TEST skis Asnes Storetind et chaussures Crispi Svartisen

Robert a écrit :

A première vue j'imaginais que le retour du cuir allait nous ramener un type de chaussure cuir très costaud , lourdes , mais d'une précision dans la conduite comparable a celle des coques légères type T4 .

Quel aurait été l'intéret d'avoir une T4 en cuir !? Elle existe en plastique…


La Svartisen c'est le chaînon manquant entre la T4 rigide et la gamme des pompes souples : le compromis entre un déroulé en pas alternatif facile, confortable et la possibilité d'envisager la conduite du ski d'une manière relativement engagée.
Modifié il y a 9 ans
J'ai testé à plusieurs reprises la Svartisen 75 mm et je dirais qu’heureusement elle n'a pas le même poids et rigidité qu'une Scarpa ou même les anciennes chaussures Crispi.

Je sais pas vous, mais moi plus je ski et plus je cherche la légèreté… parce que plus c'est léger, mieux je glisse, moins je me fatigue. Je suis un inconditionnel de la T4 mais j'apprécie la souplesse, le confort et la légèreté de la Svartisen. En terme de maintien il faut comparer la Svartisen 75 mm avec une Salomon X-Adv, une Bcx8 ou une Alpina 2175…

Et si on devait comparer, il y aurait beaucoup à dire notamment sur la qualité de la chaussure et du chaussant qui est plutôt au top.

La Svartisen a quasi le même chaussant qu'une Stetind / Antarctic avec le maintien des chevilles en plus…

A mon sens la Svartisen s'inscrit très bien dans la catégorie des chaussures semi-rigides qui offre un bon compromis entre légèreté, déroulé de pied et contrôle des skis.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 ans
Pas dans mon propos de dire du mal de la Crispi :
je ne les ai pas essayées mais vues sur le terrain entre
les mains ( ou plutot aux pieds) de Grandsteak , ça m'a
l'air super bien .
Par contre je regrette qu'on ne trouve plus des grosses
cuir … Pourquoi ?
Un peu par fétichisme , peut-ètre
Mais aussi parce que si tu essayes une chaussure coque et
qu'elle te fait un peu mal , tu peux te dire qu'a la longue, ton pied se fera peut-ètre à la chaussure .
Avec une grosse cuir si elle te fait un peu mal au début , tu peux ètre certain qu'à la longue la chaussure se fera
a ton pied .
Modifié il y a 9 ans
Stef :
La Svartisen c'est le chaînon manquant entre la T4 rigide et la gamme des pompes souples : le compromis entre un déroulé en pas alternatif facile, confortable et la possibilité d'envisager la conduite du ski d'une manière relativement engagée.

Mon impression (avec toutes les réserves de circonstances que je vous concède volontiers), c'est justement qu'avec la Svartisen (par rapport à la T4) tu n'as ni le déroulé en pas alternatif facile, ni le confort, ni la conduite engagée.
Modifié il y a 9 ans
après une demi douzaine de sortie avec les svartisen 75 mm, et un petit bricolage,
après avoir définitivement abandonné mes xadv qui sont d'ailleurs encore en très bon état après 4 hivers de bons et loyaux service
et en précisant la pointure, qui peut jouer sur la souplesse de la semelle,
voici un petit compte rendu

le confort est quasi immédiat, pas de point de frottement, hormis aux talons, que je doit encore protéger d'une très fine bande d"omnifix"

le laçage est effectivement problèmatique car on à tendance à s'emmêler dans les boucles et crémaillères

une souplesse dans le déroulé de pied est très proche de mes salomon

la rigidité en torsion quant à elle, est très supérieure aux salomon, bien qu'il faille encore faire le boulot avec les orteils en neige "béton"

le cuir se fait un peu plus à chaque sortie et des pliures discrètes apparaissent, produit vivant ! le confort qui était bon s'améliore encore et la godasse semble vouloir épouser le pied, bientôt un passage devant monsieur le maire

l'étanchéité n'est pas prise en défaut, le pied sort sec, ou presque, la chaussette est à peine humide (gros point positif selon moi en comparaison avec les salomon ou encore avec des coques platiques (j'en ai des grosses pour la rando telemark+piste)

la guêtre est réellement un plus, en revanche, elle est un peu basse (tout à fait d'accord avec nicolas), ni une, ni deux, j'y ai ajouter une rallonge avec un bout de vieilles veste gore tex, très facile à faire, de manière à ce qu'elle vienne se caler au dessus du mollet. en fonction de la neige et du look que l'on souhaite avoir, on y glisse le pantalon dessus ou dessous.

