Test chaussure BCX-12 de Rossignol

Voici un petit retour / test ultra subjectif des chaussures BCX-12 de chez Rossignols (voir la fiche de présentation du fabricant). Elles ont été utilisés avec des Epochs (Madshus) et des Rangers (Sporten). J'aurais tendances à les comparer aux Svartisen que j'utilise habituellement. Comme ces dernières, elles sont en norme 75.




A la première apparence, les BCX-12 apparaissent comme un produit à la finition très aboutie et visuellement plutôt classe. Elles reprennent pas mal de petits trucs / technologies déjà développés par Rossignol pour ces chaussures XIUM de ski de fond. A noter qu'elles sont fabriquées en Chine et qu'il est possible de s'en procurer auprès de revendeurs Rossignol, si ces derniers sont un peu motivé pour vous en avoir une paire. Leur prix public est de 249 euro.




Niveau confort, les BCX-12 sont très agréable à porter dès la première sortie, pas besoin qu'elles se fassent au pied. On est immédiatement à l'aise dedans, et ce dès le premier déroulé. Le chausson est très confortable et rappelle plus les sensations de légèreté et de souplesse d'une chaussure de ski de fond que d'une chausse de randonnée (je dis cela par rapport aux Svartisen notamment). Niveau taille, cela chausse plutôt étroit, comme d'habitude chez Rossignol.




On retrouve le même système de laçage que sur les chaussure XIUM de Rossignol. Ce dernier a l'avantage d'être très précis. il permet de serrer rapidement et très bien le pied sans s'encombrer des boucles et des nœud de lacets. A noter par contre que ce laçage s'arrête sur le dessus du pied à la hauteur de la cheville.




Les BCX-12 disposent d'un couvre-lacets qui semble de bonne facture. Aucun problème d'étanchéité à signaler pour le moment.




Elles disposent également d'un système de serrage de la mini guêtre situé au dessus de la chaussure. Plutôt pratique, et pas gênant en cas d'utilisation avec un pantalon de ski de rando.




Deux boucles à cliquet viennent compléter les serrage des pieds. Là encore le même que l'on retrouve sur les chaussures XIUM (pression sur poussoir pour desserrer et système de cliquet pour serrer). A l'apparence, toute cela semble très solide (il l'est également à l'usage si j'en crois celui installé sur mes chaussures de skating) et est très pratique à l'usage si l'on veut régler le serrage en cours de randonnée, même avec des gants légers.




Petit plus, une petite couche de caoutchouc sur le système de serrage qui évite les pressions sur la chaussure en cas de fort serrage… petit moins, il a tendance à se déchirer légèrement au niveau du point d'accroche avec la chaussure après seulement quelques sorties.




Les BCX-12 disposent également d'un pare-pierre sur l'avant de la chaussure.




Elles ont également des semelles Vibram qui permettent des marches d'approches aussi confortables qu'avec les Savartisen.




L'avant de la chaussure est très souple, ce qui rend le déroulé du pied en pas alternatif facile et très agréable. Il y a une vrai sensation de légèreté à l'usage (on se rapproche vraiment du ski de fond je trouve).




En descente, la tenue de la cheville est assurée par un renfort articulé, là encore le même que l'on retrouve sur les chaussures XIUM. Il procure une impression de maintien important de la cheville tout en ayant le pied dans une chaussure moins rigide, assez différent donc niveau sensation qu'avec les Svartisen.




En pratique, la rigidité de la torsion est en bonne pour conduire les skis en virage télémark dans la neige fraîche. N'ayant pas encore utilisés ces chaussures sur des terrains plus alpins, il est encore difficile de dire si les BCX-12 sont aussi performantes que les Svartisens. La sensation de légèreté évoquée précédemment laisse penser à priori que ça ne sera pas trop le cas…

A suivre donc…

0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 7 ans
Salut Mikael, super test et retour sur cette Rossignol, un retour comme on en voit trop peu sur SRN.com ;-)

Suivons donc l'exemple de Mikael, en postant de temps en temps un p'tit retour sur nos skis, chaussures, batons, peaux, sacs à dos, pulka, tentes, Sac de Couchage, APN, caméscope……

Pour revenir sur ton test Mikael, ces BCX12 semblent intéressante, et les concurrentes directes des Fischer BCX875
Ton retour sur la différences avec la Crispi Svartisen va etre très intéressante. Donc dans l'attente de la suite :-D
Modifié il y a 7 ans
Utilisant les BCX875 de fisher, je trouve que tt ces chausures arrivant (ce qui est tres bien) on la même semelle vibram.

