Remise en question des fixs pour etres universelles.

Ca doit ètre le genre de fix qu'on utilisait du coté d'Alta
il y 4000 ans …

Marcel
Modifié il y a 10 ans
…de ce modèle
Modifié il y a 10 ans


Le lien

Est-ce une piste valable ?
Des petits suédois en train de s'amuser à la gueguerre-survie avec des SRN !
On finira par trouver le type de fixations, même s'il faut aller à Alta :-)
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
J'adooooooore tt ce qui ce dit. ça part bien dans ttv les sens :-)

Je vois que tt le monde est bien a fond en cette rentré.

moi j'ai retrouver du job donc j'ai moins de temps pour me prendre la tete sur ça.

ceci dit… mummm… ça me chatouille :-)



Sinon robert, je t'ai envoyer des mails et j'ai pas de retours….

contact moi : echapuis@yahoo.com


+++
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit:


Le lien

Est-ce une piste valable ?
Des petits suédois en train de s'amuser à la gueguerre-survie avec des SRN !
On finira par trouver le type de fixations, même s'il faut aller à Alta :-)

Je n'arrive à distinguer clairement ni les fix, ni les brodequins sur les photos. Je discerne que les fix sont à câbles, mais pas si elles sont à la N75 ou à norme plus large.

Un peu de recherche dans le texte :
"Stövlar" est absent,
"skidor" est présent,
"bindningar" est présent.
Je cherchais "gummistövlar", encore moins…

En revanche on apprend qu'ils fartent, et ont des problèmes de fartage et de choix entre les farts (valla) :

Det blev tvärstopp med en gång då det visade sig att det var svårare än man trodde att sätta på sig skidor med moderna ”klick” bindningar. Men efter en stund bar det av uppför Blåkläppen. Men snart uppstod jätteproblem då några av ungdomarna fått skidor som ska ha valla. Och att gå rakt uppför en brant backe UTAN valla är ingen hit, det är jättejobbigt. Men som tur är så finns Swix Blå, och Anders fickor innehöll ett antal vallatuber, så snart hade alla ett kanonfäste. När vi vek av från leden hade vi en sol som försökte. Med tanke på att det var -11 när vi lämnade fjällstationen så gjorde vinden säkert den verkliga temperaturen till lite under – 20 grader. Det bet friskt i kinderna och det visade sig snart tränga igenom snömolnen, vilket gav ett väldigt fint sken. Men solen förlorade striden och snart gick vi inne bland molnen, och dessutom började det nu blåsa. Nu visade det sig vilka som fuskat med packningen och lämnat förstärkningskläder hemma. De som slarvat fick nu ta konsekvenserna och frysa lite. Vinden gjorde att Anders ganska snabbt tänkte om och uteslöt en rundning av topparna.

Si tu élargis la photo matplats.jpg, il me semble certain que cet étrier est plus large que la NN 75.

Sur la première photo que tu cites, "skidor på hoyd.jpg", les bottines ont bien l'air en cuir, pas en caoutchouc, et elles n'ont pas le bec de canard caractéristique des NN75.

La question reste ouverte avec la photo kylskadepratik.jpg (pratique du soin des gelures de pieds) : une bottine seule est visible, et semble bien haute.

Photo så kan det gå.jpg : le gars affalé (ça peut arriver comme ça). Sa bottine n'a pas de bec de canard.
Modifié il y a 10 ans
J'adore les défis…. et celui ci est de taille mais grâce à l'aide d'un ami suédois et celle mon ami goggle, je commence à trouver une piste sérieuse.

La réponse d'Hakan :
"The boot seems to be a rubber boot. Am I right? I think the military uses a lether boot for hiking and skiing. I thing the series is called M90, is you want to search for it…"

Donc après de multiples recherches….

- Swedish M90 rubber boots

Ensuite, j'ai trouvé cette image de fixations …

qui se situent ici : http://www.soldf.com/kanga90.html

Donc, il y a deux modèles de la série M90 (M90 kängor)
- Marschkänga 90
- Vinterkänga 90

Dans la suite de l'enquête, il y a un doc très intéressant sur la règlementation du matériel hivernal des soldats suédois datant de 1997…. C'est ici. En page 48 et 49, on peut facilement visionner le type de fixation et de skis.

Un autre modèle de chaussures visible dans ce forum.

Bon maintenant, il n'y a plus qu'a retourner en Suède et aller dans une brocante pour trouver le matos. Qui vient :-)

A vous
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
Le plus violent est que dans les années 80, j'ai démonté et jeté ces étriers antiques des années 50. Ils étaient sur les 2,15 m de Georges, mon père, un haut de gamme de l'époque avec semelles en plastique dur. Mon père avait peur de ses skis, qu'il trouvait bien trop rapides pour sa force…

J'ai monté à la place des Silvretta, à câbles aussi.
Ça n'a jamais servi.
Je restais marqué par la poudreuse profonde du Vercors, qui exige des skis très porteurs. Quand Jean-Claude eut la maladresse de laisser tomber un gant, on ne le retrouva pas. Voilà.

Un jour où j'avais eu l'excellente idée d'oublier à la maison mes chaussures de ski, j'ai pu chausser les planches quand même avec mes chaussures basses de ville. Les étriers et les câbles de l'époque (1956 ou 1957) permettaient cela.
Modifié il y a 10 ans