Rossignol BC 90 Positrack

Lecteur de Skirandonneenordique.com depuis plusieurs mois, j'ai été surpris de ne rien trouver sur les Rossignol BC 90 Positrack (http://www.rossignol.com/FR/FR/bc-90-positrack_RH8WF35_product_nordic-men-skis-classic.html)… si ce n'est une photo et une simple présentation de la gamme 2009, et pas plus d'infos via Google, si ce n'est des retours sur un forum canadien qui ont cinq six ans. Difficile également de le trouver en vente dans les shops.

Du coup, ma question est simple. Est ce qu'il y a des gens qui ont eu l'occasion de tester ces BC90 ? Si c'est le cas, qu'en pensez-vous ?
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 8 ans
Et hop quelques photos du BC Positrack de Rossignol prises en Chartreuse et dans le vercors…
C'est en fait la copie du Salomon Xadv 89 avec les mêmes écailles, et la même cotation. C'est la sérigraphie qui change ! Ces skis de SRN existent toujours mais ils sont difficile à trouver en France.

Rossignol n'a pas envie d'en vendre dans nos magasins. Ce n'est pas grave, ils n'apportent rien de plus à l'existant.

1. Rossignol considère que le backcountry c'est pour l'Amérique et pas pour la France
2. les chaussures et les skis rossignol en SRN ne sont que des copies des autres marques.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Merci pour les infos !

Donc si j'ai bien tout suivis pas de différences avec les Xadv 89, qui sont les mêmes que les Rainier Posigrip, donc Atomic, Salomon et Rossignol même matos. Et à la vue de ce que tu expliques sur l'attitude de Rossignol avec le SRN en France, ça donne pas franchement envie, surtout s'il ne propose que de la copie. Dommage, j'avais l'habitude du matos rossignol pour le ski de fond, et en étant très satisfait, je me disais que cela roulerait aussi pour le SRN. Et bein, râté !
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 8 ans
et comment se fait -il que j'ai des fixation NNN BC auto Rossignol sur mes skis? A priori achetés chez Altiplano (autocollant).

Tant qu'on parle d'écailles. Les ecailles Salomon sont elles plus efficaces que les "écailles" Fischer (qui n'en sont pas vraiement, c'est juste des petit coup de fraise dans la semelle) ?
Modifié il y a 8 ans
Elles "fonctionnent" bien les écailles sur mes Fischer (Outbound Crown).

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 8 ans
Je rejoins Régis sur le côté copie d'autres produits, sur le côté produits développés à destination du marché américain, et introuvable par chez nous.
Pour autant le BC 90 est rencontrable dans les magasins et c'est à ma connaissance le ski qui peut être le plus adapté pour les gens qui ne sont pas forcémment des géants: 159 cm de longueur.
Question: il y a t-il un fabricant de ski, qui a déjà songé que le ski de rando nordique pouvait également être intéressant à partager avec des enfants de moins d'1m60 et chaussant moins de 36 ?

Sinon on peut pointé du doigt rossignol en disant qu'il ne s'intéresse que très peu au marché de la rando nordique en europe, mais les autres marques ne sont à mon avis guère mieux.
C'est d'une manière générale la croix et la bannière pour les magasins de réussir à se faire livrer le matos de rando nordique pour le début de l'hiver et ce en passant commande au printemps.
C'est même pas la peine de songer à se faire réapprovisionner en cours de saison.
Et puis sur du SAV si ton revendeur a écoulé son stock quand il t'arrive un pépin de matos, tu peux toujours ronger ton frein en te disant que tu te vengeras en skiant plus l'hiver suivant.

Anecdote: un magasin de Métabief par un beau printemps se dit tient si j'investissais dans du matos de rando nordique à mettre en location (c'était pas du rossignol)
Il passe commande, en début d'hiver il reçoit skis et fixations, mais pas les chaussures.
L'hiver se passe ses skis sont toujours neufs.
Début d'hiver suivant, malgré les relances les chaussures ne sont toujours pas là et les skis n'ont vus que la poussière.
En fin d'hiver, il s'aperçoit que son concurrent deux rues plus haut avait tenté le coup lui aussi, mais que pour sa part il n'avait reçu que les chaussures sans jamais voir poindre les skis.
Ils ont fini par s'arranger entre eux.
Entre la commande et les premiers virages dans la poudre, il aura fallut deux ans et demi, et encore pas grace au fournisseur mais grace au loueur d'à côté.

C'est laborieux parfois d'essayer de développer le ski de rando nordique!!! :-x
Modifié il y a 8 ans