Sentrage/gabarit fixation 75 mm...

J'ai décidé de monter mes fixations 75 mm sur des Sporten Carspo (cf. mon précédent message), car ceux-ci ont, à peu de choses près et mis à part les écailles, ont les mêmes mensurations que le Salomon X-Adventure, alors pourquoi s'en priver ! Si j'ai bien compris le montage sur mes vieux telemark Splitkein, les trois pins sont centrées exactement sur le point d'équilibre du ski, correct ? Y a-t-il des dérogations possibles à ce centrage en fonction du comportement que l'on veut obtenir des skis ?
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 12 ans
J'ai trouvé ça sur une forum de telemarkeur… je ne sais pas si cela peut t'aider.

+


____________________________________
1. Avec ma chaussure je prend la mesure du talon aux orteils (pas le bec de semelle). Je divise par deux et repère le «mi-chaussure»
2. J'aligne la chaussure sur le ski pour que "mi-chaussure" corresponde au repère du fabricant. Voilà donc la position alpine. Si j'ai de l'arthrose ou bien ai la flemme de plier le genoux, c'est là qu'ira la chaussure. Au crayon je fait une marque sur le ski qui correspond aux 3 trous de la semelle nordique (les pinholes).
*Attention, tous les skis n'ont pas nécessairement une marque «mi-chaussure» et il se peut que certains skis dits de Telemark aient un repère différent.
*D'un point de vue pratique, ça peut être compliqué d'aligner la chaussure au ski sans sortir le fil à plomb. On pourrait aussi mesurer sur la chaussure la distance du talon aux pinholes (qui sont juste un micropoil plus en avant que le bout des orteils) et diviser par deux. Du coup, en reportant cette valeur sur mon ski par rapport au repère du fabricant, je retrouve l'emplacement des pinholes avec la chaussure alignée au repère fabricant.
J'imagine que vous n'êtes pas encore atteint d'arthrose et que si vous lisez ce thread, c'est que vous êtes là pour plier le genoux de temps à autres (par vanité, quand je suis en vue des télésièges, par exemple). Donc, cette position alpine n'est plus optimale dès qu'on lève le pied et il faut reculer les fixations.
3. Je mesure mes skis. Du bout de la spatule au bout du talon. Cette longueur, je l'appelle «L». Et donc L/2 me donne mon mi-ski et là je fais une marque au crayon. En anglais, cette marque correspond au «chord center» et à l'origine, quand il s'agissait de manœuvrer des allumettes (sans carres) de 210cm avec des espadrilles, on ne se prenait pas la tête avec quelque chose d'aussi futile que la position de la fixation et on disait pins on chord center puis basta. Par respect pour nos aînés et puis parce-que c'est facile à calculer on va tenir compte de cette formule lors de notre analyse finale à pondération artistique.
4. Je replace ma chaussure sur le ski mais cette fois en alignant les pinholes sur la marque mi-ski (que j'appellerai CC pour faire tendance). Là c'est la position de montage nordique antique. En principe, cette position est plus en arrière par rapport à la position alpine. Trop en arrière diront certains et une fixation trop reculée c'est pas terrible comme le suggère Bermude. Il faut donc trouver un compromis entre la position "pins on CC" et la position alpine.
5. Cette différence, c'est la distance entre CC et la marque des pinholes avec la chaussure en position alpine. Vous me suivez toujours ? Sur mes skis c'est pratiquement 5cm. Généralement c'est moins important mais ça varie beaucoup. D'ailleurs, des études récentes ont démontrées que la marque du fabricant variait même dans des skis de même modèles (Gab, 2002, sur la distribution normale des repères de montages sur les pro-modèles Dynastar Arno Adams)
6. Yaka faire le compromis : je divise par deux et je place la fixation 2,5 cm en avant de CC.
Oui mais, 2,5cm, c'est peut être beaucoup non ? C'est ici qu'entre en jeu l'art du montage et le facteur Tonio (en réalité, il s'agit de la susceptibilité aux railleries Toniesques. Certaines personnes sont très sensibles alors que d'autres sont blindées).
7. Deux centimètres. Je vais placer la fixation 2cm en avant de CC et on en parle plus. Y'en a que ça dérange ? Bien. Et je trace une belle ligne sur le ski.
8. J'installe la fixation.
Modifié il y a 12 ans
Bonjour,

Le sujet passionne et c'est pourquoi j'ai demandé à au magasin Pecoud sport à Mouthe (aussi membre du site) de participer à une vidéo pour le site de régis.

La vidéo est en ligne depuis une semaine sur l'onglet vidéo :

http://www.skirandonnenordique.com/modules/video/category.php?categoryid=1

l'avez consulté ? C'est vrai que le montage est pour le NNN BC mais il ya des principes communs.

Nous l'avons réalisé de telle sorte que le montage soit expliqué en détails. Mais il y a peut être des oublis !!

mtriclin -
Modifié il y a 12 ans