Realité?

Si je me projette un peu, leurs caracteristiques de déroulé de pied et la résistance à la torsion de la semelle doit être relativement similaire.

Realité?


la differance en terme de conduite de ski et de confort de dérouler de pied entre ces models sera basé sur les maintients mecanique de la cheville et les materieau utilisé (cuir, synthétique)


Quel est votre retour/avis en fonction de vos essais sur ce point?

Il serais interessant de mettre en place une echelle non subjective pour les essais de matos :-)

Retour perso sur la BCX875 de fisher:
La BCX875 de fisher a un bon dérouler (souple) une tenu de cheville correct (ni souple/ ni trop raide ) pour chipoter je dirais que un poil plus rigide serais mieux mais c'est deja le jour et la nuit avec ce que j'avait tester par ailleur.
Leur confort est tres aboutit.
La solidité… un arachage de semelle après 20 sortie…. remplacer par fisher en 2012… deja 15 sortie sans autre pb, à suivre

Bref, au plaisir de vous lire.


Modifié il y a 7 ans
le bloc semelle vibram semble avoir quelques problème, je n'ai pas de problème d'arrachage, juste de déchirure, également pris en charge par le sav, sur svartisen.
le cousu norvégien pourrait encore avoir de beaux jours devany lui !

en ce qui concerne le compromis déroulé excellent / rigidité en torsion corrcet, ça me convient parfaitement.

on te fait confiance roro pour élaborer le protocole du test.
Modifié il y a 7 ans
effectivement
Modifié il y a 7 ans
Après une dizaine de sorties avec les BCX12 dont la dernière samedi, j'ai ressorti les Svartisen dimanche pour "tester" et "comparer" les différences.

Niveau confort, on sent vraiment la différence entre les deux dès qu'on les a dans les pieds. Pour moi, les Svartisen sont moins confortables et ne procurent pas les sensations de légèreté, de souplesse et de précision de la BCX12 (les Svartisen font plus "bourrin" et l'on ressent moins les appuis)… ces sensations étant renforcées par la différence entre les systèmes de serrage, plus fin sur la BCX12. En même temps, on a l'impression d'avoir le pied plus tenu avec les Svartisen qui sont un peu moins souple à l'avant et moins agréables que les BCX12 en déroulé de pied sur terrain plat et en montée (excepté cela, les deux paires sont aussi efficaces l'une que l'autre). Je dirais que ces sensations viennent de la rigidité arrière plus importante des Svartisen (ça "plaque plus derrière"smile. En descente, cette dernière procure aux Svartisen un côté plus rassurant pour la conduite des skis et donne l'impression d'un meilleur contrôle dans la conduite des skis qu'avec les BCX12.

Cette fois-ci, c'est encore plus subjectif que le premier retour sur les BCX12 et je sais pas si ça permet d'y voir plus clair. Pour avoir un comparatif qui tient la route, il faudrait tester "en même temps" les deux paires sur un même parcours… voir même avoir un protocole de test ;-)
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 7 ans
concernant un possible test, je te propose de chausser une chaussure différente à chaque pied, de fermer les yeux et ressentir

réalisé sur une bidouille sur des skis, le test a été révélateur.
Modifié il y a 7 ans
grandsteak a écrit :
…. de fermer les yeux et ressentir

Super ! Ca s'appelle un test a l'aveugle : On t'ammène au sommet des pistes d'alpin de la Féclaz , On te bande les yeux , on te colle une pompe différente a chaque pied et on te lache dans la pente .
:-D
Modifié il y a 7 ans
Pour le test "à la Robert", je veux bien être là avec une caméra !! pour ne rater aucun moment et bien disséquer le "test"… ;-)
Haut les talons !
Modifié il y a 7 ans
Robert a écrit :
grandsteak a écrit :
…. de fermer les yeux et ressentir

Super ! Ca s'appelle un test a l'aveugle : On t'ammène au sommet des pistes d'alpin de la Féclaz , On te bande les yeux , on te colle une pompe différente a chaque pied et on te lache dans la pente .
:-D

Et après :-D ?

Pas sûr que dans ces conditions, le temps du ressenti soit très long….

Par contre, je vais tenter un de ces quatre le test "une chaussure différente à chaque pied".
0sâ sôtre de la rài ! / Osez sortir des sentiers battus !
Modifié il y a 7 ans