TEST skis Asnes Storetind et chaussures Crispi Svartisen

Robert, c'est du ski libre… je crois savoir d'où Nicolas tire son anything goes…

Pour te convaincre de ma bonne fois tu peux lire ce post.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 9 ans
grandsteak a écrit :

autre point, en essai avec les madshus epoch et des voile 3 pin à câble, la tenue est bluffante, sans trop compromettre le déroulé.

en apparte, les epoch m'ont étonné, ça tourne tout seul ces bestioles.

Tu les as essayés en quelle longueur ?
Modifié il y a 9 ans
il les a essayé en 175, faut dire qu'en chaussant du 46/47, je pouvait guère lui donné plus court. En 185, il aurait eu moyen de se faire attrapé par beaucoup plus de branches d'épicéa dans les pré bois.
Je crois qu'il a du découvrir plus d'une bestiole qui tourne tout seul dans le weekend. Comme le renard en chasse, il n'y avait pas de trace rectiligne dans le terrain de la combe du couchant. Jusqu'à tard le soir on a cultivé les virages: il n'y a qu'un homme pressé pour essayer d'apprécier une combe du couchant en ligne droite.
Bons virages, bonne soirée, bonne équipe, bref que du plaisir, à la fin je me suis quand même demandé pourquoi j'étais payé, mais il faut quand même bien que je nourrisse ma famille.
Ya des matins où je suis presque gêné de faire un si joli métier.
Modifié il y a 9 ans
en 175, pour le gaillard, c'est comme des patinettes …M'étonne pas que ses skis tournaient tout seuls !
Modifié il y a 9 ans
Je crois qu'en descente le plaisir est plus dans les virages, que dans les traces directes à 100km/h avec des planches trop longues et trop droites pour éviter tous les sapins.
D'autres diront qu'un ski court manque de glisse, et je répondrais qu'avec un ski court on peut plus facilement prendre du plaisir en allant dans de plus grandes pentes.
C'est sûr que si le but est de tartiner au plat en rivant le nez sur les spatules, un SRN long et fin c'est parfait, voir même mieux un ski de fond, et pour essayer d'avoir encore plus de rendement on peut même se payer une redevance.
Modifié il y a 9 ans
Gros détail non négligeable:
Pour les adeptes de la chaussure légère dont je fais parti: le confort d'une crispi, me semble supérieur à celui de la bcx875. Le produit est incomparablement mieux fini. Le confort de la rossignol peut être équivalent dès lors qu'il ne pleut pas.
Dans tous les cas une chaussure légère est nettement plus agréable à skier au plat et en montée qu'une coque plastique dès lors qu'on l'a faite à son pied.
Dans tous les cas une chaussure légère sera moins précise en descente.
Et le gros détail non négligeable: quand tu as une chaussure légère et que tu utilise une 3 pin hardwire avec des cartouches pour tes descentes, tu te rapproches très fortement des performances d'une coque plastique dans les terrains descendants, et ce peu importe la qualité de la neige.
Exit la torsion au niveau du talon, ton ski va là ou tu veux l'emmener grâce aux cartouches qui compensent la souplesse de ta semelle.

A part ce modèle de chez voile je ne connais pas d'autres marques qui proposent du 3 point avec la possibilité de retirer ou remettre le câble quand tu en as envie.
Si quelqu'un a d'autres références, je suis preneur.
Modifié il y a 9 ans
Bien d'accord avec toi Sancho sur cette description
" en gros " des avantages/inconvénients respectifs des
skis courts et skis longs . Mais c'est loin de rendre
compte de tous les paramètres : l'un deux qui est
souvent négligé est la position de la fix sur le ski .
En outre , a supposer deux paires de skis aux cotes
identiques , elles n'auront pas forcément les mémes réactions si la structure des skis est différente …
Pour faire bref , c'est un vrai casse-tète !
Pour en revenir a l'exemple précis des madshuss , si
on ne tiens compte que du paramètre " longueur " , pesant
a peu près 70kgs pour un 1m82 , je les ai pris en 175 .
Je regrette parfois qe ne les avoir pas pris carrément plus courts,j'aurais été un peu plus a l'aise en "tout terrain "
mais , en revanche j'aurais été beaucoup moins a l'aise dans certaines descentes .

En fait le SRN deviendra carrément un plaisir quand
on se rapprochera de la pratique des golfeurs …
L'idéal , c'est d'ètre suivi par un caddy qui au lieu de
transporter un assortiment de clubs adaptés a chaque
situation , transporterait une petite dizaine de skis
diférents :-D
Modifié il y a 9 ans
véritablement bluffé par les époch au niveau des descentes,
l'accroche des écailles paraissant un poil moins bonne que sur mes e109, l'ami sancho nous a "briefé" sur la qualité de l'appui permettant d'accrocher dans de nombreuses situations (même avec une pulka d'une vingtaine de kg !!!)
en taille 175, ils sont extrêmement ludiques pour mon mètre 98 et mes 85 kg (plus une quinzaine sur le dos)
si un jour je craque, je prendrais peut-être des 185, en sachant que madshus propose des 195, quel est votre point de vue, mon idée étant de pouvoir passer à peut près partout, même après une grosse chute de neige (pouvoir tracer dans 30 ou 40 de fraîche, sans pour autant "misérer" sur du dur ou du plus technique.
sancho skiant en annum, je ne sais pas ce qui m'a le plus émerveillé : ses skis ou son aisance en descente (sac au dos ou pulka à ses trousses). Pour mon plus modeste niveau, je pense que les annum sont un peu large pour pouvoir passer dans du dur.

après un we de découverte d'un nouveau style de srn avec sancho, de nouveaux horizons se dessinent, rejoignant de plus en plus Mr talonlibre dans son approche avec du matériel unique permettant une multitude pratiques (de la ballade jusqu'aux limites du ski de rando).
Modifié il y a 9 ans
Pour toi Grandsteak , je te vois bien avec des Annum , a la mème taille que ceux de Jean-Christophe et comme fix , des
7 tm ou a la rigueur des Voilé hardwire .
Choisis pas une paire de skis en fonction de ton niveau actuel mais en fonction du niveau que tu peux atteindre avec ces skis …
Pour les longues ballades suédoises, il te restera toujours les E109 …
Modifié il y a 9 ans
Bonjour Grandsteak,

Esssaye les Annum en 185, cela devrait correspondre à ton poids (paramètre plus important que la taille dans le choix d'un ski) et rester très maniable en forêt.

Ces skis apporte au SRN le plaisir de la glisse en descente. Mon amie, qui avait du mal à tourner en début de saison, se régale à tourner parallèle avec ses Annum.

Pour la neige dure, l'Annum est un ski de randonnée nordique, il n'offrira jamais les reprises de carre d'un ski de slalom.

En prenant soin à bien affûter les carres (manuellement), a tenue est très correcte. Un fartage à chaud régulier finira d'entretenir ses qualité de glisse et de maniabilité.

En bref, c'est un ski à tout faire pour le tout-terrain en SRN.

Pour l'ami Sancho, même si les skis jouent en descente, je suis sur que c'est surtout sa technique qui lui permet de descendre avec aisance.

Bon ski, et peut-être à un de ces jours sur les planches.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 9 ans