les crémaillères sont probablement de trop petite taille

le collier, qui me semble être en carbone, s'effrite au niveau des malléoles internes, suite à des fautes de carres

question poids, sur une chaussure en taille 47, la salomon pèse 1kg contre 1kg200 pour la crispi, 200g qui me semblent compensés par une fixation plus légère

question chaleur, pas de souci jusque là, bien que la crispi me paraisse moins chaude (gore tex insulated) que que la salomon (thinsulate). le chaussant, sans être hyper large, me permettra de mettre une 2° paire de chaussette ou une doublure chaude en polaire ou primaloft pour des conditions plus rudes

la qualité de fabrication est au rendez vous, il s'agit d'un beau produit, adapté au srn en terrain bien vallonné, peut-être perfectible, mais qui m'apporte jusque-là beaucoup de plaisir (bien que je bave sur les merell de robert)

la comparaison de nicolas avec la t4 ne me choque pas plus que cela, sauf sur le déroulé entre un cuir neuf et une coque déjà bien utilisée
Modifié il y a 9 ans
Nicolas Masson a écrit :
Skirandonnenordique.com m'a prêté des skis Asnes Storetind équipés de fixations Voilé 3 pointes, et des chaussures Crispi Svartisen N75…………………en descente
Voilà le domaine du Storetind.
Ils se conduisent comme des skis alpins, le telemark est possible, mais pas nécessaire : on tourne aussi bien en technique alpine.

Ca, c'est quelque chose qui n'est pas particulièrement
évoqué dans les tests ou dans nos discussions : la possibilité d'utiliser certains skis actuels de SRN en technique alpine . Jusqu'ici je m'étais limité a un
chasse neige crispé dans les descentes croutées a mort
et a quelques godilles sur des pistes bien douces . Pensant bètement qu'avec le talon libre on ne pouvait pas faire grand'chose hors le tlk , je n'avais pas trop tenté d'autres virages …Jusqu'à aujourd'hui et après lecture du post de Nicolas .
Le contexte :
le grand matin , St Pierre de Chartreuse , des pistes glaçées a souhait .
L'équipement :
Madshuss Epoch , Voilé 3 pins et Grosses Cuir de Tlk d'avant l'invention du soufflet sur coques plastiques .

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'on peut faire les mèmes
choses qu'avec de "vrais" skis de piste ….Mais j'ai
été étonné tout de mème par les possibilité des Madshuss .
Finalement, c'est reposant pour les cuisses :
Un virage en Tlk , un virage en alpin ….
Talonlibre ! Ai-je trahis la cause ?

Modifié il y a 9 ans
Robert a écrit :
Un virage en Tlk , un virage en alpin ….
Talonlibre ! Ai-je trahi la cause ?

Anything goes…
Modifié il y a 9 ans
and the beat goes on :-D
Modifié il y a 9 ans
petit complément au sujet des crispi svartisen en 75mm
un petit we jurassien en compagnie de sancho,
les crispi se sont montrée parfaite durant le ski, mais également en cabane le soir, les chaussettes étant quasi sèches, pas besoin d'en changer, un léger déserrage de lacet, la godasse ventile un peu le reste d'humidité et le tour est joué.
après une 2° journée de ski, la membrane semble en revanche un peu plus saturée en transpiration, bien que le pied respire (les chaussettes en ressortent de nouveau quasi sèches)
en revanche, l'humidité résiduelle semble stagner entre le gore-tex et le cuir.
au final, c'est excellent en comparaison avec les chaussures étanches/étuves.

autre point, en essai avec les madshus epoch et des voile 3 pin à câble, la tenue est bluffante, sans trop compromettre le déroulé.

en apparte, les epoch m'ont étonné, ça tourne tout seul ces bestioles.
Modifié il y a 9 ans
Bon ben grandsteak, on parle bien des mêmes pompes…
Modifié il y a 9 ans