usage des peaux sur du fart

Sur ce site, il ya un test sur les skis de marque Åsnes (modèle : Amundsen).

Visiblement le testeur a utilisé du fart d'accroche sur le modèle essayé,qui était à semelles lisses.

Puis il a utilisé avec succès dans le même test des peaux de phoques.(En effet après une longue balade sur du plat on peux avoir du raide).

Question : quel est le protocole pour poser les peaux sur une semelle fartée en accroche ?
N'y a-t-il pas de transfert du fart sur la colle des peaux ?

Pascalou
Modifié il y a 12 ans
C'est moi qui ai ce genre de ski.
En fait, je n'ai jamais dû défarter pour rephoquer, sauf bien évidemment à la maison, cela tient au type de sortie que je peux faire par ici dans les Préalpes : grosse montée initiale, ondulations en altitude, et descente finale. Je monte avec les peaux courtes, puis les enlèves pour farter, si les remontées ne sont pas trop importantes.
L'avantage des peaux courtes est qu'elles permettent encore la glissse, mais donnent une meilleure accroche en montée. Mais bon, cela reste un compromis entre fart et peaux. Moi, j'en suis très content.
Modifié il y a 12 ans
Sinon, pour défarter j'utilise un défarteur liquide et du fiberlène. Mais je ne suis vraiment pas un docteur ès farts.
Modifié il y a 12 ans
Je n'utilise QUE des skis à fart, que ce soit pour des raids en France ou à l'étranger (meilleure accroche à la montée, meilleure glisse à la descente). Mais quand ça commence à devenir plus raide, c'est sûr qu'on ne coupe pas à l'utilisation des peaux. Pour ma part j'utilise de vieilles peaux de ski de rando retaillées en largeur (et je garde l'arceau). Elles collent moins (elles ont servies !) et accroche moins (elles ont servies !). Je colle sur la semelle fartée sans aucun problème. Si je n'ai plus besoin des peaux : j'enlève et je continue avec les skis (généralement sans avoir besoin de refarter). Je dois concéder que parfois, un peu de fart se retrouve sur la peau. Mais, à la différence du ski de rando, je n'ai jamais eu de problème de peau qui se décolle pendant la marche, même avec les vieilles.
Mes dernières peaux sont encore plus simples : une vieille peau classique de ski de rando fait 60 mm de large : ça fait 2 peaux de 30 mm ! L'arceau est enlevé et remplacé, pour chaque demi peau par un arceau en fil électrique ! Economique, accroche suffisante (même avec une pulka) et on garde de la glisse.
Modifié il y a 12 ans
Je croyais que j'étais le seul à farter des skis de rando ou assimilés et je suis bien heureux d'apprendre que d'autres en font autant.
On devrait créer une section !!!!!!!!!!!
Les peaux sur le fart ça ne pose pas de problème mais les peaux sur le klister ça je suis spécialiste (une fois)et je peux vous dire que c'est pas bon du tout et que c'est un boulot pour récupérer les peaux.
ä bientôt
almar
Modifié il y a 12 ans
C'est vrai que c'est très intéressant cette notion de fart/ski de rando (nordique ou alpine)!
Comme je suis nul en fartage, j'utilise pour l'instant du "Grid tape", sorte de rouleau adhésif double face fabriqué par Start (finlande).
Pensez vous qu'au besoin, je puisse aussi y coller les peaux par dessus ?
Ou vaut-il mieux du "vrai" fart ? lequel ? différence avec Klister, etc …

Merci de m'éclairer…
Modifié il y a 12 ans
Moi je pense que tu peux coller dessus sans soucis.
Pas besoin d'être "docteur en fartage" de toute façon c'est souvent la M…. quand c'est juste vers 0°
De moins 30°à -3°c'est trop bien, ça croche super bien et pour la descente c'est un régal.
Il y a deux sortes de fart les poussettes (genre de cire) et les tubes de klister
Depuis qque années on a découvert le klister universel-10°+3° ça soulage bien pour les neiges transformées.
Et puis pour farter il faut un thermomètre pour mesurer la neige et appliquer le fart le plus près possible de la température,des fois, on a souvent une petite marge et des fois pas du tout!!!!!!!!
La poussette on l'applique et on la "lustre un peu " avec la paume de la main.
Pour le klsiter on l'applique à45°en petite barrette sous la semelle du pied sur 60cm et il se lisse tout seul bien souvent!!!
pour enlever le fart,un racloir avec un peu de white -spirit et un chiffon.
30 ans de fartage expliqué en 20 lignes c'est maigre mais la glisse c'est trop bon
almar
Modifié il y a 12 ans
….au fait, Almar, tu les a récuperées tes peaux ,

Juste un conseil, docteur es fart …Je n'utilse
ni fart, ni klister , juste mes écailles et mes
peaux pour monter et rien d'autre …Si…. , quand
ça botte une vielle bougie que je racle sur la
semelle …Bon , je reconnais que c'est pas
super efficace, c'est juste un vieux truc de
la grand-mère de ma grand-mère …
Donc , mon unique question : quelle est ta recette
pour quand ça botte ?
Modifié il y a 12 ans
J'ai bien récupéré mes peaux et j'avais fait un post les concernant en te remerciant il me semble.
Quand ça botte c'est la Grand-mère de ta Grand-mère qui détenait la vérité et ça marche toujours très souvent en dernier recours.
Pour les écailles ,un norvégien de rencontre m'a chambré
sur un parcours en me disant"vous n'aimez pas la vitesse Monsieur pour avoir des écailles sous vos skis" en rentrant je les ai bouchées!!!!!!!
à bientôt Robert
almar
Modifié il y a 12 ans
Eh oui Almar, t'es pas tout seul à utiliser du fart en France (et Suisse …smile !
Bien qu'aujourd'hui (tout au moins l'année dernière), aucun ski de randonnée nordique neuf à farter n'était plus importé en France …
J'ai commencé le ski nordique voici bientôt 20 ans au Québec. Et là-bas, comme en Scandinavie, si tu leur parles écailles, ils sont pliés en deux (de rire …smile
en résumé, les écailles :
- ça glisse moins (à la descente)
- ça glisse beaucoup plus (à la montée, mais pas dans le bon sens …smile
- ça botte plus
- ça s'use (et donc ça empire …smile
au final donc et après quelques raids, j'ai convaincu tous mes compagnons de ski qui ont maintenant soit achetés des skis à farter, soit sont passés au vieux campeur (ou équivalent !) pour surfacer les skis et enlever les écailles (plus facile que de les boucher, afin de garder les cares bien apparentes)

l'utilisation du fart (poussette) n'est pas trop compliqué, comme très bien expliqué par Almar.
Juste une chose à savoir : on peut mettre du fart pour T° plus chaude sur du fart pour T° plus froide (ce qui est fréquent en France après la pause casse-croute de midi) mais jamais l'inverse. Dans ce dernier cas, on racle simplement le vieux fart avec une raclette en plastique.
Normalement on farte chaque matin avant de partir, en fonction de la T° (mesurée au nez !)
Pour ma part, je ne défarte complètement les skis au White-Spirit qu'une fois par an
Comme expliqué également, le seul problème du fart sont les T° proches de zéro. Mais dans ce cas, on peut soit utiliser le Klister (mais qui est plus difficile à enlever) soit simplement mettre des peaux fines (comme expliquées plus haut : une vieille peau de 60 mm coupée en deux).
Modifié il y a 12 ans