Solidité semelle NNN BC à la marche ?

Hello

Je ne trouve pas de sujet là dessus…
Pour le printemps, on a besoin de marcher parfois 1h sur les sentiers avant de trouver la neige.
Avez vous une expérience sur la solidité des semelles NNN BC en comparaison avec des Vibram N75 ?
Comment se passe le chaussage/déchaussage avec des semelle un peu usées ?

Je suppose que les NNN BC seront plus fragile, mais est-ce rédhibitoire ?

Merci
fred
Salut Fred

ayant eu une paire de NNN BC que j'utilisais jusqu'à la fin de saison, je n'ai pas eu l'impression que les marches d'approche aient particulièrement abîmé les semelles. Le diamètre de l'axe en métal à l'avant de la chaussure étant légèrement supérieur à celui d'une chaussure de ski de fond, le risque qu'il se décroche devrait être encore plus faible.
Le relief d'une semelle NNN BC favorise moins la marche sur neige dure / gelée qu'une semelle vibram mais les multiples chaussages / déchaussages nécessaires lors de ces longues marches d'approche sont plus bien aisés ( surtout avec une automatique ) avec une chaussure en NNN BC.

Côté norme 75, je suis finalement moins enthousiaste, difficile d'en trouver une qui résiste plus de quelques saisons …

Bonne saison 2019/20 smile
Modifié il y a 4 semaines
Hello Cedryg
Merci pour ta réponse.
Moi ce qui m'intéresse avec la norme NNNBC c'est : le déroulé de pied et la légèreté.
Effectivement le chaussage déchaussage est bien pratique !
Avec tes chaussures NNNBC tu utilises quoi comme skis ?

Merci
Fred
Il s'agit d'un matériel que je n'utilise quasiment plus : Crispi Nordland ( moins de 800 g, légères pour du ski nordique ) et des Fischer Nordic Cruising ( étroits, adaptés à une petite couche de neige fraîche sur fond dur ).
Au niveau semelle, le ressenti est voisin de celui d'une chaussure de classique : la semelle vrille peu et reprend une forme plate après la poussée ( presque un effet ressort ).
Une semelle norme 75 un peu usée ( celles non cousues, les plus répandues ) me paraît vriller davantage ( à moins d'utiliser un câble ) et me semble plus molle si le but est de retrouver des sensations de classique "sportif" ( la semelle reste arrondie même au repos ).

Compte tenu des multiples déceptions, du point de vue fiabilité, rencontrées avec diverses chaussures norme 75, je me laisserai bien tenter de nouveau par des Svartisen NNN avec des skis type fischer S-Bound 98 ( de nombreux posts lus sur le net témoignent d'une Svartisen plus convaincante en NNN qu'en norme 75 - câble mis à part ).

Par contre dans ton cas, celui d'une fin de saison, je ne suis pas convaincu qu'une NNN soit la meilleure option lorsqu'il faut finir une descente avec une neige qui se met à fondre au soleil ( à moins que tu ne redescendes toujours suffisamment tôt sur une bonne neige dure ! ).
Bonjour à vous,

Je n'ai guère eu l'occasion de marcher sur de longues distances en marche d'approche avec les miennes, mais j'ai eu une ou deux sorties ce printemps avec déchaussages et rechaussages multiples…

Question solidité, RAS et pour le rechaussage, aucun problème !

Pour la souplesse du déroulé du pied qui te tient à coeur fred, je pense que ça provient surtout des chaussures qui sont généralement un peu plus souples et plus légères en NNN-BC qu'en norme 75.

Je tourne pour ma part sur des Fischer S-Bound 88.

Bonne saison !

smile  eria  smile

Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile