N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Retour sur les Sbound 112

forez a écrit :


Le retour de régis sur les Madshus dont la semelle n’était pas trop finie, m’a laissé un goût de « je ne sais quoi », car même si la glisse en ski de rando n’est « peut-être » pas aussi importante que sur un ski de fond de piste, surtout dans les fortes pentes, ça ne gâte rien pour le reste comme les passages en faux plats.

C'est Talonlibre qui a fait un retour sur les skis Annum…
Et concernant les semelles des skis Madshus, elles sont très bien finies et ne nécessitent aucune préparation, ni aucune retouche.

Les skis vendus par les marques sont prêts à l'usage. Ceci est valable chez Fischer, Madshus, Rossignol.

Cet hiver, j'ai vu un paquet de skis Mashus… un paquet de randonneurs qui ont skiés avec et ils n'ont pas préparés les semelles et les carres à la meuleuse :-)

Les Rossignol BC 110 Positrack fabriqué chez Fischer avec cahier des charges Rossignol me laissent dubitatif, car si en alpin j’ai eu des Rossignol qui allaient bien, en nordique, c’était un peu la loterie, alors …

Oui Rossignol fabrique ses skis chez Fischer… on peut considérer que c'est du même niveau. Il y a quelques détails qui changent.

Si je devais résumer mon avis en randonnée nordique :
Fischer = Mashus = Rossignol : même combat. Les différences sont minimes…
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 6 ans
Il a bien fallu lui trouver quelques points à améliorer :
- une taille plus courte que 165 cm serait la bienvenue.
- La semelle pourrait être de meilleure qualité, elle exige des fartages régulier pour conserver ses qualités de glisse.

Cet hiver, je continuerai de me faire plaisir dans les pentes et les combes avec mes Annum.

Voici le texte exact sur les semelles des Annum, j'indique juste que ces skis ont besoin d'être fartés régulièrement (comme la plupart des skis, en SRN, fond ou alpin)

Je continue à prendre du plaisir Annum aux pieds avec des Svartisen, des cuirs 2 boucles de telemark ou des T4.

J'ai plutôt une bonne opinion de ces skis que je n'ai pas eu besoin de finir à la ponceuse à bande ou à la pierre.

Comme j'aime les carres bien affûtées, j'ai passé un coup de lime dessus.

Comme le dit si bien Régis, ces skis sont prêts à skier à la sortie de la boutique.

L'Annum est un ski particulièrement facile à skier de part sa souplesse.

J'ai eu en main le Fischer qui semble être un bon ski mais je ne l'ai pas skié.

Bonne fin de saison à tous et à toutes,

Talon Libre :lol:


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 6 ans
BC 110, annum ou sbound 112, comme le dit Régis les différences sont minimes.
Ceci dit le moins bien fini des 3 reste l'annum, pour autant il me semble en même temps être le plus accessible des 3 en descente. Une valeur sûre dans la pente descendante pour les gabarits légers et les skieurs débutants.
Sur les semelles des annums: elles sont bien finies et prêtes à l'emploi: c'est juste qu'elles sont très tendre et blanchissent très vite si on ne les paraffines pas plus souvent que les autres (bottage assuré pour les fainéants du fer à farter)
Côté accroche les écailles du fischer sont un brin meilleures que celles de l'annum, mais des écailles ça reste des écailles :-? : ça glissera toujours plus que les peaux donc ça reculera toujours plus vite que les peaux. Mon point de vue sur le sujet, c'est que la montée en SRN est largement aussi technique que la descente. Avec de la technique même sur un ski large, même sur neige béton, il y a matière à laisser les peaux au grenier.

Pour Forez:
Un ski qui a du nerf, c'est un ski qui tourne moins bien et qui accroche moins bien dans toutes les neiges douces.
Si la neige est dure et qu'on veut faire du SRN le meilleur outil c'est pas un 110, un annum, ou un 112, on peut largement trouver plus de plaisir sur un 70, un éon ou un 78. On peut même dire qu'un ski de skate passera bien en hors trace, ou qu'un ski classique à écailles fera mieux l'affaire qu'un vector.

Pour Fanny: les barrières sont dans les têtes des pratiquants.
Un skieur de SRA qui n'est jamais monté sur des SRN larges montés en norme 75, ne peut pas prétendre être objectif sur le sujet.
Modifié il y a 6 ans
Bon, désolé :-( j'ai mis sur Régis ce qui était à Talon Libre, mais il me semblait avoir vu un autre avis sur les semelles des Madshus et c'est un commentaire sur le site Aventure Nordique à propos des Epoch, qui parle également de la semelle.

Pour les skis sur neige dure je suis tout à fait d'accord avec toi Sancho et c'est pourquoi je m'oriente sans doute sur 2 paires de skis de rando, une large pour la poudreuse ou les neige mouillées molles et une moins typée parabolique pour les neiges dures.
Car cette sensation de flotter en poudreuse, je voudrais encore la décupler ! :-D

Mais des conditions comme cette année avec autant de poudre, dans le Forez, c'est rare. :-? Alors une autre paire de ski pour "débarrasser" ça me semblerait bien.

Pour un ski avec un peu plus de nerf, c'est vrai tu as raison, en neige molle mieux vaut un ski souple, mais les Salmon de rando que j'ai, font 169 et sont vraiment très souple, aussi, il suffit de tomber sur des traces de raquettes dans de la poudreuse tassée et j'ai l'impression dêtre sur une mini-pelle, ça tourne sous le pied avec les spatules qui semblent être le godet.

