov38M
quels skis recommanderiez-vous
étant donné que l'offre est aussi large, que la pratique est diverse, les qualités du skieur et les terrains de jeu variés, il est difficile le choix idéal du ski ! Pour essayer de synthétiser mes réflexions issues de longues années de pratique, sans en faire des "vérités":
- les débutants sont moins à l'aise avec des skis fins en bonne neige (poudreuse ou décroutée)…
- en neige béton, plus les skis sont larges et plus "ça branle des chaussettes" comme dit N_75 qui plus est avec des chaussures peu rigides…
- quand les pentes se relèvent, les skis larges sont plus joueurs…
et pour finir, et ce n'est pas de moi: "il n'y a ni mauvais skis, ni mauvaise neige, seulement de mauvais skieurs"
pour ma part, j'utilise des Madshus Annum… bon compromis dans ma pratique (Jura et "pré-alpes" (Chablais, Bornes, aravis))
J'ai pu essayer plusieurs modèles de skis, grâce à la location, avant de jeter mon dévolu sur les Annum…
bon courage !
Que la fente soit avec vous !
stofdefou
et pour finir, et ce n'est pas de moi: "il n'y a ni mauvais skis, ni mauvaise neige, seulement de mauvais skieurs"
Heureusement que ce n'est pas de toi, j'aurais été peiné de polémiquer avec toi, si pertinent d'ordinaire … smile


Transposé au monde maritime, ça donnerait:

"Il n'y a ni mauvais bateaux, ni mauvaise mer, seulement de mauvais marins"

A méditer …

smile  eria  smile    (Bad Snow Victim)

Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Au fait Yakov, elles sont bien à la norme 75 tes crispi ?
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
eria
j'aurais été peiné de polémiquer avec toi
pas de soucis, ni de polémique (Victor smile )
sans en connaître la genèse exacte, cette citation: "il n'y a ni mauvais skis, ni mauvaise neige, seulement de mauvais skieurs", me viens d'un skieur et alpiniste bien connu du microcosme alpinesque (nombreux topos dont le Guide Vallot, et création de Mountain Wilderness): François Labande, croisé au début des années 90 lors d'une projection de diapos au club alpin où je faisais mes armes d'alpiniste amateur…
Cette citation faisait probablement écho à celle d'un autre illustre alpiniste (amateur lui aussi dans la mesure où il n'avait pas un métier en relation avec la montagne): George Livanos, un marseillais surnommer "le Grec" pour qui: " il n'y a pas de mauvais rocher, il n'y a que de mauvais grimpeurs" smile
Que la fente soit avec vous !