Je les avais pris courts pour pouvoir aller essentiellement dans les arbres, là où avant je raquettais. Mais il me manquait comme à vous tous sans doute, en raquette, la GLISSE ! :-?
D'ailleurs à présent je fais de moins en moins de raquettes grâce aux skis de rando nordique. Mais ils datent de 2007 déjà…

C'est pourquoi avec le recul des Salomon rando, je me demandais si un ski de 180 cm ne serait pas mieux pour moi (je fais 173).

J'ai vu à l'oeuvre les Annum de Leucos quand nous avons fait un tour ensemble fin janvier et j'ai été impressionné par l'accroche et les écailles par rapport aux Salomon.

D'un autre côté, je ne cache pas que Fischer est pour moi une certaine "garantie" et Rossignol, il faudrait sans doute que je me débarrasse de " l'à priori" hérité il est vrai d'un temps que les moins de 20 ans … :-?
Donc je l'avoue plus trop d'actualité, Mea Culpa, Pape Régis m'absoudra peut-être … :lol:
Modifié il y a 6 ans
Si le but est de ranger définitivement tes raquettes au garage, je dirais que 180 c'est trop grand.
Si c'est pour monter et descendre par des routes forestières ou des terrains ouverts, prendre plus grand que sa taille sa peut se discuter, si on privilégie, la glisse, les kil, la vitesse, et les grandes courbes, c'est un choix qui se défend.
A titre personnel, selon les conditions de neige: je n'ai pas le goût, ou le niveau pour tirer tout le potentiel d'un ski large et plus grand que moi. Bah ça viendra peut être un jour. :-D
Modifié il y a 6 ans
Merci de ces précisions Sancho ! :-D

Compte tenu que je suis sûr de ne pas avoir ton niveau et sans doute quelques années de plus, je crois que je vais suivre tes conseils et prendre un ski à ma taille.

Mais chez les fabriquants, pour mon poidsavec sac à dos et équipement, ils recommandent un ski de 179 ??? :-o

Qu'en penses-tu ? Quelle est l'explication ?
Modifié il y a 6 ans
Sancho, vu ton rapport poids taille (genre fondeur poid-plume), c'est sur que tu n'as pas besoin de prendre plus que ta taille pour flotter et tailler de grandes courbes.

Alors que pour moi et mon gabarit de mammouth, ma taille c'est court !

La longueur du ski se choisit en fonction de la largeur (ou de la surface portante) de l'outil et surtout en fonction du poids du skieur.

En attendant, finis bien la saison avec tes lattes mormones. :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 6 ans
Hello, 4ème sortie en Svartissen et Annums équipés de Voilé 3P-HW autour de Grenoble.

Je m’apprêtais à écrire un long post avec les détails, mais Fanny l'a fait à ma place : même ressenti, mêmes perspectives, no limit pour le moment et je sens que le SRA va faire partie des souvenirs dans ma vie de skieur …

Suffit de d'apprendre à skier, c'est tout …..;-)

Je rajouterais juste deux choses à propos des shoes :

1) Quel bonheur d'avoir les pieds secs après une journée de 10 heures !
2) Le collier plastique articulé me faisait mal à la malléole, je l'ai tordu pour "épouser" le contour du pieds à cet endroit : la douleur à disparut.

Bref, quelle LIBERTE et quel CONFORT en toute circonstance !

Modifié il y a 6 ans
Salut,

Les Sbound se sont très bien comportés le long de la traversée du Vercors. Ils tiennent bien en traversée en neige dure voire bien glacée.

Gros gavage avant hier dans la poudreuse (Randonnée de type nordique sur le Pays du Mont Blanc et 300 m de descente). Et dans 30cm de fraîche, je me suis régalée en télémark. ça rentre!

Par contre, j'ai enlevé le câble des fixations pour essayer. Et j'ai déchaussé plusieurs fois.

A+

Fanny
Modifié il y a 6 ans
Vous faites plaisir à lire, Fanny et Jérome.
Il y aura toujours des terrains où le SRA sera plus efficace que le SRN. Mais dans la mesure où on ne cherche pas exclusivement la pente raide, il y a de magnifiques sensations de liberté à apprécier dans le SRN.
Je pense sincèrement, qu'il y a beaucoup de pratiquants de SRA, qui feraient mieux d'essayer, au lieu de se contenter de regarder le SRN de loin, et encore bien trop souvent avec dédain.
Talonlibre tu as tout à fait raison, sur le fait que le poids du skieur a une importance considérable dans le choix de la longueur des skis.
Aussi, tout le monde ne cherches pas forcément exclusivement à flotter et à faire de la grande courbe. Pour tout ceux, pour qui ce serait le cas, faut pas hésiter à prendre plus long, mais faudra aussi assumer sur l'accroche en montée.
J'aurais tendance à dire que les gabarits plutôt denses tireront sans doute un meilleur parti du 112 que de l'annum en descente.
Sinon c'est un petit détail, qui m'avait jusque là échappé: j'ai toujours dit que les madshus me semblaient plus faciles à faire virer que les fischers: "l'absence de rainure centrale sur les madshus est sans aucun doute la raison principale à ce gain de plaisir"
De l'autre côté la présence de la rainure centrale sur le fischer, améliore sans doute les sensations au plat et en montée: le ski file plus droit, moins de sensation de flottement dans ces terrains.
Modifié il y a 6 ans